Forum Chrétien Jesus est Seigneur Index du Forum
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Communion entre Catholiques et autres Religions


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> ÉGLISE CHRÉTIENNE CATHOLIQUE -> ¤0¤ Une ¤ Sainte ¤ Catholique ¤ Apostolique ¤0¤ -> Communion entre Catholiques et autres religions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Thomas
Frère Serviteur
Frère Serviteur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2007
Messages: 42 234
Localisation: Québec
Masculin

MessagePosté le: Mar 20 Nov 2012 - 09:29    Sujet du message: Communion entre Catholiques et autres Religions

PublicitéSupprimer les publicités ?
ZF12112003 - 20-11-2012
Permalink: http://www.zenit.org/article-32599?l=french
Italie : chrétiens et musulmans ensemble pour la famille

Vers l'Année européenne de la Citoyenneté

Traduction d’Océane Le Gall

ROME, mardi 20 novembre 2012 (ZENIT.org) – « La famille, promotrice du bien commun en ville » : tel est le thème de la rencontre qui accueillera dimanche prochain, 25 novembre, à Brescia, en Lombardie (Italie), près de 200 personnes, entre familles musulmanes et chrétiennes, provenant de plus de 50 villes du nord de l’Italie, la région à plus forte concentration de nouveaux citoyens émigrés à avoir élu domicile sur cette terre.

Il s’agit d’une journée « d’accueil et d’amitié » qui fait partie d’un processus de « reconnaissance mutuelle » entre chrétiens et musulmans, entrepris depuis des années par le mouvement des Focolari et les communautés musulmanes de la région.

En vue de l’Année 2013, proclamée « Année européenne de la Citoyenneté », les organisateurs sont convaincus que « la famille peut constituer un vrai soutien dans la formation de citoyens responsables et actifs au bien commun ».

Ses valeurs et ses défis, au plan économique mais surtout relationnel, dans les domaines aussi bien privés que publics, constitueront le cœur d’une table ronde qui réfléchira aux bienfaits d’une cohabitation faite « d’échanges réciproques » indépendamment des perspectives culturelles et religieuses différentes.

La famille est « promotrice du bien commun dans la ville, elle n’est donc pas un problème mais une ressource », soulignent les organisateurs. L’objet de cette journée est de montrer que la famille est « un lieu privilégié pour échanger des questions et des réponses, sur les problèmes et les ressources de la communauté civile » ; que les rapports « dans » et « entre » les familles ont un pouvoir de contagion sur la société environnante, un espace pour « construire des réseaux de solidarité et faire des projets ciblés et communs ».

Brescia 2012 est le fruit d’un processus mais aussi d’une nouvelle étape d’un projet dont le temps fort sera un événement national à Rome, en mai 2013.

On y attend la participation de personnalités civiles et religieuses, dont l’évêque de Brescia Mgr Luciano Monari, l’imam de la communauté musulmane de la ville Amyn Hasmy et de tant d’autres imams et responsables des communautés musulmanes présentes dans le nord de l’Italie.
____________________
Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire. Jean 1, 14 L'humain est un apprenti. L'histoire s'écrit avec Dieu.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thomas
Frère Serviteur
Frère Serviteur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2007
Messages: 42 234
Localisation: Québec
Masculin

MessagePosté le: Dim 2 Juin 2013 - 15:27    Sujet du message: Communion entre Catholiques et autres Religions

2013-05-31 apic/eda
[Monde] Bangladesh : hindous et musulmans aident des catholiques à construire leur église
Au Bangladesh, dans la paroisse de Mathbari, près de Dacca, les différentes communautés religieuses s’unissent pour récolter les fonds nécessaires à la construction d’une église catholique, rapporte le 28 mai 2013 l'agence d'information des Missions Étrangères de Paris, Églises d'Asie. Alors que le pays est secoué par des violences interconfessionnelles qui inquiètent la communauté internationale et les Nations unies, cette paroisse fait figure d'exception.
La paroisse de Mathbari, située dans le district de Dazipu, ne dispose que d’une seule église, Saint-Augustin d’Hippone, construite en 1925 et aujourd’hui bien trop petite pour ses quelque 3500 membres catholiques répartis sur une quinzaine de villages. Le Père Boniface Subrata Tolentino, curé de Mathbari, a lancé une campagne de dons afin de construire un nouvel édifice. Le coût de la construction s’élèverait à 380 000 dollars et, pour le moment, les paroissiens n’ont pas réussi à rassembler la somme nécessaire.
« Lors de la fête de charité que nous avons organisée pour récolter des fonds, nos frères et sœurs non chrétiens ont donné 7693 dollars ! », s’est réjoui le Père Boniface qui a ajouté « être très heureux de constater que sa communauté continuait d’entretenir de très bonnes relations avec les membres des autres confessions ».
« J’ai donné parce que nous nous entendons bien avec les chrétiens ; ce sont nos voisins, nous vivons ensemble et nous partageons nos joies et nos peines », rapporte l’un des donateurs, un habitant hindou de Mathbari, cité par l’agence de presse catholique AsiaNews ce 25 mai.
Le charisme du Père Boniface
Pour la communauté de la paroisse de Saint-Augustin, il ne fait aucun doute que cette bonne entente est due en grande partie au charisme du Père Boniface, connu pour son travail dans le domaine des relations interreligieuses. « Il est très respectueux des croyances de chacun et nous incite toujours à inviter nos voisins hindous et musulmans à nos fêtes », reconnaît Nandon Cruze, un paroissien de Mathbari. Le curé de Saint-Augustin est également très actif auprès des pauvres et des malades, et a beaucoup développé les actions caritatives de la paroisse ainsi que le rôle de la Société de Saint Vincent de Paul.
Dans un pays en proie depuis des mois aux violences des islamistes à l’encontre des minorités religieuses – et particulièrement des communautés chrétiennes –, cette paroisse de l’archidiocèse de Dacca fait figure d’exception.
Les émeutes meurtrières qui ont récemment endeuillé le Bangladesh, notamment à Dacca, ont été menées principalement par des mouvements et partis islamistes réclamant l’instauration d’une loi anti-blasphème et la levée des accusations contre leurs dirigeants actuellement jugés pour crimes de guerre commis lors de l’indépendance du pays.
____________________
Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire. Jean 1, 14 L'humain est un apprenti. L'histoire s'écrit avec Dieu.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Lun 3 Juin 2013 - 04:08    Sujet du message: Communion entre Catholiques et autres Religions

Bravo Thomas, pour ton beau texte et cette belle fraternité. Si tous les hommes de la terre
s'unissaient pour faire le bien et marcher main dans la main . Le monde serait un paradis où il ferait bon vivre.
C'est toujours, la où il y a des difficultés, la pauvreté ... que l'amour du prochain est plus fort.
Là, c'est le charisme du Père Boniface, homme de Dieu, "respectueux des croyances de chacun et nous incite toujours à inviter nos voisins hindous et musulmans à nos fêtes », reconnaît Nandon Cruze, un paroissien de Mathbari. Le curé de Saint-Augustin est également très actif auprès des pauvres et des malades, et a beaucoup développé les actions caritatives de la paroisse ainsi que le rôle de la Société de Saint Vincent de Paul.
 

____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
Thomas
Frère Serviteur
Frère Serviteur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2007
Messages: 42 234
Localisation: Québec
Masculin

MessagePosté le: Ven 6 Sep 2013 - 09:40    Sujet du message: Communion entre Catholiques et autres Religions

Prière et jeûne pour la paix: lettre du grand mufti de Damas au pape « Travaillons ensemble pour la paix » Rome, 4 septembre 2013 (Zenit.org) Anita Bourdin | 986 clics
« Travaillons ensemble pour la paix », déclare le grand mufti de Damas, dans une lettre adressée au pape François, dont l'agence vaticane Fides publie aujourd'hui des passages (cf. Zenit du 2 septembre dernier). Cette figure de l'islam sunnite déclare son intention de s'unir au jeûne et à la prière du samedi 7 septembre.

On se souvient que la grande mosquée de Damas a été la première mosquée - la grande mosquée des Omeyyades - jamais visitée par un pape: Jean-Paul II s'y est rendu en 2001, lors de son pèlerinage jubilaire sur les pas de saint Paul. Le grand mufti était alors cheikh Ahmed Kiftaro. Le bienheureux pape y avait prononcé un discours inspiré aussi par le désir de paix, le 6 mai 2001.
A l'occasion de l'Année Saint-Paul, en 2008, le nouveau grand mufti, Ahmad Badr El Din El Hassoun - qui écrit maintenant au pape François - avait invité Benoît XVI à se rendre à son tour à Damas.
Nous reprenons presque tout de cette dépêche de l'agence qui dépend de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples.
Sur la Place Saint-Pierre – si cela est possible – ou dans la grande mosquée des Omeyyades de Damas, le grand mufti de Syrie, Ahmad Badr El Din El Hassoun, responsable spirituel de l’islam sunnite, répondra à l’appel du pape, priant et jeûnant pour la paix dans son pays.
Par l’intermédiaire de la nonciature apostolique à Damas, le mufti a adressé une lettre officielle au pape François et il se prépare à participer à la journée spéciale pour la paix en Syrie, au Moyen-Orient et dans le reste du monde, proclamée pour le 7 septembre en proposant au Saint-Siège d’organiser un rassemblement interreligieux.
Le mufti qualifie l’appel du pape François de « fils des lois célestes », louant l’initiative visant à « prier pour la paix en Syrie », la qualifiant de « bonne et (réalisée) pour le bien de l’humanité ».
« Sainteté, écrit-il, nous vous remercions pour cet appel d'une grande humanité, basé sur la foi, visant à nous faire jeûner et prier ensemble Dieu Tout-Puissant afin qu’Il puisse apporter la paix sur la terre et nous protéger du mal et de l’oppression ». Des paroles qui, selon le mufti, « contrastent avec tous ceux qui cachent la lumière resplendissante de la foi, de la charité, de la miséricorde et de la paix, que vous demandez et que nous tous demandons ainsi que le demandèrent les prophètes et les messagers de Dieu ».
Montrant « une profonde gratitude pour son attention spirituelle », le mufti exprime le désir « d’être aux côtés du pape à l’instant où la prière s'élèvera vers le Dieu Très-Haut » et il réaffirme : « Nous serons dans tous les cas ensemble, le 7 septembre, pour élever notre supplication vers Dieu ».
Il propose au Saint-Siège « d’organiser un sommet spirituel avec les responsables religieux à Damas ou au Vatican. Peut-être réussirions-nous à arrêter le feu de ceux qui veulent détruire la terre d’Abraham, de Moïse, de Jésus, de Mahomet ».
« Restons main dans la main, continue le muphti, en répandant la paix et la sécurité pour tous les peuples du monde, afin de faire échec aux extrémistes et de vaincre les divisions basées sur la confession religieuse ou sur l’ethnie. Poursuivons notre voyage sur les traces des prophètes, des Saints, des justes et des hommes de bonne volonté (...). Puissiez-vous, Sainteté, demeurer sous la conduite de la Providence de Dieu de sorte que nous arrivions ensemble au lieu de la plénitude de la foi et de la lumière ».
( 4 septembre 2013) © Innovative Media Inc.
____________________
Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire. Jean 1, 14 L'humain est un apprenti. L'histoire s'écrit avec Dieu.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thomas
Frère Serviteur
Frère Serviteur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2007
Messages: 42 234
Localisation: Québec
Masculin

MessagePosté le: Ven 6 Sep 2013 - 09:41    Sujet du message: Communion entre Catholiques et autres Religions

Cette dernière lettre a été répondue
après que le Pape ait invité le grand mufti de Damas
à prier et jeûner samedi le 7 septembre 2013
____________________
Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire. Jean 1, 14 L'humain est un apprenti. L'histoire s'écrit avec Dieu.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Carole
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 35 735
Localisation: Canada
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Sep 2013 - 21:10    Sujet du message: Communion entre Catholiques et autres Religions

Waw!
La visite de Jean-Paul II a fait des petits !
Quelle belle lettre et quelle touchante entente mues par les deux grands hommes de Dieu.
Lumière qui pointe à l'horizon. :Bateau:
____________________
Seigneur, qu'est-ce que l'homme pour que tu en fasses si grand cas? Qu'est-il pour que ton coeur lui soit ouvert?
Revenir en haut
Nouvelleplante
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2009
Messages: 4 485
Localisation: 95
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Sep 2013 - 07:50    Sujet du message: Communion entre Catholiques et autres Religions

Un peu d'espoir cela fait du bien ! pour la réconciliation entre les peuples et entre tous les croyants : selon tous les Livres Saints nous descendons tous (juifs, chrétiens et musulmans) d'Abraham ! 
____________________
"Bien des gens acceptent de faire de grandes choses. Peu se contentent de faire de petites choses au quotidien." Sainte Mère Térésa
Revenir en haut
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Sep 2013 - 10:38    Sujet du message: Communion entre Catholiques et autres Religions

Journée pour la paix : "Oui nous le voulons"Veillée de prière place Saint-Pierre, 7 septembreRome, 7 septembre 2013 (Zenit.org) Pape François | 981 clics« Pouvons-nous sortir de cette spirale de douleur et de mort ?... Ce soir, je voudrais que de toutes les parties de la terre nous criions : Oui, c’est possible à tous ! Ou mieux, je voudrais que chacun de vous, du plus petit au plus grand, jusqu’à ceux qui sont appelés à gouverner les Nations, réponde : Oui, nous le voulons », exhorte le pape François.

Ce samedi soir, 7 septembre 2013, de 19h à 23h, a eu lieu une veillée de prière, place Saint-Pierre, à l’occasion de la Journée de prière et de jeûne pour la paix en Syrie, au Moyen-Orient et dans le monde, convoquée par le pape.
La veillée s’est déroulée dans une atmosphère de gravité et de recueillement. Après un temps de chapelet et de litanies, le pape a prononcé une homélie, tandis que la nuit était déjà tombée sur une place Saint-Pierre comble. Puis a eu lieu un temps d’adoration.
Homélie du pape François
« Dieu vit que cela était bon » (Gn 1, 12.18.21.25). Le récit biblique du début de l’histoire du monde et de l’humanité nous parle de Dieu qui regarde la création, la contemple presque, et répète : cela est bon. Chers frères et sœurs, cela nous fait entrer dans le cœur de Dieu et, de l’intime de Dieu, nous recevons son message.
Nous pouvons nous demander : quelle signification a ce message ? Que me dit ce message à moi, à toi, à nous tous ?
1. Il nous dit simplement que dans le cœur et dans la pensée de Dieu notre monde est la 'maison de l’harmonie et de la paix', et est le lieu où tous peuvent trouver leur place et se sentir 'chez soi', parce que cela est « bon ». Tout le créé forme un ensemble harmonieux, bon, mais surtout les humains, faits à l’image et à la ressemblance de Dieu, sont une unique famille, dans laquelle les relations sont marquées par une fraternité réelle non seulement proclamée en paroles : l’un et l’autre sont le frère et la sœur à aimer, et la relation avec le Dieu qui est amour, fidélité, bonté se reflète sur toutes les relations entre les êtres humains et apporte l’harmonie à la création tout entière. Le monde de Dieu est un monde dans lequel chacun se sent responsable de l’autre, du bien de l’autre. Ce soir, dans la réflexion, dans le jeûne, dans la prière, chacun de nous, tous nous pensons au fond de nous-mêmes : ne serait-ce pas peut-être ce monde que nous désirons ? Ne serait-ce pas peut-être ce monde que tous portent dans le cœur ? Le monde que nous voulons, n’est-il pas peut-être un monde d’harmonie et de paix, en nous-mêmes, dans les rapports avec les autres, dans les familles, dans les villes, dans et entre les nations ? Et la vraie liberté dans le choix des chemins à parcourir en ce monde, n’est-elle pas peut-être celle qui est orientée vers le bien de tous et qui est guidée par l’amour ?
2. Mais demandons-nous maintenant : est-ce cela le monde dans lequel nous vivons ? Le créé conserve sa beauté qui nous remplit d’émerveillement, reste une œuvre bonne. Mais il y a aussi « la violence, la division, le conflit, la guerre ». Cela arrive quand l’homme, sommet de la création, abandonne le regard sur l’horizon de la beauté et de la bonté, et se renferme dans son égoïsme.
Quand l’homme pense seulement à lui-même, à ses propres intérêts et se place au centre, quand il se laisse séduire par les idoles de la domination et du pouvoir, quand il se met à la place de Dieu, alors il abîme toutes les relations, il ruine tout ; et il ouvre la porte à la violence, à l’indifférence, au conflit. C’est exactement ce que veut nous faire comprendre le passage de la Genèse qui raconte le péché de l’être humain : l’homme entre en conflit avec lui-même, s’aperçoit qu’il est nu et se cache parce qu’il a peur (Gn 3,10), il a peur du regard de Dieu ; il accuse la femme, celle qui est chair de sa chair (v.12) ; il rompt l’harmonie avec le créé, arrive à lever la main contre le frère pour le tuer. Pouvons-nous dire que l’harmonie est devenue 'dis-harmonie' ? Non, la 'dis-harmonie' n’existe pas : ou il y a l’harmonie, ou on tombe dans le chaos où il y a violence, querelle, conflit, peur…
C’est justement dans ce chaos que Dieu demande à la conscience de l’homme : « Où est Abel ton frère ? ». Et Caïn répond : « Je ne sais pas. Suis-je le gardien de mon frère ? » (v.9). Cette question nous est aussi adressée et il serait bien que nous nous demandions : Suis-je le gardien de mon frère ? Oui, tu es le gardien de ton frère ! Être une personne humaine signifie être gardiens les uns des autres ! Et au contraire, quand se rompt l’harmonie, suit une métamorphose : le frère à garder et à aimer devient l’adversaire à combattre, à supprimer. Que de violence naît à ce moment, que de conflits, que de guerres ont marqué notre histoire ! Il suffit de voir la souffrance de tant de frères et sœurs. Il ne s’agit pas de quelque chose de conjoncturel, mais c’est la vérité : dans chaque violence et dans chaque guerre, nous faisons renaître Caïn. Nous tous ! Et aujourd’hui aussi, nous continuons cette histoire de conflit entre frères, aujourd’hui aussi, nous levons la main contre celui qui est notre frère. Aujourd’hui aussi nous nous laissons guider par les idoles, par l’égoïsme, pas nos intérêts ; et cette attitude continue : nous avons perfectionné nos armes, notre conscience s’est endormie, nous avons rendu plus subtiles nos raisons pour nous justifier. Comme si c’était une chose normale, nous continuons à semer destruction, douleur, mort ! La violence, la guerre apportent seulement la mort, parlent de mort ! La violence et la guerre ont le langage de la mort !
Après le chaos du Déluge, il cessa de pleuvoir : on vit l'arc-en-ciel et la colombe apporta un rameau d'olivier. Je pense aussi aujourd'hui à cet olivier, représentant les diverses religions, que nous avons planté à Buenos Aires, sur la "Piazza de Mayo" en 2000, en demandant qu'il n'y ait plus de chaos, en demandant qu'il n'y ait plus de guerre, en demandant la paix.
3. À ce point, je me demande : Est-il possible de parcourir une autre voie ? Pouvons-nous sortir de cette spirale de douleur et de mort ? Pouvons-nous apprendre de nouveau à marcher et à parcourir les chemins de la paix ? En invoquant l’aide de Dieu, sous le regard maternel de la Vierge Salus populis romani, Reine de la paix, je veux répondre : Oui, c’est possible à tous ! Ce soir, je voudrais que de toutes les parties de la terre nous criions : Oui, c’est possible à tous ! Ou mieux, je voudrais que chacun de vous, du plus petit au plus grand, jusqu’à ceux qui sont appelés à gouverner les Nations, réponde : Oui, nous le voulons ! Ma foi chrétienne me pousse à regarder la Croix. Comme je voudrais que pendant un moment tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté regardent la Croix ! On peut y lire la réponse de Dieu : là, à la violence on ne répond pas par la violence, à la mort, on ne répond pas par le langage de la mort. Dans le silence de la Croix, se tait le bruit des armes et parle le langage de la réconciliation, du pardon, du dialogue, de la paix. Je voudrais demander au Seigneur, ce soir, que nous, chrétiens, frères des autres Religions, chaque homme et chaque femme de bonne volonté crie avec force : la violence et la guerre ne sont jamais la voie de la paix ! Que chacun s’applique à regarder au fond de sa conscience et écoute cette parole qu’elle dit : sors de tes intérêts qui atrophient le cœur, dépasse l’indifférence envers l’autre qui rend le cœur insensible, vaincs tes raisons de mort et ouvre-toi au dialogue, à la réconciliation : regarde la douleur de ton frère et n’ajoute pas une autre douleur, arrête ta main, reconstruis l’harmonie qui s’est brisée ; et cela non par le conflit, mais par la rencontre ! Que se taisent les armes ! La guerre marque toujours l’échec de la paix, elle est toujours une défaite pour l’humanité. Encore une fois, les paroles de Paul VI résonnent : « Plus les uns contre les autres, plus, jamais !... Jamais plus la guerre, jamais plus la guerre ! » (Discours aux Nations unies, 4 octobre 1965 : AAS 57 [1965], 881). « La paix s’affermit seulement par la paix, celle qui n’est pas séparable des exigences de la justice, mais qui est alimentée par le sacrifice de soi, par la clémence, par la miséricorde, par la charité » (Message pour la Journée mondiale de la Paix 1976 AAS 67 [1975], 671). Pardon, dialogue, réconciliation sont les paroles de la paix : dans la bien-aimée Nation syrienne, au Moyen-Orient, partout dans le monde ! Prions pour la réconciliation et pour la paix, travaillons pour la réconciliation et pour la paix, et devenons tous, dans tous les milieux, des hommes et des femmes de réconciliation et de paix ! Amen.
( 7 septembre 2013) © Innovative Media Inc.
____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:31    Sujet du message: Communion entre Catholiques et autres Religions

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> ÉGLISE CHRÉTIENNE CATHOLIQUE -> ¤0¤ Une ¤ Sainte ¤ Catholique ¤ Apostolique ¤0¤ -> Communion entre Catholiques et autres religions
Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
 Sauter vers:   

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group :: MaxiBlue V1 :: Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com