Forum Chrétien Jesus est Seigneur Index du Forum
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Messe du jour de l'oratoire Saint Joseph


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> AVANCE EN EAU PROFONDE -> ¤0¤ Messe + Livre des Jours ¤0¤ -> Messe du Jour
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Carole
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 35 735
Localisation: Canada
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Sep 2013 - 13:57    Sujet du message: Messe du jour de l'oratoire Saint Joseph

PublicitéSupprimer les publicités ?
http://www.saint-joseph.org/
 
 
 
 
Cliquez sur le lien pour voir la messe sur vidéo


lecture de la messe et office des lectures écrits




AELF

Lectures de la messe
1ère lecture : Soyons vigilants pour attendre le jour du Seigneur ( 1Th 5, 1-6.9-11 )

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens
Frères, au sujet de la venue du Seigneur, il n'est pas nécessaire qu'on vous parle de délais ou de dates. Vous savez très bien que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les gens diront : « Quelle paix ! quelle tranquillité ! », c'est alors que, tout à coup, la catastrophe s'abattra sur eux, comme les douleurs sur la femme enceinte : ils ne pourront pas y échapper. Mais vous, frères, comme vous n'êtes pas dans les ténèbres, ce jour ne vous surprendra pas comme un voleur. En effet, vous êtes tous des fils de la lumière, des fils du jour ; nous n'appartenons pas à la nuit et aux ténèbres. Alors, ne restons pas endormis comme les autres, mais soyons vigilants et restons sobres.
Car Dieu ne nous a pas destinés à sa colère ; il nous a destinés à entrer en possession du salut par notre Seigneur Jésus Christ, mort pour nous afin de nous faire vivre avec lui, que nous soyons encore éveillés ou déjà endormis dans la mort. Ainsi, réconfortez-vous les uns les autres et travaillez à vous construire mutuellement comme vous le faites déjà.

Psaume : ( 26, 1, 4, 13-14 )

R/ Je verrai la bonté de Dieu sur la terre des vivants.
Le Seigneur est ma lumière et mon salut ;
   de qui aurais-je crainte ?
Le Seigneur est le rempart de ma vie ;
   devant qui tremblerais-je ?

J'ai demandé une chose au Seigneur,
   la seule que je cherche : 
habiter la maison du Seigneur
   tous les jours de ma vie, 
pour admirer le Seigneur dans sa beauté
   et m'attacher à son temple.

J'en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur
   sur la terre des vivants.
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
   espère le Seigneur. »

Evangile : Jésus enseigne avec autorité et guérit un possédé ( Lc 4, 31-37 )

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Un grand prophète s'est levé parmi nous : Dieu a visité son peuple. Alléluia. (Lc 7, 16)


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
Jésus descendit à Capharnaüm, ville de Galilée, et il y enseignait, le jour du sabbat. On était frappé par son enseignement parce que sa parole était pleine d'autorité.
Or, il y avait dans la synagogue un homme possédé par un esprit démoniaque, qui se mit à crier d'une voix forte : « Ah ! que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais fort bien qui tu es : le Saint, le Saint de Dieu ! »
Jésus l'interpella vivement : « Silence ! Sors de cet homme ! » Alors le démon le jeta par terre devant tout le monde et sortit de lui sans lui faire aucun mal.
Tous furent effrayés, et ils se disaient entre eux : « Quelle est cette parole ? Car il commande avec autorité et puissance aux esprits mauvais, et ils sortent ! »
Et la réputation de Jésus se propagea dans toute la région.


Office des lectures
Hymne :Pour que l'homme soit un fils
Pour que l'homme soit un fils à son image,
Dieu l'a travaillé au souffle de l'Esprit :
Lorsque nous n'avions ni forme ni visage,
Son amour nous voyait libres comme lui.

Nous tenions de Dieu la grâce de la vie,
Nous l'avons tenue captive du péché :
Haine et mort se sont liguées pour l'injustice
Et la loi de tout amour fut délaissée.

Quand ce fut le jour, et l'heure favorable,
Dieu nous a donné Jésus, le Bien-Aimé :
L'arbre de la croix indique le passage
Vers un monde où toute chose est consacrée.

Qui prendra la route vers ces grands espaces ?
Qui prendra Jésus pour Maître et pour ami ?
L'humble serviteur a la plus belle place !
Servir Dieu rend l'homme libre comme lui.


Antienne
Remets ta vie au Seigneur, il la conduira.

Psaume ( 36 - I)
1 Ne t'indigne pas à la v u e des méchants,
n'envie pas les g e ns malhonnêtes ;
2 aussi vite que l'h e rbe, ils se fanent ;
comme la verd u re, ils se flétrissent.

3 Fais confiance au Seigne u r, agis bien,
habite la terre et r e ste fidèle ;
4 mets ta j o ie dans le Seigneur :
il comblera les dés i rs de ton coeur.

5 Dirige ton chem i n vers le Seigneur,
fais-lui confiance, et lu i , il agira.
6 Il fera lever comme le jo u r ta justice,
et ton droit comme le pl e in midi.

7 Repose-t o i sur le Seigneur
et c o mpte sur lui.
Ne t'indigne pas devant celu i qui réussit,
devant l'homme qui u se d'intrigues.

8 Laisse ta colère, c a lme ta fièvre,
ne t'indigne pas : il n'en viendr a it que du mal ;
9 les méchants ser o nt déracinés,
mais qui espère le Seigneur posséder a la terre.

10 Encore un peu de t e mps : plus d'impie ;
tu pénètres chez lu i  : il n'y est plus.
11 Les doux posséder o nt la terre
et jouiront d'une abond a nte paix.


Antienne
Évite le mal, agis bien : le Seigneur soutient les justes.

Psaume ( 36 - II)
12 L'impie peut intrigu e r contre le juste
et grincer des d e nts contre lui,
13 le Seigneur se m o que du méchant
car il voit son jo u r qui arrive.

14 L'impie a tiré son épée, il a tend u son arc
pour abattre le pauvre et le faible, pour tu e r l'homme droit.
15 Mais l'épée lui entrer a dans le coeur,
et son a rc se brisera.

16 Pour le juste, avoir pe u de biens
vaut mieux que la fort u ne des impies.
17 Car le bras de l'imp i e sera brisé,
mais le Seigneur souti e nt les justes.

18 Il connaît les jo u rs de l'homme intègre
qui recevra un hérit a ge impérissable.
19 Pas de honte pour lu i aux mauvais jours ;
aux temps de famine, il ser a rassasié.

20 Mais oui, les imp i es disparaîtront
comme la par u re des prés ;
c'en est fini des ennem i s du Seigneur :
ils s'en v o nt en fumée.

21 L'impie empr u nte et ne rend pas ;
le juste a piti é  : il donne.
22 Ceux qu'il bénit posséder o nt la terre,
ceux qu'il maudit ser o nt déracinés.

23 Quand le Seigneur condu i t les pas de l'homme,
ils sont fermes et sa m a rche lui plaît.
24 S'il trébuche, il ne t o mbe pas
car le Seigneur le souti e nt de sa main.

25 Jamais, de ma jeun e sse à mes vieux jours,
je n'ai vu le juste abandonné ni ses enfants mendi e r leur pain.
26 Chaque jour il a piti é , il prête ;
ses descend a nts seront bénis.

27 Évite le mal, f a is ce qui est bien,
et tu auras une habitati o n pour toujours,
28 car le Seigneur a ime le bon droit,
il n'abandonne p a s ses amis.

Ceux-là seront préserv é s à jamais,
les descendants de l'impie ser o nt déracinés.
29 Les justes posséder o nt la terre
et toujo u rs l'habiteront.


Antienne
Espère en Dieu et garde sa route.

Psaume ( 36 - III)
30 Les lèvres du juste red i sent la sagesse
et sa bouche én o nce le droit.
31 La loi de son Die u est dans son coeur ;
il va, sans cr a indre les faux pas.

32 Les impies gu e ttent le juste,
ils cherchent à le f a ire mourir.
33 Mais le Seigneur ne saur a it l'abandonner
ni le laisser condamn e r par ses juges.

34 Esp è re le Seigneur,
et g a rde son chemin :
il t'élèvera jusqu'à posséd e r la terre ;
tu verras les imp i es déracinés.

35 J'ai vue l'imp i e dans sa puissance
se déployer comme un c è dre vigoureux.
36 Il a passé, voic i qu'il n'est plus ;
je l'ai cherché, il e st introuvable.

37 Considère l'homme droit, v o is l'homme intègre :
un avenir est prom i s aux pacifiques.
38 Les pécheurs seront to u s déracinés,
et l'avenir des imp i es, anéanti.

39 Le Seigneur est le sal u t pour les justes,
leur abri au t e mps de la détresse.
40 Le Seigneur les a ide et les délivre,
il les délivre de l'impie, il les sauve,
car ils cherchent en lu i leur refuge.


V/ Apprends-moi à bien saisir, à bien juger.
Je me fie à tes volontés.

Lecture : « Confessions » de Jérémie ( Jr 20, 7-18)
HOMELIE DE S. GREGOIRE SUR ÉZÉCHIEL
Fils d'homme, je fais de toi un guetteur pour la maison d'Israël . Il faut noter que le Seigneur désigne comme un « guetteur » celui qu'il envoie prêcher. Le guetteur se tient toujours sur la hauteur pour voir de loin tout ce qui va venir. Et tout homme qui reçoit le poste de guetteur doit se tenir sur la hauteur par sa vie, afin de pouvoir rendre service par sa vigilance.

Combien il m'est cruel de dire ces paroles ! Car en parlant, je me frappe moi-même : je ne pratique pas la prédication comme je le devrais ; et lorsque cette prédication est suffisante, ma vie ne concorde pas avec ma parole.

Je ne nie pas ma culpabilité, je vois ma torpeur et ma négligence. Peut-être que de reconnaître ma faute m'obtiendra le pardon auprès du juge miséricordieux ? Sans doute, quand j'étais au monastère, j'étais capable de retenir ma langue des paroles inutiles et de garder presque continuellement mon esprit attentif à la prière. Mais, après avoir endossé le fardeau de la charge pastorale, mon esprit ne peut plus se recueillir assidûment, parce qu'il est divisé par quantité de soucis.

En effet, je suis obligé d'examiner les affaires tantôt des Églises, tantôt des monastères, et souvent de juger la vie et les actes des personnes privées ; tantôt de m'occuper longuement de certains problèmes civiques, tantôt de gémir devant l'assaut meurtrier des barbares et de redouter les loups qui menacent le troupeau que Dieu m'a confié. Tantôt je suis contraint de prendre des mesures pour que les secours ne manquent pas à ceux-là mêmes qui sont tenus par la règle monastique ; tantôt je dois supporter avec patience certains pillards, et tantôt m'opposer à eux pour sauvegarder la charité.

Lorsque l'esprit est amené à se disperser et à se déchirer par le souci d'affaires si nombreuses et si importantes, comment peut-il rentrer en lui-même afin de se recueillir entièrement pour la prédication, et ne pas renoncer au ministère de la parole ? Mais, parce que les obligations de ma charge m'obligent souvent à rencontrer des hommes du monde, il m'arrive de relâcher la discipline de ma langue. Car, si je maintiens constamment une sévérité rigoureuse, je sais que je mets en fuite les plus faibles, et je  ne  les  attirerai  jamais comme  je  le  voudrais.  C'est pourquoi il m'arrive souvent d'écouter leurs paroles inutiles. Mais parce que je suis faible, moi aussi, je me laisse quelque peu entraîner aux discours inutiles, et je me mets à parler volontiers sur des sujets que j'avais d'abord écoutés de mauvais gré : et là où cela m'ennuyait de manquer au silence, je trouve plaisir à m'étendre.

Quel « guetteur » suis-je donc, qui ne me tiens pas posté sur la montagne de l'efficacité, mais plutôt gisant dans la vallée de la faiblesse ? Mais le créateur et rédempteur du genre humain est assez puissant pour me donner, malgré mon indignité, et la noblesse de la vie et l'efficacité de la prédication, car c'est pour son amour que je me consacre totalement à sa parole.


R/
C'est au prix de son sang
que le Christ Jésus s'est acquis l'Église.

Soyez donc attentifs au troupeau
dont l'Esprit vous a confié la charge.

Vous serez les intendants fidèles
des mystères de sa grâce.

Livrés en spectacle au monde,
vous serez les modèles du troupeau.

Oraison
Dieu qui prends soin de ton peuple et le gouvernes avec amour, écoute la prière du pape saint Grégoire ; accorde ton Esprit de sagesse aux hommes chargés de conduire l'Église : que les progrès de ton peuple saint fassent la joie éternelle de ses pasteurs.



3 septembre 2013
Mardi, 22ème Semaine du Temps Ordinaire
S. Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Eglise


Vous recevez ce message parce que vous vous êtes inscrit au service de l'AELF
Modifier ou suspendre votre abonnement

Vos dons nous permettront de développer le portail AELF et de continuer à proposer nos services gratuitement pour tous. Chaque don, même modeste, compte !
Vous pouvez effectuer votre don en ligne , ou encore par chèque bancaire ou postal adressé à :
AELF, 58 avenue de Breteuil, 75007 Paris


 

© AELF, Association Épiscopale Liturgique pour les Pays Francophones

 
____________________
Seigneur, qu'est-ce que l'homme pour que tu en fasses si grand cas? Qu'est-il pour que ton coeur lui soit ouvert?


Dernière édition par Carole le Mer 4 Sep 2013 - 12:36; édité 1 fois
Revenir en haut
Carole
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 35 735
Localisation: Canada
Féminin

MessagePosté le: Mer 4 Sep 2013 - 12:31    Sujet du message: Messe du jour de l'oratoire Saint Joseph



http://www.saint-joseph.org/
 
 
 
 
Cliquez sur le lien pour voir la messe sur vidéo


lecture de la messe et l'office des lectures écrits




AELF

Lectures de la messe
1ère lecture : Action de grâce pour le rayonnement de la Bonne Nouvelle ( Col 1, 1-8 )

Commencement de la lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens
Moi, Paul, Apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, avec Timothée notre frère, je m'adresse à vous, frères dans le Christ qui êtes à Colosses, membres fidèles du peuple saint : que Dieu notre Père vous donne la grâce et la paix.

Nous rendons grâce à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, en priant pour vous à tout instant. Nous avons entendu parler de votre foi dans le Christ Jésus et de l'amour que vous avez pour tous les fidèles dans l'espérance de ce qui vous attend au ciel ; vous en avez déjà reçu l'annonce par la parole de vérité, la Bonne Nouvelle qui est parvenue jusqu'à vous. Elle qui porte du fruit et progresse dans le monde entier, elle le fait de même chez vous, depuis le jour où vous avez reçu l'annonce et la connaissance de la grâce de Dieu, dans toute sa vérité, par l'enseignement d'Épaphras. Lui, notre compagnon bien-aimé, qui nous représente fidèlement comme ministre du Christ, il nous a décrit l'amour que vous vivez dans l'Esprit Saint.

Psaume : ( 51, 10, 11 )

R/ J'espère en ta miséricorde, éternellement.

Pour moi, comme un bel olivier
   dans la maison de Dieu, 
je compte sur la fidélité de mon Dieu,
   sans fin, à jamais !

Sans fin, je veux te rendre grâce,
   car tu as agi. 
J'espère en ton nom devant ceux qui t'aiment :
   oui, il est bon !


Evangile : Jésus guérit les malades et s'arrache à la foule pour poursuivre sa mission ( Lc 4, 38-44 )

Acclamation : Alléluia. Alléluia. La Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres : le Seigneur a visité son peuple. Alléluia. (cf. Lc 4, 18 ; 1, 68)


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En quittant la synagogue de Capharnaüm, Jésus entra chez Simon. Or, la belle-mère de Simon était oppressée par une forte fièvre, et on implora Jésus en sa faveur. Il se pencha sur elle, interpella vivement la fièvre, et celle-ci quitta la malade. À l'instant même, elle se leva, et elle les servait.

Au coucher du soleil, tous ceux qui avaient des infirmes atteints de diverses maladies les lui amenèrent. Et Jésus, imposant les mains à chacun d'eux, les guérissait. Des esprits mauvais sortaient de beaucoup d'entre eux en criant : « Tu es le Fils de Dieu ! » Mais Jésus les interpellait vivement et leur interdisait de parler parce qu'ils savaient, eux, qu'il était le Messie.

Quand il fit jour, il sortit et se retira dans un endroit désert. Les foules le cherchaient ; elles arrivèrent jusqu'à lui, et elles le retenaient pour l'empêcher de les quitter. Mais il leur dit : « Il faut que j'aille aussi dans les autres villes pour leur annoncer la Bonne Nouvelle du règne de Dieu, car c'est pour cela que j'ai été envoyé. » Et il se rendait dans les synagogues de Judée pour y proclamer la Bonne Nouvelle.


Office des lectures
Hymne :Dieu que nul œil de créature
Dieu que nul oeil de créature
N'a jamais vu,
Nulle pensée jamais conçu,
Nulle parole ne peut dire,
C'est notre nuit qui t'a reçu :
Fais que son voile se déchire.

Fais que tressaille son silence
Sous ton Esprit ;
Dieu, fais en nous ce que tu dis,
Et les aveugles de naissance
Verront enfin le jour promis
Depuis la mort de ta semence.

Tu n'as pas dit que l'homme croisse
Vers son néant,
Mais tu as fait, en descendant,
Qu'il ne se heurte à son impasse :
Tu as frayé le beau tournant,
Où tout au monde n'est que grâce.

Dans le secret, tu nous prépares,
Ce qui pourra
Tenir ton jour quand tu viendras ;
C'est là, dans l'ombre de ta gloire.
Que ta clarté filtre déjà,
Et nous entrons dans ton histoire.

Sème les mots qui donnent vie,
Nous te dirons ;
Regarde-nous. et nous verrons ;
Entends Jésus qui te supplie.
Au dernier pas de création,
Viens faire l'homme eucharistie!


Antienne
Nous aussi, nous souffrons, attendant la rédemption de notre corps.

Psaume ( 38 - I)
2 J'ai dit : « Je garder a i mon chemin
sans laisser ma l a ngue s'égarer ;
je garderai un bâill o n sur ma bouche,
tant que l'impie se tiendr a devant moi. »

3 Je suis resté muet, silencieux ;
je me tais a is, mais sans profit. *
Mon tourment s'exaspérait,
4 mon coeur brûl a it en moi.
Quand j'y pens a is, je m'enflammais,
et j'ai laissé parl e r ma langue.

5 Seigneur, fais-moi connaître ma fin,
quel est le n o mbre de mes jours :
je connaîtrai combi e n je suis fragile.
6 Vois le peu de jo u rs que tu m'accordes :
ma durée n'est ri e n devant toi.

L'homme ici-b a s n'est qu'un souffle ;
7 il va, il vient, il n' e st qu'une image.
Rien qu'un souffle, to u s ses tracas ;
il amasse, mais qu i recueillera ?


Antienne
Écoute ma prière, Seigneur !

Psaume ( 38 - II)
8 Maintenant, que puis-je att e ndre, Seigneur ?
Elle est en t o i, mon espérance.
9 Délivre-moi de to u s mes péchés,
épargne-moi les inj u res des fous.

10 Je me suis tu, je n'ouvre p a s la bouche,
car c'est t o i qui es à l'oeuvre.
11 Éloigne de m o i tes coups :
je succombe sous ta m a in qui me frappe.

12 Tu redresses l'homme en corrige a nt sa faute, +
tu ronges comme un v e r son désir ; *
l'h o mme n'est qu'un souffle.

13 Entends ma prière, Seigneur, éco u te mon cri ;
ne reste pas so u rd à mes pleurs.
Je ne suis qu'un h ô te chez toi,
un passant, comme to u s mes pères.

14 Détourne de moi tes ye u x, que je respire
avant que je m'en a ille et ne sois plus.


Antienne
Pour l'éternité, j'espère en ta miséricorde.

Psaume ( 51)
3 Pourquoi te glorifi e r du mal,
t o i, l’homme fort ? *
Chaque jour, Die u est fidèle.

4 De ta langue affil é e comme un rasoir,
tu prép a res le crime, *
fo u rbe que tu es !

5 Tu aimes le m a l plus que le bien,
et plus que la vérit é , le mensonge ; *
6 tu aimes les par o les qui tuent,
l a ngue perverse.

7 Mais Dieu va te ruin e r pour toujours,
t’écraser, t’arrach e r de ta demeure, *
t’extirper de la t e rre des vivants.

8 Les justes verr o nt, ils craindront,
ils rir o nt de toi : +
9 « Le voilà d o nc cet homme
qui n’a pas mis sa f o rce en Dieu ! *
Il comptait sur ses gr a ndes richesses,
il se faisait f o rt de son crime ! »

10 Pour moi, comme un b e l olivier
dans la mais o n de Dieu, *
je compte sur la fidélit é de mon Dieu,
sans f i n, à jamais !

11 Sans fin, je veux te r e ndre grâce,
c a r tu as agi. *
J’espère en ton nom dev a nt ceux qui t’aiment :
ou i , il est bon !


V/ Mon âme attend le Seigneur.
Je suis sûr de sa parole.

Lecture : Jérémie, arrêté et jugé ( Jr 26, 1-15)
COMMENTAIRE D'ORIGÈNE SUR L'ÉVANGILE DE JEAN
Le nouveau Temple

Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai. Les hommes charnels et amis des réalités sensibles me semblent désignés ici à travers les Juifs. Ceux-ci sont irrités parce que Jésus a chassé ceux qui, par leur activité, faisaient de la maison de son Père une maison de trafic , et ils lui réclament un signe. Mais par ce signe on verra que le Verbe, qu'ils refusent d'accueillir, a raison d'agir ainsi. Le Sauveur va unir en une seule parole ce qui concerne le Temple et ce qui concerne son propre corps. Lorsqu'ils lui demandent Quel signe peux-tu nous donner pour justifier ce que tu fais là, il répond : Détruisez ce Temple, et moi trois jours je le relèverai . ~ Mais, selon une interprétation possible, le Temple et le corps de Jésus, l'un et l'autre, me semblent être la figure de l'Église. Car celle-ci est bâtie de pierres vivantes ; elle est une demeure spirituelle pour un sacerdoce saint ; elle est construite sur les fondations que sont les Apôtres et les prophètes avec, pour pierre angulaire, le Christ Jésus . Elle est donc en toute vérité qualifiée de « Temple ».

Selon l'Écriture, vous êtes le corps du Christ et vous êtes ses membres, chacun pour sa part . Pour ce motif, même si l'assemblage des pierres de ce Temple semble se disjoindre et se défaire ; même si, comme il est écrit au psaume 21, tous les os du Christ semblent dispersés dans la persécution et l'oppression, par les complots de ceux qui attaquent l'unité du Temple à coups de persécutions ; cependant le Temple sera relevé et le corps ressuscitera le troisième jour, après le jour de malheur qui l'a accablé et après le lendemain de celui-ci, jour de l'achèvement.

Car il y aura un troisième jour dans le ciel nouveau et sur la terre nouvelle , lorsque ses ossements, qui sont de la maison d'lsraël se relèveront, lors du grand jour du Seigneur, après sa victoire sur la mort. Par conséquent, la résurrection du Christ après les souffrances de la croix englobe le mystère de la résurrection de son corps tout entier.

De même que le corps visible de Jésus a été crucifié, enseveli, et ensuite ressuscité, de même tout le corps constitué par les fidèles du Christ a été crucifié avec le Christ et ne vit plus désormais. Chacun d'entre eux, comme saint Paul, ne se glorifie pas d'autre chose que de la croix de Jésus Christ notre Seigneur , par laquelle il est crucifié pour le monde, et le monde crucifié pour lui . Non seulement il est crucifié avec le Christ et crucifié pour le monde, mais encore il est enseveli avec le Christ. Nous avons été mis au tombeau avec lui , dit saint Paul. Et comme s'il jouissait déjà d'un avant-goût de la résurrection, il ajoute : Et avec lui nous sommes déjà ressuscités .


R/
Souviens-toi de Jésus Christ
ressuscité d'entre les morts :
Il est notre salut, notre gloire éternelle.

Si nous mourons avec lui
   avec lui nous vivrons;
Si nous souffrons avec lui,
   avec lui nous régnerons.

En lui sont nos peines,
   en lui sont nos joies,
en lui l'espérance,
   en lui notre amour.

En lui toute grâce,
   en lui notre paix,
en lui notre gloire,
   en lui le salut.

Oraison
Dans ton amour inépuisable, Dieu éternel et tout-puissant, tu combles ceux qui t'implorent, bien au-delà de leurs mérites et de leurs désirs ; répands sur nous ta miséricorde en délivrant notre conscience de ce qui l'inquiète et en donnant plus que nous n'osons demander.



4 septembre 2013
Mercredi, 22ème Semaine du Temps Ordinaire
de la férie


Vous recevez ce message parce que vous vous êtes inscrit au service de l'AELF
Modifier ou suspendre votre abonnement

Vos dons nous permettront de développer le portail AELF et de continuer à proposer nos services gratuitement pour tous. Chaque don, même modeste, compte !
Vous pouvez effectuer votre don en ligne , ou encore par chèque bancaire ou postal adressé à :
AELF, 58 avenue de Breteuil, 75007 Paris


 

© AELF, Association Épiscopale Liturgique pour les Pays Francophones

 
































____________________
Seigneur, qu'est-ce que l'homme pour que tu en fasses si grand cas? Qu'est-il pour que ton coeur lui soit ouvert?
Revenir en haut
Carole
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 35 735
Localisation: Canada
Féminin

MessagePosté le: Jeu 5 Sep 2013 - 12:17    Sujet du message: Messe du jour de l'oratoire Saint Joseph

http://www.saint-joseph.org/
 
 
 
 
Cliquez sur le lien pour voir la messe sur vidéo




Lectures de la messe
1ère lecture : Prière pour ceux que Dieu fait entrer dans le Royaume ( Col 1, 9-14 )

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens
Frères,
depuis le jour où nous avons entendu parler de votre vie dans le Christ, nous ne cessons pas de prier pour vous. Nous demandons à Dieu de vous combler de la vraie connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle.
Ainsi votre conduite sera digne du Seigneur, et capable de toujours lui plaire ; par tout ce que vous ferez de bien, vous porterez du fruit et vous progresserez dans la vraie connaissance de Dieu. Vous serez puissamment fortifiés par la puissance de sa gloire, qui vous donnera la persévérance et la patience. Avec joie, vous rendrez grâce à Dieu le Père, qui vous a rendus capables d'avoir part, dans la lumière, à l'héritage du peuple saint. Il nous a arrachés au pouvoir des ténèbres, il nous a fait entrer dans le royaume de son Fils bien-aimé, par qui nous sommes rachetés et par qui nos péchés sont pardonnés.

Psaume : ( 97, 2-3ab, 3cd-4, 5-6 )

R/
Le Seigneur a fait connaître son salut.

Le Seigneur a fait connaître sa victoire
et révélé sa justice aux nations ;
il s'est rappelé sa fidélité, son amour,
en faveur de la maison d'Israël.

La terre tout entière a vu
la victoire de notre Dieu.
Acclamez le Seigneur, terre entière,
sonnez, chantez, jouez.

Jouez pour le Seigneur sur la cithare,
sur la cithare et tous les instruments ;
au son de la trompette et du cor,
acclamez votre roi, le Seigneur !
Evangile : La pêche miraculeuse : vocation de Pierre et de ses compagnons ( Lc 5, 1-11 )

Acclamation : Alléluia. Alléluia. La voix du Seigneur appelle : « Venez, suivez-moi, je ferai de vous des pêcheurs d'hommes. » Alléluia. (cf. Mt 4, 19)


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
Un jour, Jésus se trouvait sur le bord du lac de Génésareth ; la foule se pressait autour de lui pour écouter la parole de Dieu. Il vit deux barques amarrées au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets. Jésus monta dans une des barques, qui appartenait à Simon, et lui demanda de s'éloigner un peu du rivage. Puis il s'assit et, de la barque, il enseignait la foule.
Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez les filets pour prendre du poisson. »
Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ton ordre, je vais jeter les filets. »
Ils le firent, et ils prirent une telle quantité de poissons que leurs filets se déchiraient. Ils firent signe à leurs compagnons de l'autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu'elles enfonçaient.
À cette vue, Simon-Pierre tomba aux pieds de Jésus, en disant : « Seigneur, éloigne-toi de moi, car je suis un homme pécheur. »
L'effroi, en effet, l'avait saisi, lui et ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu'ils avaient prise ; et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, ses compagnons.
Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras. » Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent.


Office des lectures
Hymne :Qu'il soit béni
Qu'il soit béni, qu'il vienne,
Le Roi, notre Seigneur !
Ouvrez, ouvrez vos portes,
Ne fermez plus vos coeurs !
Il vient à nous sans faste,
Grandeur ni majesté,
Vêtu comme le pauvre
Dans son humilité !

Qu'il soit béni, qu'il vienne,
Le Roi, notre Seigneur !
Entendez-le qui parle,
Sortez tous de l'erreur !
Malheur à l'homme riche
S'il ne veut écouter
Le Christ de la Promesse
Qui vient nous racheter !

Qu'il soit béni, qu'il vienne,
Le Roi, notre Seigneur !
Il montre à tous les humbles
La face du Sauveur !
A lui sont en partage
La gloire et le pouvoir,
Ce qu'à la fin des âges
Les peuples pourront voir !

Qu'il soit béni, qu'il vienne,
Le Roi, notre Seigneur !
Il donne aux misérables
La paix du Bon Pasteur,
Il est doux. Il est humble.
Son joug sera léger!
Et c'est lui qui nous mène
Jusqu'à la liberté !


Antienne
Tu nous as sauvés, Seigneur, nous t'en rendons grâce à jamais.

Psaume ( 43 - I)
2 Dieu, nous av o ns entendu dire, +
et nos pères nous o nt raconté, *
quelle action tu accompl i s de leur temps,
aux jo u rs d'autrefois.

3 Toi, par ta main, tu as déposséd é les nations, +
et ils p u rent s'implanter ; *
et tu as malmen é des peuplades,
et ils p u rent s'étendre.

4 Ce n'était pas leur épée qui posséd a it le pays, +
ni leur bras qui les rend a it vainqueurs, *
mais ta droite et ton bras, et la lumi è re de ta face,
c a r tu les aimais.

5 Toi, Dieu, tu e s mon roi, *
tu décides des vict o ires de Jacob :
6 avec toi, nous batti o ns nos ennemis ;
par ton nom, nous écrasi o ns nos adversaires.

7 Ce n'est pas sur mon a rme que je compte,
ni sur mon ép é e, pour la victoire.
8 Tu nous as donné de v a incre l'adversaire,
tu as couvert notre ennem i de honte.

9 Dieu était notre lou a nge, tout le jour :
sans cesse nous rendions gr â ce à ton nom.


Antienne
Regarde, Seigneur, vois notre misère.

Psaume ( 43 - II)
10 Maintenant, tu nous humil i es, tu nous rejettes,
tu ne sors plus av e c nos armées.
11 Tu nous fais pli e r devant l'adversaire,
et nos ennemis emp o rtent le butin.

12 Tu nous traites en bét a il de boucherie,
tu nous disperses parm i les nations.
13 Tu vends ton pe u ple à vil prix,
sans que tu g a gnes à ce marché.

14 Tu nous exposes aux sarc a smes des voisins,
aux rires, aux moquer i es de l'entourage.
15 Tu fais de nous la f a ble des nations ;
les étrangers ha u ssent les épaules.

16 Tout le jour, ma déché a nce est devant moi,
la honte co u vre mon visage,
17 sous les sarcasmes et les cr i s de blasphème,
sous les yeux de l'ennem i qui se venge.


Antienne
Debout, viens à notre aide, rachète-nous en raison de ton amour.

Psaume ( 43 - III)
18 Tout cela est venu sur nous sans que nous t'ay o ns oublié : *
nous n'avions pas trah i ton alliance.

19 Notre coeur ne s'ét a it pas détourné
et nos pieds n'avaient pas quitt é ton chemin
20 quand tu nous poussais au milie u des chacals
et nous couvrais de l' o mbre de la mort.

21 Si nous avions oublié le n o m de notre Dieu,
tendu les mains vers un die u étranger,
22 Dieu ne l'eût-il p a s découvert,
lui qui conn a ît le fond des coeurs ?
23 C'est pour toi qu'on nous mass a cre sans arrêt,
qu'on nous traite en bét a il d'abattoir.

24 Réveille-toi ! Pourquoi dors-t u , Seigneur ?
Lève-toi ! Ne nous rejette p a s pour toujours.
25 Pourquoi détourn e r ta face,
oublier notre malhe u r, notre misère ?

26 Oui, nous mord o ns la poussière,
notre ventre c o lle à la terre.
27 Debout ! Vi e ns à notre aide !
Rachète-nous, au n o m de ton amour.


V/ Seigneur, à qui irions-nous ?
Tu as les paroles de la vie éternelle.

Lecture : Lettre de Jérémie aux déportés ( Jr 29, 1-14)
HOMÉLIE DE S. GRÉGOIRE LE GRAND SUR LES BÉATITUDES

La loi de la Nouvelle Alliance

Notre Seigneur Jésus Christ, mes bien-aimés, prêchait l'Évangile du Royaume ; il guérissait toutes sortes de maladies à travers toute la Galilée et la renommée de ses miracles se répandait à travers toute la Syrie ; de grandes foules affluaient de la Judée entière vers le céleste médecin. En effet, la foi des hommes ignorants est lente à croire ce qu'elle ne voit pas et à espérer ce qu'elle ne connaît pas. Il fallait donc que, pour être fortifié par l'enseignement divin, leur esprit soit stimulé par des bienfaits corporels et des miracles visibles. En éprouvant une puissance si bienfaisante, ils ne douteraient pas que sa doctrine apportât le salut.

Donc, pour transformer les guérisons extérieures en remèdes intérieurs, et rendre la santé aux âmes après avoir guéri les corps, le Seigneur s'éloigna des foules qui l'entouraient, gagna la retraite d'une montagne voisine et y appela ses Apôtres pour les imprégner des plus sublimes enseignements du haut de ce lieu symbolique. Par le caractère même du lieu et de l'action, il se désignait comme celui-là même qui jadis avait daigné s'entretenir avec Moïse. Mais alors c'était avec la plus terrible justice, à présent avec la plus sainte douceur, afin que s'accomplît la promesse annoncée par le prophète Jérémie : Voici que des jours viennent, parole du Seigneur, où j'établirai une alliance nouvelle avec la maison d'Israël et la maison de Juda. Après ces jours-là, parole du Seigneur, je mettrai mes lois dans leur pensée, je les écrirai dans leur cœur .

Celui qui avait parlé à Moïse parla donc aussi aux Apôtres ; dans le cœur de ses disciples, la main du Verbe, comme celle du scribe rapide, écrivit les commandements de la Nouvelle Alliance. Ce n'était plus comme autrefois au milieu de nuées épaisses, ni par des tonnerres et des éclairs effrayants qui empêchaient un peuple terrorisé d'approcher la montagne : c'était dans la tranquillité d'un entretien accessible à tous les assistants. Ainsi la douceur de la grâce supprimait l'âpreté de la loi, et l'esprit d'adoption enlevait la crainte de l'esclavage.

Quelle est la doctrine du Christ, ses propres paroles le proclament : ceux qui désirent parvenir à l'éternelle béatitude doivent découvrir les degrés de cette ascension vers un bonheur infini : Heureux , dit-il, les pauvres de cœur, car le Royaume des cieux est à eux . On aurait pu se demander de quels pauvres parlait la Vérité si, en disant : Heureux les pauvres , elle n'avait pas précisé de quel genre de pauvres il fallait l'entendre ; et il aurait paru suffire, pour mériter le Royaume des cieux, de connaître le dénuement que beaucoup subissent par le poids et la rigueur de la nécessité. Mais en disant : Heureux les pauvres de cœur , le Seigneur montre que le Royaume des cieux doit être accordé à ceux que recommande l'humilité de l'âme plutôt que le manque de ressources.




R/
J'ouvre mon cœur, Seigneur,
à ta parole de lumière.

Cantique pour moi que tes volontés
en ma demeure d'étranger.

Heureux les humbles, heureux les pauvres :
tu leur découvres le secret du Royaume !



Oraison

Nous t'en prions, Seigneur, que ta grâce nous devance et qu'elle nous accompagne toujours, pour nous rendre attentifs à faire le bien sans relâche. 



5 septembre 2013
Jeudi, 22ème Semaine du Temps Ordinaire
de la férie


Vous recevez ce message parce que vous vous êtes inscrit au service de l'AELF
Modifier ou suspendre votre abonnement

Vos dons nous permettront de développer le portail AELF et de continuer à proposer nos services gratuitement pour tous. Chaque don, même modeste, compte !
Vous pouvez effectuer votre don en ligne , ou encore par chèque bancaire ou postal adressé à :
AELF, 58 avenue de Breteuil, 75007 Paris


 
____________________
Seigneur, qu'est-ce que l'homme pour que tu en fasses si grand cas? Qu'est-il pour que ton coeur lui soit ouvert?
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:50    Sujet du message: Messe du jour de l'oratoire Saint Joseph

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> AVANCE EN EAU PROFONDE -> ¤0¤ Messe + Livre des Jours ¤0¤ -> Messe du Jour
Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
 Sauter vers:   

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group :: MaxiBlue V1 :: Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com