Forum Chrétien Jesus est Seigneur Index du Forum
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Jésus, par rapport à Dieu ?


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> PARTAGES ET QUESTIONS -> ¤ 0 ¤ Trinité ¤ 0 ¤ -> Fils ¤ "Je Suis le Pain de la Vie"
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lily
Familiarise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Avr 2013
Messages: 7
Localisation: Dans la grotte de Batman 8D
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Avr 2013 - 14:34    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

PublicitéSupprimer les publicités ?
Peace 




Je me tourne vers vous, chers membres, afin de comprendre un peu mieux la position qu'occupe Jésus, que la Paix soit sur lui, vis-à-vis de Dieu.
En surfant sur le net et en voyant les nombreux messages de catholiques, j'ai parfois l'impression que certains le placent au-dessus de Dieu ou à l'égal de Dieu ou le considèrent comme Dieu. J'ai donc beaucoup de mal à comprendre ce que représente Jésus dans la foi catholique!


Je compte sur vous, qui savez certainement mieux que moi, pour éclairer ma lanterne ! :D Merci d'avance (et pardonnez ma question peut-être naïve) ~


Que la paix soit sur vous c:
Revenir en haut
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Avr 2013 - 15:01    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

Jésus nous révèle le Dieu trinitaire
La Trinité est au cœur de la Profession de foi chrétienne. Parler de la Trinité ne signifie pas qu'il y a trois dieux mais un seul Dieu. Prenant appui sur l'enseignement de Jésus, les disciples et les premiers chrétiens ont nommé Père le Dieu créateur qui reste l'invisible, Fils ce Dieu manifesté dans l'humanité de Jésus, Esprit ce Dieu dont le souffle, source de liberté, renouvelle toutes choses. La Trinité n'est pas une question de chiffres mais d'amour. Dieu est communion d'amour en lui-même. Parce qu'il est différence et unité, il fonde, en créant le monde, l'unité dans la différence. Il se révèle comme amour créateur, amour proche et amour libérateur.

EGLISE CATHOLIQUE EN FRANCE

____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Avr 2013 - 15:14    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

Philippiens 2 :5-11 : "Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; et ayant paru comme un simple homme, il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix. C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père".

Jean 1 :1-3 : "Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle".

1 Jean 5 :7 Car il y en a trois dans le Ciel qui rendent témoignage, le Père, la Parole, et le Saint–Esprit ; et ces trois–là ne sont qu’un.

____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
senoa
En recherche
En recherche

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2013
Messages: 78
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Avr 2013 - 04:04    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

Oui nous sommes ici face au mystère de la sainte trinité. Trois êtres qui ne sont qu'un...


____________________
« Aimer, c’est tout donner et se donner soi-même »
Revenir en haut
Lily
Familiarise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Avr 2013
Messages: 7
Localisation: Dans la grotte de Batman 8D
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Avr 2013 - 08:01    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

Merci pour cette réponse :D

Donc si je comprends bien : Dieu a créé Jésus, qui serait Dieu mais sous la forme d'un être humain ?
Et une petite question : qu'est-ce exactement la Parole ? Serait-ce la Bible ? Merci d'avance !
Revenir en haut
Carole
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 35 735
Localisation: Canada
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Avr 2013 - 08:39    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

Bonjour Lily,
Jésus n'a pas été créé,mais Il est Dieu de toute éternité.
Il est le Fils du Père.
Au commencement était le Verbe,la Parole de Dieu, (Jésus)et le Verbe était Dieu et le Verbe était auprès de Dieu.
Dans l'évangile de Saint Jean chapitre 1 au complet.
Il a pris chair de la Vierge Marie pour nous sauver. Il était 100% homme et 100% Dieu.Marie a  conçu Jésus par l'opération de l'Esprit Saint la 3è Personne de la Sainte Trinité.Marie était Vierge et protégée du péché originel.Et Jésus en tant qu'homme n'a pas commis de péché.

 
____________________
Seigneur, qu'est-ce que l'homme pour que tu en fasses si grand cas? Qu'est-il pour que ton coeur lui soit ouvert?


Dernière édition par Carole le Ven 5 Avr 2013 - 08:51; édité 1 fois
Revenir en haut
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Avr 2013 - 08:41    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

Oui, tu as très bien compris. Dieu c'est fait homme !

La bible est la parole de Dieu car tout ce qui concerne Dieu
est dedans, les lectures, les évangiles ....


____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
Carole
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 35 735
Localisation: Canada
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Avr 2013 - 08:48    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

Lily je t'ai mis l'évangile de Saint Jean qu'on appelle aussi le prologue de Saint Jean, sur le forum ,si tu veux le lire ,voici le lien:

http://forumjesusseigneur.xooit.com/t3353-Prologue-de-Saint-Jean.htm#p16709…
____________________
Seigneur, qu'est-ce que l'homme pour que tu en fasses si grand cas? Qu'est-il pour que ton coeur lui soit ouvert?
Revenir en haut
Carole
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 35 735
Localisation: Canada
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Avr 2013 - 08:59    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

Lily si tu veux en connaître plus sur Jésus il faudra lire les évangiles du Nouveau Testament.
Si tu étudies sur le sujet ,enfin c'est à toi de voir.
Il y a la  Bible de Jérusalem ou celle de Tob.

____________________
Seigneur, qu'est-ce que l'homme pour que tu en fasses si grand cas? Qu'est-il pour que ton coeur lui soit ouvert?
Revenir en haut
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Avr 2013 - 09:04    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

Quand l'homme a tout gâté, et par conséquent tout perdu, le Seigneur tire partie de ce désastre pour révéler ses propres ressources.
L'égoïsme, la recherche de tout ce qui peut préserver nos petits bonheurs personnels, tiennent une grande place dans notre vie. Quel contraste avec la vie de Jésus, lui qui n'a jamais rien fait pour lui-même !
Un péché, petit ou grand, ajoutera à vos problèmes, diminuera votre énergie et multipliera vos difficultés.
Les chrétiens devraient être dans ce monde des gens qui montrent qu'ils ont trouvé le secret du bonheur. Christ leur suffit ; pas de discours, mais un comportement.
Si mes pensées sont remplies des affaires du monde, je porterai l'empreinte du monde ; si je ressasse mes problèmes, mon esprit portera la marque de ces problèmes ; si je pense à mes insuffisances, je serai accablé par elles ; si je pense à Jésus, je lui ressemblerai.
Les religions sont les routes par lesquelles les hommes cherchent Dieu. Elles sont multiples. Le christianisme est le chemin par lequel Dieu trouve l'homme. Il est unique.

____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Avr 2013 - 09:42    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

En attendant, tu peux lire les homélies de Thomas sur le forum !
elles sont belles et bien expliquées !


____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
Thomas
Frère Serviteur
Frère Serviteur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2007
Messages: 42 235
Localisation: Québec
Masculin

MessagePosté le: Ven 5 Avr 2013 - 11:45    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

Donc si je comprends bien : Dieu a créé Jésus,

Selon ta compréhension, Lily, seulement selon
ta compréhension.

qui serait Dieu mais sous la forme d'un être humain ?
Jésus nous a dévoilé que Dieu est 100% Humain
tout en étant 100% Dieu.

Et une petite question : qu'est-ce exactement la Parole ? Serait-ce la Bible ? Merci d'avance !

La Parole c'est celle de Dieu.
La Bible contient 2 histoires, comme le Coran:
1. L'histoire de l'être humain et la compréhension
de l'être humain en recherche, donc toujours
incomplète.
2. Dieu qui rappelle son Amour (rien d'autre de Dieu)

Toutes les réponses à tes questions sont dans le
Catéchisme de l'Église Catholique.
Tu apprendrais aussi beaucoup sur la foi
à Allah (Amour)... Lien :

http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_INDEX.HTM
____________________
Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire. Jean 1, 14 L'humain est un apprenti. L'histoire s'écrit avec Dieu.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lily
Familiarise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Avr 2013
Messages: 7
Localisation: Dans la grotte de Batman 8D
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Avr 2013 - 12:40    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

Thomas a écrit:
Donc si je comprends bien : Dieu a créé Jésus,

Selon ta compréhension, Lily, seulement selon
ta compréhension.


En effet, en Islam, nous considérons que Dieu a créé Jésus.
Mais selon le christianisme : je me demandais justement si Dieu avait créé Jésus. Seulement, selon la Bible : Jésus et Dieu étaient au commencement et ils ne font qu'un, mais d'un point de vue matériel, Jésus et Dieu ne font pas un ... J'ai lu quelque part que selon la Parole, l'homme avait été créé à l'image de Dieu, donc cela veut dire que Dieu est dans un lieu défini, non ? Et Jésus dans un autre, si je ne me trompe pas ?

Carole a écrit:
Lily je t'ai mis l'évangile de Saint Jean qu'on appelle aussi le prologue de Saint Jean, sur le forum ,si tu veux le lire ,voici le lien:

http://forumjesusseigneur.xooit.com/t3353-Prologue-de-Saint-Jean.htm#p16709…


Merci ! Sous conseil d'un prêtre, j'ai commencé aujourd'hui à lire l'Evangile de Saint Marc :D
Revenir en haut
Thomas
Frère Serviteur
Frère Serviteur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2007
Messages: 42 235
Localisation: Québec
Masculin

MessagePosté le: Ven 5 Avr 2013 - 13:11    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

Je vais te donner un exemple,
simple, juste pour mieux comprendre, Lily:

Tu as une voix = Parole
Tu as un esprit = Esprit
Tu as toi = Personne.

Pourtant, tu es la même personne.

Or, Dieu est venu dans notre monde,
comme nous (personne) pour nous
montrer le chemin par la (parole)
et Dieu a un Esprit.

Personne= Dieu
Parole = Jésus = Verbe
Esprit = Esprit Saint.

Rien de plus simple et étonnant à la foi.
Dieu s'est fait l'un de nous pour nous
conduire à Lui.

Maintenant, je ne peux pas répondre
à tout tes questions si tu ne lis pas
le Catéchisme qui a toutes les
réponses à tes questions.
____________________
Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire. Jean 1, 14 L'humain est un apprenti. L'histoire s'écrit avec Dieu.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thomas
Frère Serviteur
Frère Serviteur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2007
Messages: 42 235
Localisation: Québec
Masculin

MessagePosté le: Ven 5 Avr 2013 - 13:14    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

DEUXIÈME SECTION LA PROFESSION DE LA FOI CHRETIENNE
____________________
Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire. Jean 1, 14 L'humain est un apprenti. L'histoire s'écrit avec Dieu.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Carole
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 35 735
Localisation: Canada
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Avr 2013 - 18:53    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

Lily a dit :
« Jésus et Dieu étaient au commencement et ils ne font qu'un, mais d'un point de vue matériel, Jésus et Dieu ne font pas un .»

D'un point de vue matériel non mais Dieu n'est pas matériel il est Dieu.
Dieu n'a pas besoin de lieu ni de temps ni de rien d'autres. Il est Dieu et Il se suffit à Lui-même.
Si tu peux tout comprendre de Dieu ,ce qui me surprendrait ,bien bravo!
Il y a un mystère que Dieu ne veut pas dévoilé et c'est son choix!
Tu peux commencer par n'importe lequel des apôtres mais je te suggérais Jean car il était très proche de Jésus et il a vécu avec la Mère de Jésus donc ,ils ont parlé beaucoup de Jésus ensemble.

____________________
Seigneur, qu'est-ce que l'homme pour que tu en fasses si grand cas? Qu'est-il pour que ton coeur lui soit ouvert?
Revenir en haut
Thomas
Frère Serviteur
Frère Serviteur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2007
Messages: 42 235
Localisation: Québec
Masculin

MessagePosté le: Lun 8 Avr 2013 - 18:21    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

II. L’Incarnation
461 Reprenant l’expression de S. Jean (" Le Verbe s’est fait chair " : Jn 1, 14), l’Église appelle " Incarnation " le fait que le Fils de Dieu ait assumé une nature humaine pour accomplir en elle notre salut. Dans une hymne attestée par S. Paul, l’Église chante le mystère de l’Incarnation :
" Ayez entre vous les mêmes sentiments qui furent dans le Christ Jésus : Lui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’anéantit lui-même prenant condition d’esclave et devenant semblable aux hommes. S’étant comporté comme un homme, il s’humilia plus encore, obéissant jusqu’à la mort, et la mort sur la Croix ! " (Ph 2, 5-8 ; cf. LH, cantique des Vêpres du samedi).
462 L’épître aux Hébreux parle du même mystère :
C’est pourquoi, en entrant dans le monde, le Christ dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni oblation ; mais tu m’as façonné un corps. Tu n’as agréé ni holocauste ni sacrifices pour les péchés. Alors j’ai dit : Voici, je viens (...) pour faire ta volonté (He 10, 5-7, citant Ps 40, 7-9 LXX).
463 La foi en l’Incarnation véritable du Fils de Dieu est le signe distinctif de la foi chrétienne : " A ceci reconnaissez l’esprit de Dieu : Tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu dans la chair est de Dieu " (1 Jn 4, 2). C’est là la joyeuse conviction de l’Église dès son commencement, lorsqu’elle chante " le grand mystère de la piété " : " Il a été manifesté dans la chair " (1 Tm 3, 16).
III. Vrai Dieu et vrai homme
464 L’événement unique et tout à fait singulier de l’Incarnation du Fils de Dieu ne signifie pas que Jésus-Christ soit en partie Dieu et en partie homme, ni qu’il soit le résultat du mélange confus entre le divin et l’humain. Il s’est fait vraiment homme en restant vraiment Dieu. Jésus-Christ est vrai Dieu et vrai homme. Cette vérité de foi, l’Église a dû la défendre et la clarifier au cours des premiers siècles face à des hérésies qui la falsifiaient.
465 Les premières hérésies ont moins nié la divinité du Christ que son humanité vraie (docétisme gnostique). Dès les temps apostolique la foi chrétienne a insisté sur la vraie incarnation du Fils de Dieu, " venu dans la chair " (cf. 1 Jn 4, 2-3 ; 2 Jn 7). Mais dès le troisième siècle, l’Église a dû affirmer contre Paul de Samosate, dans un Concile réuni à Antioche, que Jésus-Christ est Fils de Dieu par nature et non par adoption. Le premier Concile œcuménique de Nicée, en 325, confessa dans son Credo que le Fils de Dieu est " engendré, non pas créé, de la même substance (homousios – DS 125) que le Père " et condamna Arius qui affirmait que " le Fils de Dieu est sorti du néant " (DS 130) et qu’il serait " d’une autre substance que le Père " (DS 126).
466 L’hérésie nestorienne voyait dans le Christ une personne humaine conjointe à la personne divine du Fils de Dieu. Face à elle S. Cyrille d’Alexandrie et le troisième Concile œcuménique réuni à Ephèse en 431 ont confessé que " le Verbe, en s’unissant dans sa personne une chair animée par une âme rationnelle, est devenu homme " (DS 250). L’humanité du Christ n’a d’autre sujet que la personne divine du Fils de Dieu qui l’a assumée et faite sienne dès sa conception. Pour cela le Concile d’Ephèse a proclamé en 431 que Marie est devenue en toute vérité Mère de Dieu par la conception humaine du Fils de Dieu dans son sein : " Mère de Dieu, non parce que le Verbe de Dieu a tiré d’elle sa nature divine, mais parce que c’est d’elle qu’il tient le corps sacré doté d’une âme rationnelle, uni auquel en sa personne le Verbe est dit naître selon la chair " (DS 251).
467 Les monophysites affirmaient que la nature humaine avait cessé d’exister comme telle dans le Christ en étant assumée par sa personne divine de Fils de Dieu. Confronté à cette hérésie, le quatrième Concile œcuménique, à Chalcédoine, a confessé en 451 :
A la suite des saints Pères, nous enseignons unanimement à confesser un seul et même Fils, notre Seigneur Jésus-Christ, le même parfait en divinité et parfait en humanité, le même vraiment Dieu et vraiment homme, composé d’une âme rationnelle et d’un corps, consubstantiel au Père selon la divinité, consubstantiel à nous selon l’humanité, " semblable à nous en tout, à l’exception du péché " (He 4, 15) ; engendré du Père avant tout les siècles selon la divinité, et en ces derniers jours, pour nous et pour notre salut, né de la Vierge Marie, Mère de Dieu, selon l’humanité.
Un seul et même Christ, Seigneur, Fils unique, que nous devons reconnaître en deux natures, sans confusion, sans changement, sans division, sans séparation. La différence des natures n’est nullement supprimée par leur union, mais plutôt les propriétés de chacune sont sauvegardées et réunies en une seule personne et une seule hypostase (DS 301-302).
468 Après le Concile de Chalcédoine, certains firent de la nature humaine du Christ une sorte de sujet personnel. Contre eux, le cinquième Concile œcuménique, à Constantinople en 553, a confessé à propos du Christ : " Il n’y a qu’une seule hypostase [ou personne], qui est notre Seigneur Jésus-Christ, un de la Trinité " (DS 424). Tout dans l’humanité du Christ doit donc être attribué à sa personne divine comme à son sujet propre (cf. déjà Cc. Ephèse : DS 255), non seulement les miracles mais aussi les souffrances (cf. DS 424) et même la mort : " Celui qui a été crucifié dans la chair, notre Seigneur Jésus-Christ, est vrai Dieu, Seigneur de la gloire et Un de la sainte Trinité " (DS 432).
469 L’Église confesse ainsi que Jésus est inséparablement vrai Dieu et vrai homme. Il est vraiment le Fils de Dieu qui s’est fait homme, notre frère, et cela sans cesserd’être Dieu, notre Seigneur :
" Il resta ce qu’Il était, Il assuma ce qu’il n’était pas ", chante la liturgie romaine (LH, In Solemnitate Sanctae Dei Genetricis Mariae, antiphona ad " Benedictus "; cf. S. Léon le Grand, serm. 21, 2 : PL 54, 192A). Et la liturgie de S. Jean Chrysostome proclame et chante : " O Fils unique et Verbe de Dieu, étant immortel, tu as daigné pour notre salut t’incarner de la sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie, qui sans changement es devenu homme, et qui as été crucifié, O Christ Dieu, qui, par ta mort as écrasé la mort, qui es Un de la Sainte Trinité, glorifié avec le Père et le Saint-Esprit, sauve-nous ! " (Tropaire " O monoghenis ").
IV. Comment le Fils de Dieu est-il homme ?
470 Parce que dans l’union mystérieuse de l’Incarnation " la nature humaine a été assumée, non absorbée " (GS 22, § 2), l’Église a été amenée au cours des siècles à confesser la pleine réalité de l’âme humaine, avec ses opérations d’intelligence et de volonté, et du corps humain du Christ. Mais parallèlement, elle a eu à rappeler à chaque fois que la nature humaine du Christ appartient en propre à la personne divine du Fils de Dieu qui l’a assumée. Tout ce qu’il est et ce qu’il fait en elle relève " d’Un de la Trinité ". Le Fils de Dieu communique donc à son humanité son propre mode d’exister personnel dans la Trinité. Ainsi, dans son âme comme dans son corps, le Christ exprime humainement les mœurs divines de la Trinité (cf. Jn 14, 9-10) :
Le Fils de Dieu a travaillé avec des mains d’homme, il a pensé avec une intelligence d’homme, il a agi avec une volonté d’homme, il a aimé avec un cœur d’homme. Né de la Vierge Marie, il est vraiment devenu l’un de nous, en tout semblable à nous, hormis le péché (GS 22, § 2).
L’âme et la connaissance humaine du Christ
471 Apollinaire de Laodicée affirmait que dans le Christ le Verbe avait remplacé l’âme ou l’esprit. Contre cette erreur l’Église a confessé que le Fils éternel a assumé aussi une âme raisonnable humaine (cf. DS 149).
472 Cette âme humaine que le Fils de Dieu a assumée est douée d’une vraie connaissance humaine. En tant que telle celle-ci ne pouvait pas être de soi illimitée : elle était exercée dans les conditions historiques de son existence dans l’espace et le temps. C’est pourquoi le Fils de Dieu a pu vouloir en se faisant homme " croître en sagesse, en taille et en grâce " (Lc 2, 52) et de même avoir à s’enquérir sur ce que dans la condition humaine on doit apprendre de manière expérimentale (cf. Mc 6, 38 ; Mc 8, 27 ; Jn 11, 34 ; etc.). Cela correspondait à la réalité de son abaissement volontaire dans " la condition d’esclave " (Ph 2,7).
473 Mais en même temps, cette connaissance vraiment humaine du Fils de Dieu exprimait la vie divine de sa personne (cf. S. Grégoire le Grand, ep. 10, 39 : DS 475 : PL 77, 1097B). " La nature humaine du Fils de Dieu, non par elle-même mais par son union au Verbe, connaissait et manifestait en elle tout ce qui convient à Dieu " (S. Maxime le Confesseur, qu. dub. 66 : PG 90, 840A). C’est en premier le cas de la connaissance intime et immédiate que le Fils de Dieu fait homme a de son Père (cf. Mc 14, 36 ; Mt 11, 27 ; Jn 1, 18 ; 8, 55 ; etc.). Le Fils montrait aussi dans sa connaissance humaine la pénétration divine qu’il avait des pensées secrètes du cœur des hommes (cf. Mc 2, 8 ; Jn 2, 25 ; 6, 61 ; etc.).
474 De par son union à la Sagesse divine en la personne du Verbe incarné, la connaissance humaine du Christ jouissait en plénitude de la science des desseins éternels qu’il était venu révéler (cf. Mc 8, 31 ; 9, 31 ; 10, 33-34 ; 14, 18-20. 26-30). Ce qu’il reconnaît ignorer dans ce domaine (cf. Mc 13, 32), il déclare ailleurs n’avoir pas mission de le révéler (cf. Ac 1, 7).
La volonté humaine du Christ
475 De manière parallèle, l’Église a confessé au sixième Concile œcuménique (Cc. Constantinople III en 681) que le Christ possède deux volontés et deux opérations naturelles, divines et humaines, non pas opposées, mais coopérantes, de sorte que le Verbe fait chair a voulu humainement dans l’obéissance à son Père tout ce qu’il a décidé divinement avec le Père et le Saint-Esprit pour notre salut (cf. DS 556-559). La volonté humaine du Christ " suit sa volonté divine, sans être en résistance ni en opposition vis-à-vis d’elle, mais bien plutôt en étant subordonnée à cette volonté toute-puissante " (DS 556).
Le vrai corps du Christ
476 Puisque le Verbe s’est fait chair en assumant une vraie humanité, le corps du Christ était délimité (cf. Cc. Latran en 649 : DS 504). A cause de cela, le visage humain de Jésus peut être " dépeint " (Ga 3, 2). Au sixième Concile œcuménique (Cc. Nicée II en 787 : DS 600-603) l’Église a reconnu comme légitime qu’il soit représenté sur des images saintes.
477 En même temps l’Église a toujours reconnu que, dans le corps de Jésus, " Dieu qui est par nature invisible est devenu visible à nos yeux " (MR, Préface de Noël). En effet, les particularités individuelles du corps du Christ expriment la personne divine du Fils de Dieu. Celui-ci a fait siens les traits de son corps humain au point que, dépeints sur une image sainte, ils peuvent être vénérés car le croyant qui vénère son image, " vénère en elle la personne qui y est dépeinte " (Cc. Nicée II : DS 601).
Le Cœur du Verbe incarné
478 Jésus nous a tous et chacun connus et aimés durant sa vie, son agonie et sa passion et il s’est livré pour chacun de nous : " Le Fils de Dieu m’a aimé et s’est livré pour moi " (Ga 2, 20). Il nous a tous aimés d’un cœur humain. Pour cette raison, le Cœur sacré de Jésus, transpercé par nos péchés et pour notre salut (cf. Jn 19, 34), " est considéré comme le signe et le symbole éminents... de cet amour que le divin Rédempteur porte sans cesse au père éternel et à tous les hommes sans exception " (Pie XII, Enc. " Haurietis aquas " : DS 3924 ; cf. DS 3812).
____________________
Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire. Jean 1, 14 L'humain est un apprenti. L'histoire s'écrit avec Dieu.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Avr 2013 - 08:46    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

Très beau texte, bien expliqué ! merci Thomas !
____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
Thomas
Frère Serviteur
Frère Serviteur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2007
Messages: 42 235
Localisation: Québec
Masculin

MessagePosté le: Jeu 11 Avr 2013 - 09:36    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

Catéchisme de l'Église Catholique 
____________________
Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire. Jean 1, 14 L'humain est un apprenti. L'histoire s'écrit avec Dieu.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Jeu 11 Avr 2013 - 15:15    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

Quand le Pape Jean XXIII a convoqué le Concile, en 1959, il lui a donné deux objectifs : l’aggiornamento de l’Eglise et l’unité des chrétiens. L’aggiornamento, c’est la mise à jour, le renouvellement nécessaire de l’Eglise. Beaucoup de choses avaient besoin d’être « dépoussiérées ». A chaque époque, l’Eglise doit se renouveler et laisser tomber ce qui est poussiéreux pour être en phase avec le monde d’aujourd’hui. L’Aggiornamento, c’est aussi la redécouverte de nombreuses richesses oubliées dans l’Eglise. Toutes ces richesses qui remontent à l’époque des Pères de l’Eglise, des martyrs, etc. qu’il fallait exhumer. Un travail de simplification a été entrepris parce que le monde s’est modernisé et l’Église aussi, et en même temps une réapparition des trésors considérables de l’Église, depuis 20 siècles.
Un changement majeur s’est opéré : auparavant l’Église était un peu dans une attitude défensive et l’on disait : « Le chrétien est dans le monde mais il n’est pas du monde »,  donc il n’avance pas selon la logique du monde, du pouvoir, de l’argent, de la puissance. Ce n’est pas la logique de l’Église. Le Concile a voulu dire : nous ne sommes pas en opposition au monde bien que nous ne soyons pas dans cette logique là parce que justement nous sommes dans une attitude de service et nous aimons le monde. « Dieu a tant aimé le monde qu’il nous a donné son Fils unique. » Un chrétien aujourd’hui, à la suite de Jésus, doit se donner au monde. Il doit être au milieu du monde comme tout le monde, tout en montrant qu’il ne fait pas comme tout le monde. Vous, vous faites des études et du sport comme tout le monde, et il y a d’autres choses que les autres ne font pas et que vous faites, et inversement : et c’est cela la particularité des chrétiens. À ce niveau-là,  il y a eu un rééquilibrage : l’Église n’est pas comme le monde et elle n’est pas contre le monde. Après le Concile Vatican II on a senti qu’il fallait faire quelque chose. C’est le vrai travail en profondeur qui s’est accompli, c’est le changement le plus profond qui a eu lieu et cela amène une très grande simplicité.
Au final, il reste une seule norme : est-ce que le monde, vraiment tu l’aimes, est-ce que ta vie est vraiment donnée et est-ce que tu es complètement rempli d’amour  et complètement greffé sur le Christ ?

Quand foi rime avec joie !
____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:27    Sujet du message: Jésus, par rapport à Dieu ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> PARTAGES ET QUESTIONS -> ¤ 0 ¤ Trinité ¤ 0 ¤ -> Fils ¤ "Je Suis le Pain de la Vie"
Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
 Sauter vers:   

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group :: MaxiBlue V1 :: Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com