Forum Chrétien Jesus est Seigneur Index du Forum
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Chrétiens persécutés en Irak


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> PARTAGES ET QUESTIONS -> ¤ 0 ¤ Questions ! ¤ Foi enflammée ¤ 0 ¤ -> Chrétiens en l'actualité ¤ Foi ¤ Réalité humaine
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Lun 28 Juil 2014 - 05:22    Sujet du message: Chrétiens persécutés en Irak

PublicitéSupprimer les publicités ?
Retrouvez ci-dessous le texte intégral de la tribune du cardinal Philippe Barbarin parue ce jour, jeudi 26 juin 2014, dans le journal Le Figaro.


Les mots semblent impuissants devant la tragédie des chrétiens d’Orient. En Irak, les informations parfois contradictoires qui nous parviennent témoignent du chaos et de l’angoisse de nos frères. Mardi soir, j’ai reçu l’appel du Patriarche des Chaldéens, Louis-Raphaël Ier Sako, que j’avais eu la joie d’accueillir à Lyon en mars. Il est actuellement en synode avec une vingtaine d’évêques de la région. Il me dit que la situation est effrayante, mais que des menaces beaucoup plus graves sont encore à venir. L’éradication des minorités religieuses n’est hélas pas un dommage collatéral de la folle stratégie des assassins : c’est leur but affiché.

En France, il faut bien le dire, la situation des chrétiens d’Irak n’est pas un grand générateur d’émotions. Comment expliquer que, jusque dans nos paroisses, nous ne portions pas davantage le souci de nos frères d’Orient ? Plusieurs raisons l’expliquent sans doute. La presse est le reflet des consciences de notre pays : les chrétiens de là-bas sont considérés comme un problème étranger. Il y a sans doute aussi une espèce de fatalisme : la région est en proie à des secousses meurtrières depuis si longtemps que tous, nous nous habituons à l’inacceptable.

Le fait qu’ici, en Occident, les religions soient officiellement respectées mais aussi fréquemment suspectées, n’arrange rien. La situation des chrétiens persécutés dans le monde ne provoque souvent chez nos politiques qu’une compassion polie, tardive et peu suivie d’effets. Asia Bibi entame sa 4e année de détention préventive dans une prison pakistanaise de haute sécurité sans que cela n’empêche grand-monde de dormir ; ces dernières semaines, Meriam Yahia Ibrahim Ishag a accouché dans les prisons soudanaises, enchaînée pour allaiter son petit dans le couloir de la mort ; la pression américaine a permis une libération... de quelques heures, puisqu’elle a de nouveau été arrêtée. Là encore, il a manqué de grandes voix françaises pour s’y opposer simplement, fortement, fermement.

Le réflexe communautaire d’un groupe humain l’invite à défendre ses membres. Que les chrétiens aient reçu la vocation d’aimer tout homme sans distinction de race, de culture ou de religion est un enseignement directement issu de l’Evangile. Mais, de grâce ! que cela ne nous fasse pas fermer les yeux sur les malheurs de nos frères les plus proches.

En 1794, l’un des plus grands massacres de prêtres de notre histoire s’est déroulé à Rochefort. 829 prêtres réfractaires y ont été déportés par le Comité de Salut public ; sur les 829, seuls 274 survécurent : ils firent le serment de ne jamais parler de l’horreur qu’ils avaient vécue, pour permettre à la France de se relever. Aujourd’hui, la ville de Qaraqosh, dans la plaine de Ninive, est devenue sous l’afflux des réfugiés la plus grande ville chrétienne d’Irak. Entendez-vous le cri qui monte ? C’est celui d’un camp de réfugiés. Qaraqosh n’est pas Rochefort, car le massacre est en cours. Voilà pourquoi nous ne pouvons pas rester silencieux.

Le Patriarche me disait hier qu’une partition du pays serait préférable à une guerre civile qui tue d’abord les innocents. Si seulement la communauté internationale pouvait aider à trouver une solution… Mais n’attendons pas tout des États et de leur diplomatie. Agissons ici et maintenant, comme le pape nous y a appelés.

Lorsque Jean-Paul II m’a accueilli dans le collège des cardinaux, il a insisté sur le sens de la pourpre cardinalice : c’est le rappel du sang des martyrs. C’est pourquoi j’appelle aujourd’hui les chrétiens d’ici à faire monter vers le ciel une prière fervente pour nos frères d’Orient. Je les invite à cultiver la conscience de cette fraternité qui nous lie par-delà les kilomètres et les siècles. Je veux leur redire les paroles du Patriarche : « Ce qui nous manque le plus, c’est votre proximité, votre solidarité. Nous voulons avoir la certitude que nous ne sommes pas oubliés ! »

Je propose d’encourager les associations œuvrant actuellement dans la plaine de Ninive. Je supplie les chrétiens d’ici et tous les hommes et femmes de bonne volonté qui travaillent dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’alimentation, de l’aide d’urgence de venir en aide aux survivants. J’ai le désir de lancer un jumelage entre notre diocèse et l’un de ceux qui en a le plus besoin. Je suggère qu’un pourcentage des quêtes de nos paroisses qui le souhaitent soit versé durant l’année qui vient pour le soulagement de la détresse de nos frères d’Irak. J’invite tous les chrétiens à rester éveillés et attentifs, à être les veilleurs de leurs frères.

Que les héritiers de saint Pothin deviennent les frères de ceux de saint Thomas, apôtre de l’Orient. Comme l’a dit le pape François, nous sommes face à un œcuménisme de sang : ce ne sont pas des catholiques, des protestants, des orthodoxes que l’on martyrise : ce sont des chrétiens. Il est d’ailleurs à craindre que les persécutions ne s’arrêteront pas aux chrétiens. Il faut dès aujourd’hui que la ville de Qaraqosh devienne un sanctuaire pour tous les belligérants, et un havre de paix pour les populations civiles qui, par milliers et de toutes les confessions, y affluent. Car ce sont des hommes que l’on tue, dans le silence, entre deux ola d’un stade de foot brésilien.

Le Patriarche me l’a dit : « Nous gardons espoir, mais comme vous le savez, l’espoir est fragile. » Et si leur espoir était aussi entre nos mains ? Le pape François le rappelle : « Les chrétiens persécutés pour leur foi sont si nombreux ! Jésus est avec eux. Nous aussi. » Nous aussi !

Philippe card. Barbarin
Archevêque de Lyon

Source : Le Figaro, édition du jeudi 26 juin 2014
____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
pierrepalay
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 5 950
Masculin

MessagePosté le: Mer 13 Aoû 2014 - 08:15    Sujet du message: Chrétiens persécutés en Irak

mon, coeur saigne et nai plus dans la joie
____________________
Jésus Rédempteur merci d'être notre CADEAU A TOUS AMEN!

" O ma mère... et que mon coeur perdu dans le vôtre n'ait plus d'autre mouvement, d'autre vouloir, d'autre amour, que le bon plaisir de mon divin Maitre". Ste bernadette
Revenir en haut
pierrepalay
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 5 950
Masculin

MessagePosté le: Mer 13 Aoû 2014 - 08:20    Sujet du message: Chrétiens persécutés en Irak

bravo barbarin
____________________
Jésus Rédempteur merci d'être notre CADEAU A TOUS AMEN!

" O ma mère... et que mon coeur perdu dans le vôtre n'ait plus d'autre mouvement, d'autre vouloir, d'autre amour, que le bon plaisir de mon divin Maitre". Ste bernadette
Revenir en haut
pierrepalay
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 5 950
Masculin

MessagePosté le: Mer 13 Aoû 2014 - 08:23    Sujet du message: Chrétiens persécutés en Irak

puisse le monde réagir meme en temps de vacance(s) des pouvoirs
____________________
Jésus Rédempteur merci d'être notre CADEAU A TOUS AMEN!

" O ma mère... et que mon coeur perdu dans le vôtre n'ait plus d'autre mouvement, d'autre vouloir, d'autre amour, que le bon plaisir de mon divin Maitre". Ste bernadette
Revenir en haut
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 03:59    Sujet du message: Chrétiens persécutés en Irak

By Aleteia.org · 07/23/2014
Aujourd'hui, sous nos yeux, en 2014, les chrétiens d'Irak sont victimes d'un véritable génocide. Et pendant ce temps, la communauté internationale s'inquiète à peine de leur sort. Or, la disparition des chrétiens d'Irak constitue une menace pour la civilisation humaine tout court.
Les derniers chrétiens ont maintenant quitté Mossoul, après que l’État Islamique (ISIS) leur ait laissé le choix entre l'exil ou la mort avant de les rançonner. Pour la première fois en plus de 15 siècles, il n'y a plus de chrétien à Mossoul.
En 2003, avant l'invasion américaine, on comptait plus d'un million de chrétiens en Irak, dont plus de 600 000 à Bagdad et environ 60 000 à Mossoul. Aujourd'hui, tandis que les réfugiés s'entassent dans la plaine de Ninive, c'est au tour des chrétiens résidant dans la ville pétrolière de Kirkouk de trembler, alors que les islamistes ne sont plus qu'à une vingtaine de kilomètres.
Il aura fallu attendre le départ du dernier chrétien de Mossoul pour que la diplomatie mondiale sorte enfin de son silence. Après le fiasco militaire de l'invasion éclair d'une partie de l'Irak, l'absence de réaction de la communauté internationale est à la fois assourdissante, injuste, inacceptable.
Dimanche 20 juillet, Ban Ki Moon, secrétaire général de l'ONU, a clairement affirmé que " les attaques systématiques contre des civils en raison de leur origine ethnique ou de leur appartenance religieuse peuvent constituer un crime contre l'humanité dont les auteurs doivent rendre des comptes".
Dans une déclaration unanime adoptée lundi soir, les 15 pays membres du Conseil "condamnent le plus fermement possible la persécution systématique par l'EI et des groupes qui lui sont affiliés d'individus issus de minorités et de personnes qui refusent l'idéologie extrémiste de l'EI".
Faut-il donc attendre, au XXIe siècle, qu'un crime contre l'humanité soit accompli pour que la communauté internationale agisse enfin ? Nous demandons à l'Organisation des Nations Unies et à la Ligue Arabe d'intervenir au plus vite pour mettre fin aux exactions commises par l'EI et à l'éradication systématique des chrétiens d'Irak.
Face à de tels maux, les mots ne sont rien, il faut désormais agir sans attendre pour rendre un espoir, un avenir, un toit aux chrétiens d'Irak.
Nous sommes tous des "Nasrani".
Nous vous appelons aussi à prier pour les chrétiens d'Irak : la prière peut tout !
----------->> CLIQUEZ ICI POUR REJOINDRE LA PRIÈRE POUR LES CHRÉTIENS D'IRAK

____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
pierrepalay
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 5 950
Masculin

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 07:06    Sujet du message: Chrétiens persécutés en Irak

merci
____________________
Jésus Rédempteur merci d'être notre CADEAU A TOUS AMEN!

" O ma mère... et que mon coeur perdu dans le vôtre n'ait plus d'autre mouvement, d'autre vouloir, d'autre amour, que le bon plaisir de mon divin Maitre". Ste bernadette
Revenir en haut
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Lun 8 Sep 2014 - 09:42    Sujet du message: Chrétiens persécutés en Irak

Irak, les chemins de croix
Cette semaine ils ont revendiqué la décapitation d'un deuxième journaliste américain.



http://www.france2.fr/emissions/envoye-special/irak-les-chemins-de-croix_25…
____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
pierrepalay
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 5 950
Masculin

MessagePosté le: Mar 9 Sep 2014 - 12:09    Sujet du message: Chrétiens persécutés en Irak

merci marie
____________________
Jésus Rédempteur merci d'être notre CADEAU A TOUS AMEN!

" O ma mère... et que mon coeur perdu dans le vôtre n'ait plus d'autre mouvement, d'autre vouloir, d'autre amour, que le bon plaisir de mon divin Maitre". Ste bernadette
Revenir en haut
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Nov 2014 - 09:05    Sujet du message: Chrétiens persécutés en Irak

Chrétiens d'Irak : plus urgent que le foot ! Indifférence des intellectuels et du gouvernement français devant le massacre des chrétiens





Rome, 27 juin 2014 (Zenit.org) Cardinal Philippe Barbarin | 1443 clics
L’indifférence des intellectuels et du gouvernement français envers le massacre des chrétiens d’Irak devrait nous bouleverser, s'indigne le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, dans cette lettre parvenue à Zenit.

Les mots semblent impuissants devant la tragédie des chrétiens d’Orient. En Irak, les informations parfois contradictoires qui nous parviennent témoignent du chaos et de l’angoisse de nos frères. Mardi soir, j’ai reçu l’appel du patriarche des Chaldéens, Louis-Raphaël Ier Sako que j’avais eu la joie d’accueillir à Lyon en mars. Il est actuellement en synode avec une vingtaine d’évêques de la région. Il me dit que la situation est effrayante, mais que des menaces beaucoup plus graves sont encore à venir. L’éradication des minorités religieuses n’est hélas pas un dommage collatéral de la folle stratégie des assassins : c’est leur but affiché.

En France, il faut bien le dire, la situation des chrétiens d’Irak n’est pas un grand générateur d’émotions. Comment expliquer que, jusque dans nos paroisses, nous ne portions pas davantage le souci de nos frères d’Orient ? Plusieurs raisons l’expliquent sans doute. La presse est le reflet des consciences de notre pays : les chrétiens de là-bas sont considérés comme un problème étranger. Il y a sans doute aussi une espèce de fatalisme : la région est en proie à des secousses meurtrières depuis si longtemps que tous, nous nous habituons à l’inacceptable.

Le fait qu’ici, en Occident, les religions soient officiellement respectées mais aussi fréquemment suspectées, n’arrange rien. La situation des chrétiens persécutés dans le monde ne provoque souvent chez nos politiques qu’une compassion polie, tardive et peu suivie d’effets. Asia Bibi entame sa quatrième année de détention préventive dans une prison pakistanaise de haute sécurité sans que cela n’empêche grand monde de dormir ; ces dernières semaines, Meriam Yahia Ibrahim Ishag a accouché dans les prisons soudanaises, enchaînée pour allaiter son petit dans le couloir de la mort ; la pression américaine a permis une libération… de quelques heures, puisqu’elle a de nouveau été arrêtée. Là encore, il a manqué de grandes voix françaises pour s’y opposer simplement, fortement, fermement.

Le réflexe communautaire d’un groupe humain l’invite à défendre ses membres. Que les chrétiens aient reçu la vocation d’aimer tout homme sans distinction de race, de culture ou de religion est un enseignement directement issu de l’Évangile. Mais, de grâce ! que cela ne nous fasse pas fermer les yeux sur les malheurs de nos frères les plus proches.

En 1794, l’un des plus grands massacres de prêtres de notre histoire s’est déroulé à Rochefort. 829 prêtres réfractaires y ont été déportés par le Comité de Salut public ; sur les 829, seuls 274 survécurent : ils firent le serment de ne jamais parler de l’horreur qu’ils avaient vécue, pour permettre à la France de se relever. Aujourd’hui, la ville de Karakosh, dans la plaine de Ninive, est devenue sous l’afflux des réfugiés la plus grande ville chrétienne d’Irak. Entendez-vous le cri qui monte ? C’est celui d’un camp de réfugiés. Karakosh n’est pas Rochefort, car le massacre est en cours. Voilà pourquoi nous ne pouvons pas rester silencieux.

Le Patriarche me disait hier qu’une partition du pays serait préférable à une guerre civile qui tue d’abord les innocents. Si seulement la communauté internationale pouvait aider à trouver une solution… Mais n’attendons pas tout des États et de leur diplomatie. Agissons ici et maintenant, comme le Pape nous y a appelés. Lorsque Jean-Paul II m’a accueilli dans le collège des cardinaux, il a insisté sur le sens de la pourpre cardinalice : c’est le rappel du sang des martyrs. C’est pourquoi j’appelle aujourd’hui les chrétiens d’ici à faire monter vers le ciel une prière fervente pour nos frères d’Orient. Je les invite à cultiver la conscience de cette fraternité qui nous lie par-delà les kilomètres et les siècles. Je veux leur redire les paroles du Patriarche : « Ce qui nous manque le plus, c’est votre proximité, votre solidarité. Nous voulons avoir la certitude que nous ne sommes pas oubliés ! »

Je propose d’encourager les associations œuvrant dans la plaine de Ninive. Je supplie les chrétiens d’ici et tous les hommes et femmes de bonne volonté qui travaillent dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’alimentation, de l’aide d’urgence de venir en aide aux survivants. J’ai le désir de lancer un jumelage entre notre diocèse et l’un de ceux qui en a le plus besoin. Je suggère qu’un pourcentage des quêtes de nos paroisses qui le souhaitent soit versé durant l’année qui vient pour le soulagement de la détresse de nos frères d’Irak. J’invite tous les chrétiens à rester éveillés et attentifs, à être les veilleurs de leurs frères.

Que les héritiers de saint Pothin deviennent les frères de ceux de saint Thomas, apôtre de l’Orient. Comme l’a dit le pape François, nous sommes face à un œcuménisme de sang : ce ne sont pas des catholiques, des protestants, des orthodoxes que l’on martyrise : ce sont des chrétiens. Il est d’ailleurs à craindre que les persécutions ne s’arrêteront pas aux chrétiens. Il faut dès aujourd’hui que la ville de Karakosh devienne un sanctuaire pour tous les belligérants, et un havre de paix pour les populations civiles qui, par milliers et de toutes les confessions, y affluent. Car ce sont des hommes que l’on tue, dans le silence, entre deux olas d’un stade de foot brésilien.

Le Patriarche me l’a dit : « Nous gardons espoir, mais comme vous le savez, l’espoir est fragile. » Et si leur espoir était aussi entre nos mains ? Le pape François le rappelle : « Les chrétiens persécutés pour leur foi sont si nombreux ! Jésus est avec eux. Nous aussi. » Nous aussi !

CARDINAL PHILIPPE BARBARIN 

Archevêque de Lyon

Primat des Gaules
____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Sam 8 Nov 2014 - 06:13    Sujet du message: Chrétiens persécutés en Irak

From: Monique CHANONI 
Sent: Sunday, October 26, 2014 5:58 PM
To: undisclosed-recipients:
Subject: Fwd: Intention de prières urgente

DEMANDE URGENTE D'INTERCESSION DANS LA PRIEREIntercédons tous ensemble
Chers amis,
Il y a quelques minutes j'ai reçu le message suivant sur mon smartphone de sean Malone. Nous avons ensuite parlé brièvement au téléphone et je lui ai assuré que nous allions communiquer cette demande de prière urgente à tous nos contacts.

"Nous avons perdu  la ville de Queragosh (Qaraqosh, Irak du Nord). Elle est tombée à ISIS et ils décapitent systématiquement les enfants. C'est la ville dans laquelle nous avons également la contrebande alimentaire. ISIS a repoussé les peshmargas (forces kurdes) et est maintenant située à moins de 10 min. pour atteindre le point où notre équipe travaille à la survie. Des milliers ont fui la nuit dernière à Erbil. L'ONU a évacué son personnel de Erbil. Notre équipe est toujours là et y restera. La protection par la prière est absolument nécessaire. S'il vous plaît priez fidèlement (en permanence) pour la libération du peuple du Nord de l'Irak de la terrible montée / terreur d'ISIS et ses extrémistes avec objectifs de conversion de masse ou de mort pour tous les chrétiens dans cette région en ce moment. Je vous exhorte donc, et me suis engagé sérieusement à ne pas ignorer cet e-mail ou à ne pas le supprimer. Envoyez-le à vos amis. Envoyez-le à des cercles de prière, envoyez-le à vos pasteurs, prêtres, demandez-leur de prier pendant leurs célébrations pour cela. S'il vous plaît, assurez ce temps de prières spéciales pour ces préoccupations de terreur. Il est nécessaire que nous nous levions pour nos frères chrétiens. Priez, faites suivre, si possible!!! " 

Très amicalement

Paulette Leblanc

Paroisse St Louis du Lavandou
             Presbytère
     Avenue Franklin Roosevelt
       83980 LE LAVANDOU
         Tel : 04 94 71 01 40
e-mail : paroissedulavandou@gmail.com
site : paroissedulavandou.fr

____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:32    Sujet du message: Chrétiens persécutés en Irak

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> PARTAGES ET QUESTIONS -> ¤ 0 ¤ Questions ! ¤ Foi enflammée ¤ 0 ¤ -> Chrétiens en l'actualité ¤ Foi ¤ Réalité humaine
Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
 Sauter vers:   

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group :: MaxiBlue V1 :: Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com