Forum Chrétien Jesus est Seigneur Index du Forum
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Marc 10, 35-45


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> AVANCE EN EAU PROFONDE -> ¤0¤ Messe + Livre des Jours ¤0¤ -> Commentaires ¤ Évangile
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
eli29s
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2010
Messages: 3 591
Localisation: 29000 Quimper

MessagePosté le: Mar 28 Mai 2013 - 15:52    Sujet du message: Marc 10, 35-45

PublicitéSupprimer les publicités ?

La demande des fils de Zébédée (Mc 10 35-45)

 

   Marc utilise ici un schéma qui lui est habituel. Après chaque annonce de la Passion, il place une scène d’incompréhension des disciples, qui entraîne un enseignement de Jésus sur la façon dont ils doivent se comporter pour être fidèle à leur Maître.

   Lorsque, pour la première fois, Jésus a parlé aux Douze de ses souffrances à venir, on a vu Pierre se rebiffer, et le Maître demander à ses amis de renoncer à eux-mêmes pour le suivre (8, 31 ; 9, 1). Quand Jésus a réaffirmé une seconde fois sa « nécessité » d’aller au-devant de la mort, on a vu les disciples insensibles au message, et préoccupés de la préséance entre eux. Jésus leur a alors fermement demandé de se faire les « serviteurs de tous » (9, 30-35).

   Maintenant que Jésus vient, pour la troisième fois, de mettre devant les yeux de ses amis l’inexorable sort qui l’attend, ils n’ont pas davantage manifesté leur capacité d’accueil (10, 32-34). Et voici que deux d’entre eux (v.35a), par leur inconscience, vont provoquer le Maître à une nouvelle « mise au point » sur la conduite qui sied à ceux qui veulent le suivre. La demande de Jacques et Jean, ces « suiveurs » de Jésus dès la première heure, qui ont tout quitté pour lui (1, 19-20), ne manque pourtant pas d’audace (v. 37). Ils voudraient s’assurer une situation d’avenir. Leur ambition ne vise pas seulement une place d’honneur à côté du Roi-Messie dans son royaume, mais un réel pouvoir de gouvernement. Quel rêve insensé ! L’ironie du sort fera que ce sont deux bandits qui siègeront à la droite et à la gauche de Jésus … en croix (15, 27).

   Le maître dénonce aussitôt la vaine prétention de ses deux amis les plus proches. Il les remet en face de ce qui va se passer : sont-ils bien certains de partager avec lui le sanglant destin qui l’attend ? (v. 38). Il leur parle de sa mort avec des images fortes. La « coupe » à boire est le plus souvent, dans la Bible, le symbole de souffrance à subir (cf. Ps 75, 9 ; Is 51, 17-22 ; etc.) Et ne dit-on pas couramment d’épreuves à endurer : « boire la coupe jusqu’à la lie » ? Jésus lui-même, en son agonie, fera cette supplique à son Père : « Éloigne de moi cette coupe » (14, 36). L’image du « baptême » semble a priori  étrangère à la souffrance. Il n’en est rien. L’immersion total de son corps dans l’eau, la tête comprise, fais passer le baptisé par un moment critique : il est plongé dans la mort. Dans sa Passion, Jésus va connaître un vrai « baptême ». Il sera submergé par les eaux de la mort. Ses disciples sauraient-ils le suivre jusque là ? Ils l’en assurent sans complexe (v.39a). Mais Jacques et Jean font sans doute cette réponse sans réaliser vraiment ce qui les attend. Jésus, alors, leur confirme qu’ils auront bien un sort semblable au sien (v. 39b). De fait, l’apôtre Jacques connaîtra le martyre vers l’an 44 (Ac 12, 1-2). De son côté, s’il est décédé de mort naturelle, l’apôtre Jean, selon la tradition, est passé par des épreuves redoutables.

   De toute façon, Jésus récuse le pouvoir qu’on lui prête de procurer à ses disciples préférés de bonnes places dans sa gloire. Il est humainement conscient que ce pouvoir ne lui est pas échu. Il use donc de cette formule passive (« ces places sont préparées ») que les Juifs affectionnent pour désigner Dieu comme auteur, sans le nommer (v. 40b). Il est clair que le Messie ne dispose pas de droits qui ressortissent du seul pouvoir divin.

   L’indignation des autres disciples n’est pas forcément exemplaire (v. 41). On ne sait ce qui la motive : l’outrancière audace de Jacques et de Jean, ou une secrète jalousie vis-à-vis d’eux ? Ce ne serait pas la première fois que Marc épingle la course aux honneurs qui aliment les discussions au sein du groupe apostolique (cf. 9, 33-34). Quoi qu’il en soit, Jésus provoque la réunion des Douze pour leur administrer une leçon magistrale. Le Maître fait prendre conscience à ses amis (les futurs responsables de la communauté chrétienne) de la façon dont l’Empire romain et les sociétés civiles conçoivent l’autorité. C’est toujours une domination, le plus souvent totalitaire. Ces mœurs des régimes païens sont aux antipodes de ce que Jésus entrevoit pour le gouvernement de l’Église (v. 42-43a). Et Jésus accentue le caractère tout à fait original de sa conception du pouvoir dans son Église. Le  mot « serviteur » qu’il emploie (v. 43b) est relayé par celui d’ « esclave ». Le Maître n’hésite pas à donner « l’esclave » en exemple dans le service d’autrui (v. 44). A l’époque, les esclaves étaient au dernier rang de la société. L’image se veut frappante. Les Douze rêvent de domination, de supériorité. Il leur faut renoncer à cette chimère, et accepter de « servir » dans la condition la plus humble qui soit.

   C’est le moment choisi par Jésus pour justifier sa position en donnant pour modèle sa propre personne : il est venu « non pour être servi, mais pour servir », en allant jusqu’au don de sa vie « en rançon pour la multitude » (v. 45). Le maître dévoile ici le sens dernier de son existence et de sa mission. Loin de se faire, comme il l’aurait pu, le chef autoritaire de ses disciples et du peuple de Dieu qu’il est venu rassembler, il s’est présenté comme l’humble serviteur de tous (cf. 9, 35-37). Ce service ne s’arrêtera pas à quelques abaissements au bénéfice de ses seuls amis. Il ira jusqu’à donner sa vie pour le salut des hommes. Cela est exprimer avec les images. Jésus donnera sa vie « en rançon » c’est-à-dire qu’il en versera le prix pour les péchés de l’humanité. Ce don de son existence, il le fera « pour la multitude », c’est-à-dire « pour tous les hommes » sans exception.

   Ces expressions sont empruntées à la mystérieuse figure du « Serviteur souffrant » telle que l’esquissait le prophète Isaïe : «  S’il fait de sa vie un sacrifice expiatoire (pour les péchés des hommes), il verra sa descendance (…). Parce qu’il a connu la souffrance (dit Dieu), le Juste, mon Serviteur, rendra justes les multitudes » (Is 53, 10-11).

____________________
Deviens ce que tu reçois !!!! Le Corps du Christ. St Augustin.
Revenir en haut
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Mar 28 Mai 2013 - 18:28    Sujet du message: Marc 10, 35-45

Veillez toujours



Saint Marc 13, 33-37

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Prenez garde, veillez : car vous ne savez pas quand viendra le moment. Il en est comme d’un homme parti en voyage : en quittant sa maison, il a donné tout pouvoir à ses serviteurs, fixé à chacun son travail, et recommandé au portier de veiller. Veillez donc, car vous ne savez pas quand le maître de la maison reviendra, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin. Il peut arriver à l’improviste et vous trouver endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez ! »


Prière d’introduction Seigneur Jésus, j’oublie bien trop facilement que tu mérites la première place dans ma vie. Au moins en ce moment je te reconnais comme mon Roi et mon Maître. Je sais que tu es présent ici avec moi et que tu souhaites me combler de ta grâce. Merci de ton amitié. Je t’offre mon maigre amour en retour. Je t’aime, Seigneur, et je désire que tu règnes dans ma vie.

Demande Seigneur Jésus, aide-moi à rester vigilant à tes saintes inspirations.

Points de réflexion

1. "Vous ne savez pas quand le maître de la maison reviendra." Seigneur Jésus, je ne suis pas le maître de ma vie ; tu l’es. Je ne dois donc pas gaspiller mon temps en faisant simplement ce dont j’ai envie. Je devrai te rendre compte de la gestion que j’ai faite de ma vie, car elle t’appartient, mon Créateur et mon Rédempteur. Que me demanderas-tu quand tu viendras chercher mon âme ? Mes actions quotidiennes démontrent-elles que ma vie t’appartient ?

2. Veillez. Seigneur Jésus, cet évangile peut paraître un peu dur, mais je te remercie de son message. Tu me rappelles combien il est important de vivre ma vie chrétienne dans un état de tension saine - une tension qui implique ni frustration ni inquiétude, mais plutôt un désir constant de m’approcher plus près de toi et de te ressembler chaque jour plus. Comme un amoureux extraordinairement attentif à chaque désir de l’être aimé, je devrais veiller à la moindre occasion de te plaire.

3. Quand il viendra, serai-je endormi ? Cet évangile me donne à réfléchir sur mon besoin de recevoir le pardon dans le sacrement de la réconciliation. Le moment irrévocable de ma mort, cette rencontre en tête à tête avec toi, Seigneur, pourrait venir quand je ne m’y attends pas. Je dois être prêt. Je veux pouvoir te regarder. J’ai cherché à te plaire dans mes actions, et quand j’ai échoué, je me suis tourné vers toi pour avouer mes fautes et obtenir ton pardon. Je veux t’entendre me dire : " C’est bien, serviteur bon et fidèle, entre dans la joie de ton seigneur. "(Mt 25,23).

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, aide-moi "à rester éveillé" dans ma vie quotidienne, gardant le ciel comme objectif de tout ce que je fais. Aide-moi à me tenir prêt à chaque instant de ma vie à être appelé en ta présence.

Résolution Je programmerai un moment régulier pour recevoir le sacrement de réconciliation fréquemment.



_________________
La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/
____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:02    Sujet du message: Marc 10, 35-45

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> AVANCE EN EAU PROFONDE -> ¤0¤ Messe + Livre des Jours ¤0¤ -> Commentaires ¤ Évangile
Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
 Sauter vers:   

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group :: MaxiBlue V1 :: Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com