Forum Chrétien Jesus est Seigneur Index du Forum
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Jean Vanier /témoignage


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> AVANCE EN EAU PROFONDE -> ¤0¤ Avance au large ¤0¤
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Carole
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 35 735
Localisation: Canada
Féminin

MessagePosté le: Lun 17 Juin 2013 - 19:07    Sujet du message: Jean Vanier /témoignage

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
http://www.spiritualite2000.com/2013/06/un-temoin-daujourdhui-et-de-partout…
Par Lettres des Équipes Notre-Dame
Fondateur de « L’Arche » et de « Foi et Lumière », Jean VANIER est très connu comme Philosophe, Écrivain et Humaniste chrétien. Il est né au Canada en 1928. Personnalité attachante dans ses nombreux ouvrages et dans ses multiples conférences à travers le monde. Son témoignage est ici, pour les couples des « Équipes Notre-Dame », celui de « La tendresse, chemin de guérison et d’espérance ». Toute sa vie est un témoignage pour aujourd’hui et pour tous… 

En 1963, j’ai découvert le sort terrible des personnes avec un handicap mental – souvent méprisées comme n’étant pas vraiment humaines – elles étaient cachées dans des asiles ou des hôpitaux psychiatriques. Leurs parents étaient souvent désarçonnés. A cette époque, il y avait peu d’écoles spécialisées et de professionnels. Certains parents vivaient la naissance de leur enfant comme une honte. Certes, il y avait des parents qui accueillaient leur enfant avec respect et bonté. Mais dans la société, dans son ensemble, existait une forme de rejet de ces personnes. Et pourtant St Paul a dit que Dieu a choisi les fous et les faibles de ce monde pour confondre les riches et les intellectuels.
En 1964, inspiré par Jésus et l’Évangile, j’ai accueilli dans une petite maison à Trosly-Breuil dans l’Oise, deux hommes, Raphaël Simi et Philippe Seux qui venaient d’une institution violente et lugubre, près de Paris. Depuis l’Arche a grandi. Nous avons maintenant 140 communautés dans 40 pays dans le monde. Dans notre quotidien avec des personnes faibles et vulnérables, nous avons découvert que la tendresse est au cœur de notre vie.
Nos avons accueilli, en 1978, Eric, âgé de 16 ans, dans un foyer de l’Arche à Trosly-Breuil ; foyer destiné aux personnes les plus atteintes dans leur corps et leur psychisme. Eric était aveugle et sourd, ne marchait pas et avait un lourd handicap mental. Je n’ai jamais vu un jeun aussi torturé par l’angoisse. Son enfance avait été douloureuse. Sa maman était perdue devant la gravité de son handicap. A 2 ans, elle l’a placé à l’hôpital général qui l’a transféré à l’hôpital psychiatrique de Clermont (Oise), 40 km de chez nous. Elle est venue le visiter une fois à l’hôpital mais, choquée par son état, elle n’est plus revenues le voir. De l’hôpital, il est venu à l’Arche.
Eric avait besoin de l’aide de médecins, kinésithérapeutes et autres professionnels qui lui prodiguaient les soins nécessaires. Cependant il lui fallait plus que des soins, il lui fallait des assistants qui créent avec lui une relation de confiance réciproque à travers le corps. Certes ces assistants avaient besoin d’aide pour comprendre le langage des ses cris, de ses gestes, de son corps, mais l’essentiel c’était le façon dont ils le touchaient, lui donnaient à manger, lui donnaient le bain, etc… J’ai eu personnellement la joie et le privilège de vivre un an avec lui quand j’ai quitté la direction de la communauté en 1980. Donner le bain à Eric était un acte, j’ose le dire, de tendresse et de prière. Il fallait toucher son corps, la fragilité et la faiblesse de son corps avec un respect et une immense tendresse, surtout quand il s’agissait de toucher les parties de son corps, les plus fragiles. Notre but était de créer une vraie relation et de lui révéler combien il était précieux et important. Son corps n’était-il pas le temple de Dieu en qui habite l’Esprit Saint ?

Vivre avec Eric, nous a amené à découvrir l’importance du toucher. Nos mains devaient pouvoir lui transmettre la paix ; des mains agitées reflètent un cœur agité ; elles ne peuvent transmettre un message d’attention et d’amour respectueux. Si souvent, des personnes comme Éric ont été vues comme une charge de souffrance, une source d’angoisse ou simplement l’objet de soins professionnels. Pour nous il s’agissait, à travers une véritable rencontre, de révéler à Éric que nous étions heureux qu’il existe comme il était, qu’on l’aimait et qu’il était un cadeau que Dieu nous donnait.
Le contact physique à travers le corps a transformé progressivement Eric. Il es devenu peu à peu plus paisible. Durant la prière du soir au foyer, après le dîner, il se mettait parfois les genoux de l’un ou l’autre. Il se reposait, les yeux fermés, un sourire sur les lèvres. A travers la tendresse, il a commencé à vivre une relation de confiance avec les assistants ; il est devenu lui-même avec toute sa pauvreté ; il a pris conscience qu’il était quelqu’un. La tendresse est un chemin de guérison et de croissance, et la croissance est espérance. A travers cet échange mutuel de tendresse avec Éric, les assistants ont été aussi transformés. Ils ont appris à le regarder d’une nouvelle façon, à l’écouter, à créer une vraie relation réciproque, amicale avec lui. Ils ont été amenés à ralentir leur rythme, à prendre du temps avec lui, pour saisir ce qu’il leur disait à travers son corps. Ces assistants ont commencé à s’accueillir eux-mêmes avec tendresse, à accepter leur propres faiblesses, leurs difficultés à vivre la relation, sans se juger ; et à reconnaître qu’ils étaient eux, aussi, appelés à progresser dans la relation. Cette tendresse donnée et reçue a amené Eric à découvrir peu à peu la tendresse de Jésus.
L’essentiel pour nous à l’Arche est de vivre la tendresse. Elle n’est pas possession, ni recherche de plaisir, sinon marcher au rythme du corps et du cœur profond de l’autre. La tendresse n’est ni juger, ni condamner ; la tendresse révèle à l’autre sa beauté et sa valeur. La tendresse est sécurisante, elle transmet à l’extérieur, à travers le corps, ce qui est de l’intérieur. La tendresse est la communication au cœur de l’Arche, elle est silence, elle est écoute, elle est révélation, elle est fidélité, elle est don de soi, elle est sacrée, elle est prière, elle est un don de Dieu et de l’Esprit Saint qui change nos cœurs de pierre en des cœurs de chair.

______________________________
Texte emprunté à la revue Lettre des Équipes Notre-Dame, N° 201, mars-avril 2013, pp. 6-8.
____________________
Seigneur, qu'est-ce que l'homme pour que tu en fasses si grand cas? Qu'est-il pour que ton coeur lui soit ouvert?
Revenir en haut
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Mar 18 Juin 2013 - 04:11    Sujet du message: Jean Vanier /témoignage

Très beau texte ! Jean Vanier est admirable. Oui, je savais que c'est grâce à lui que Foi et Lumière
existe : « La tendresse, chemin de guérison et d’espérance ».
____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:31    Sujet du message: Jean Vanier /témoignage

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> AVANCE EN EAU PROFONDE -> ¤0¤ Avance au large ¤0¤
Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
 Sauter vers:   

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group :: MaxiBlue V1 :: Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com