Forum Chrétien Jesus est Seigneur Index du Forum
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Luc 16, 19-31


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> AVANCE EN EAU PROFONDE -> ¤0¤ Messe + Livre des Jours ¤0¤ -> Commentaires ¤ Évangile
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
eli29s
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2010
Messages: 3 591
Localisation: 29000 Quimper

MessagePosté le: Jeu 19 Sep 2013 - 11:34    Sujet du message: Luc 16, 19-31

PublicitéSupprimer les publicités ?

Luc 16, 19-31

Lazare et le riche.

Cette parabole met en scène quelqu’un qui se sert mal de ses biens. Ce eprsonnage anonyme n’a qu’une caractéristique : il est riche et vit luxueusement dans ses vêtements fastueux, donnant chaque jour des festins somptueux. Quant au pauvre, ce sont des ulcères qu’il porte sur son corps et il connaît la famine : comme le fils perdu en 15, 16, il aurait bien voulu se rassasier de ce que les humains ne voulaient pas. Le récit ne fait aucun éloge d’une éventuelle force d’âme ou d’une hypothétique piété. La richesse de Lazare – outre que son nom est donné dans le récit – c’est donc… sa pauvret, qui lui vaut d’entrer, à sa mort, dans la joie éternelle. Le seul point commun des deux hommes est leur condition mortelle. Mais, loin de les rapprocher, la mort scelle définitivement leur non-rencontre, un grand abîme les sépare pour toujours : le retournement des situations, annoncé par les Béatitudes et les malheurs du chapitre 6, et caractéristique du temps de la Fin, se réalise déjà lors du décès de chacun et il est irrémédiable.

Ses semblables ne se préoccupant pas d’ensevelir le pauvre, ce sont les messagers de Dieu qui le déposent là où les justes attendent la résurrection, le mettant à la place d’honneur parmi ses pères – les patriarches – auprès d’Abraham, le premier d’entre eux ; c’est dire la félicité dont il hérite. Le riche, lui, se retrouve là où séjournent les morts que leurs fautes condamnent à être torturés par la chaleur torride et la soif – une image très parlante pour qui connaît les déserts du Moyen-Orient … Et lui, qui n’a jamais laissé les miettes au pauvre torturé par la faim, argue de son appartenance à la race d’Abraham affirme et veut maintenant recevoir de Lazare les gouttes d’eau qui le rafraichiraient dans la torture du feu. La réponse d’Abraham affirme fortement le principe du retournement  des situations qui s’accomplit à la mort de l’homme (v.26), dans une formulation manifestement inspirée des Béatitudes et des malheurs de 6, 20ss ; c’est là l’enseignement central de cette première partie du récit. Le grand abîme qui opère la séparation entre ceux qui commencent à se réjouir autour d’Abraham, et les morts qui sont torturés (v. 27), ne fait que prolonger celui qui séparait le portail où se tenait Lazare et la table du festin, et que le riche n’avait rien fait pour combler, durant leur vie.

A l’évidence, dirait-on, ce riche n’a pas entendu l’invitation pressante, adressée par Jésus, à se servir de son argent pour se faire, du pauvre Lazare, un ami (16, 9). Mais cette invitation n’est pas une nouveauté que l’homme serait excusable d’ignorer ! Elle est déjà porter par la Loi : «  S’il y a chez toi un indigent … tu ne raidiras pas ton cœur et tu ne fermeras pas ta main devant ton frère indigent … Je te le commande : tu devras ouvrir ta main pour ton frère, pour ton pauvre et pour ton indigent dans ton pays » (Dt 15, 7-11). Elle est rappelée sans cesse par les prophètes. Concernant l’usage avisé de l’argent, l’enseignement de Jésus porte donc à leur sommet la Loi et les Prophètes (cf. v. 16-17).

Dans la seconde partie (v. 27-31), le riche défunt réclame un signe – la résurrection de Lazare – destiné à convertir ses frères riches qui sont encore en vie. On pourrait se demander comment cet homme, qui fait montre maintenant d’un amour prévenant pour autrui et qu’Abraham a appelé « son enfant » peut rester dans ce lieu de supplice … mais le récit parabolique n’envisage pas le problème. La supplique du riche n’a pour but que d’introduire la double affirmation d’Abraham : les vivants doivent écouter Moïse et les Prophètes et mettre en pratique ce qu’ils entendent. Si, en d’autres endroits, Luc rapporte que le disciple se doit d’écouter et d’observer la parole de Jésus (6, 47 ; 8, 15 ; la voix céleste en 9, 35), pour l’usage des richesses, en revanche, il n’est point besoin d’attendre le message évangélique : formulée dès l’origine du peuple dans la Loi, l’exigence divine a été sans cesse rappelée par nombre de prophètes. Ainsi donc, lorsque Jésus nous recommandait instamment d’inviter des pauvres à notre table (14, 12-14) ou de faire un usage avisé de notre argent (16, 9), il n’apportait pas un commandement nouveau ; il rappelait la Loi qui n’est pas abrogée et garde toute sa valeur.

Formulant une opinion souvent entendue dans le vaste monde, le riche s’imagine qu’un miracle obtiendrait ce que l’Écriture ne peut obtenir. Quelle erreur !! Un miracle, fût-ce la résurrection d’un mort, ne parviendrait pas à convertir ceux qui refusent de recevoir sans la foi le message de la Loi et des prophètes. L’affirmation prend un mordant particulier dans l’Église qui confesse Jésus mort et ressuscité ! Combien de fois ne nous imaginons pas que, si nous bénéficiions de quelques apparitions du Ressuscité, nous nous déciderions enfin à changer de vie … Alors que l’Évangile est là, jour et nuit à notre portée ! Comme, dans les paraboles qui ont « deux pointes », la seconde est celle sur laquelle Luc entend insister, la leçon principale du récit de Lazare et du riche est là : c’est l’écoute de la Parole de Dieu qui conduit à se convertir. Il y a plus : ce que Luc rapporte de l’usage de l’argent n’est pas une nouveauté évangélique, c’est un message traditionnel qui est déjà au cœur de la Loi et les Prophètes.

Ces paraboles sont des mises en garde qui, en rappelant la validité permanente de l’Écriture, ont pour but d’obtenir que les riches partagent leur richesse dès cette vie et que, de la sorte, les pauvres échappent, dès cette vie, à la situation de misère qui est leur. Plutôt que de subir un renversement catastrophique à la mort, mieux vaut pour le riche se soumettre volontairement à un renversement autrement bénéfique, en partageant aujourd’hui avec celui qui a faim.

____________________
Deviens ce que tu reçois !!!! Le Corps du Christ. St Augustin.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:35    Sujet du message: Luc 16, 19-31

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> AVANCE EN EAU PROFONDE -> ¤0¤ Messe + Livre des Jours ¤0¤ -> Commentaires ¤ Évangile
Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
 Sauter vers:   

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group :: MaxiBlue V1 :: Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com