Forum Chrétien Jesus est Seigneur Index du Forum
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Charitatoire (Daniel-Ange) ou Purgatoire


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> PARTAGES ET QUESTIONS -> ¤ 0 ¤ Questions ! ¤ Foi enflammée ¤ 0 ¤ -> Questions - Études - Recherches pour la foi Catholique.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Thomas
Frère Serviteur
Frère Serviteur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2007
Messages: 42 235
Localisation: Québec
Masculin

MessagePosté le: Sam 3 Nov 2012 - 13:01    Sujet du message: Charitatoire (Daniel-Ange) ou Purgatoire

PublicitéSupprimer les publicités ?
Charitatoire (Daniel-Ange) ou Purgatoire

Ephata: Le livre du Chrétien
Texte de Père Daniel Ange, prêtre.

2 novembre

Tous les Fidèles Défunts

Ce n'est pas le jour des morts, mais la fête des vivants:
ceux qui sont passés sur l'autre rive sont aussi, et
davantage, vivants que nous. Sinon l'Église n'y penserait même pas! Le seul fait de cette journée est attestation d'une certitude absolue: ceux qui ont quitté cette vie, sont entrés dans la Vie, sa Vie. Pour le signifier, on dépose aujourd'hui des fleurs sur les tombes: ne sont-ils pas entrés dans leur éternel printemps? En Pologne, on y allume des cierges. Les cimetières en ce soir du 2 novembre en deviennent
de brillantes constellations. (...)
Cette purification, cette guérison, cette délivrance, comment s'opère-t-elle? Par le feu de l'amour, qui est le feu même du Saint-Esprit. La lumière étant déjà bien plus éclatante que sur terre, nous percevons avec acuité tout ce qui, en notre coeur, n'est pas encore digne de Dieu, pas encore configuré au visage de Jésus, pour que le Père puisse s'exclamer dès la première rencontre : "Ah! Ce que tu ressembles à Yeshouah!
Comme dans une pièce dont on ouvre les volets, les rayons du soleil font voir toutes les poussières dansant dans l'atmosphère, et que nous respirons sans le savoir. La porte n'est pas encore ouverte, mais déjà le soleil où nous déboucherons filtre à travers les persiennes...
La lumière est plus vive, mais aussi plus ardent l'amour, nous ressentons donc comme une blessure vive combien nous l'avons blessé, l'amour, en plein coeur. Nous en sommes bouleversés, mais d'amour! Et voici que notre désir d'être plongé dans l'océan de l'amour est d'autant plus exacerbé qu'il est à porté de main. Seul un léger voile nous en sépare. Au travers se devine le bonheur sans nom de ceux qui nous attendent. Une folle impatience nous saisit. Comme duex fiancés, plus revus depuis des mois, contraints à d'ultimes heures de formalités à l'aéroport, devant se contenter de se voir de loin, plexiglas interposé, sans pouvoir ni s'entendre ni s'étreindre. Ici, plutôt, pouvant déjà s'entendre, mais pas se voir encore. Ils entendent les chants mais ne peuvent encore voir les visages. Pauvres images pour balbutier, vaille que vaille, un mystère qui défie l'imagination, mais qui est une réalité bouleversante.
Ce que l'on appelle maladroitement le "purgatoire" est le chef-d'oeuvre par excellence inventé par le coeur de Dieu ! Une trouvaille de génie de L'Esprit Saint! UNe folle victoire de la miséricorde! En effet si, au moment du grand passage, notre amour est trop faible pour passer la rampe, puisque de tout ce que nous aurons vécu, seul l'amour passera, nous devrions logiquement nous voir refuser l'entrée. Or voilà, plutôt que nous voir être séparés à jamais de lui, Il a mis au point cette ultime stratégie de l'amour: nous permettre d'achever notre guérison, par et dans l'amour. On devrait parler de "caritatoire" (caritas = charité).
Ce temps n'est pas triste, mais douloureusement joyeux. Car on vit la certitude d'être un jour dans le Royaume. On y est débordant d'une joyeuse espérance. La foi a déjà disparu: ils savent et déjà voient. Ils n'ont plus besoin de croire. Ne leur reste que l'espérance. Une espérance follement audacieuse. Une espérance dont ils sont nos maîtres. Ils sont les princes de la joyeuse espérance!
Mais voici la merveille: ce que les saints font pour moi, à mon tour je puis faire pour mes frères et soeurs qui forment l'Église, en son état d'espérance. À leur égard je peux exercer (en tout petit) le ministère normalement réservé aux saints: supplier le Seigneur pour eux. Avec en plus: offrir de petites (ou grandes) participations à la passion de Jésus, ce que les saints ne peuvent plus faire. Souffrir et offrir, cela n'appartient qu'à nous. Car si l'offrande est éternelle la souffrance, elle, n'a qu'un temps.
Oui telle est la puissance de ma prière, aussi pauvre et faible qu'elle me paraisse. Lorsqu'elle se laisser traverser par celle de toute l'Église, son retentissement d'un bout du monde à l'autre, d'une extrémité de l’histoire à l'autre, est incalculable. Elle en reçoit la même force de percussion, ou plutôt de persusaion, sur le coeur de Dieu que la prière de Marie à Cana: "Ils n'ont plus de vin!" Ce n'est pas un hasard si ce sont des contemplatifs, intercesseurs par vocation, qui ont fait introduire dans l'Église universelle cette célébration du 2 novembre.
Ainsi, ce que ces frères et soeurs déjà partis ne peuvent plus faire d'eux-mêmes, voici que je le puis: les sauver. Participer, pour eux, au travail sauveur de Jésus. (...) Et pour que d'une Église à l'autre puisse s'exercer la charité, se manifester la solidarité, se souder la communion. Pour la plus grande joie du Père : "Plutôt que de donner lui-même aux indigents les biens dont il dispose, un père aime mieux se servir de la main de ses enfants, sous ses yeux, et son coeur se réjouit à cette vue d'une nouvelle joie. Ainsi Dieu aime, plus que tout, faire par notre entremise le bien qu'Il fait dans ce monde. Et l'on y sent de sa part comme une joie redoublée" (Père Wladimir Ghika, martyrisé à Bucarest en 1954).

Bonheur de participer ainsi à la guérison et à la délivrance totale de ceux que j'ai connus et aimés sur terre. Et de tant d'autres, dont je ne verrai qu'au ciel le visage. De participer au travail maternel d'enfantement de l'Église. Oui, à leur vie glorieuse, je puis les engendrer. Je puis faire pour tel ou telle ce que je n'ai peut-être pas pu faire pendant qu'il ou elle était vivant encore avec moi. Guérison pour moi de cette lancinante amertume, de ces remords qui me rongent: "Ah! Si j'avais su qu'il ou elle partirait si vite, jamais je n'aurais fait ou dit ceci. J'aurais dû faire, dire, ceci, et maintenant, c'est trop tard! Eh bien, non, ce n'est pas trop tard! Cet amour que je n'ai pas pu, ou pas su exprimer à temps, je peux le lui prouver maintenant, en priant, en offrant pour lui, pour elle.
De même quand une personne est partie sans que nous ayons pu échanger un pardon réciproque, là non plus il n'est pas trop tard. Dans la prière, je puis implorer son pardon, et donner le mien. Nous pouvons encore vivre des réconciliations. Des parents peuvent demander pardon au petit dont ils ont avorté, en commençant par implorer le pardon de Dieu lui-même. Dans le très doux sacrement de réconciliation.
On voit ainsi des merveilles: un fils, une fille peuvent enfanter leurs propres parents à la vie de Dieu! Une maman peut engendrer au ciel l'enfant à qui elle a refusé la vie sur terre.
Cette prière de l'Église trouve sa plénitude dans l'Eucharistie! Pas une prière eucharistique qui ne comporte au moins une mention de "ceux qui se sont endormis dans l'espérance de la Résurrection". Toute Eucharistie est offerte ipso facto aussi bien pour les morts que pour les vivants.
C'est là que nous pouvons, en toute certitude, retrouver, rejoindre, rencontrer ceux qui nous ont précédés. Partout où est le corps eucharistique du Christ, là est le corps total du Christ, son Église. Et donc aussi l'Église de l'espérance. Bouleversé par un deuil, je vais recevoir le corps même qu'en ce moment contemplent les anges et les saints. Le corps même autour duquel son rassemblés ceux qu'il est venu appeler en sa maison.
Oui, c'est ainsi que nous exerçons nos pouvoirs (les seuls à convoiter) d'enfants de Dieu.
Le corps est celui-là même qui a traversé la mort, ma mort, toute mort, plus aucune mort ne peut l'atteindre. Son corps dans mon corps, c'est l'impossibilité biologique que mon corps meure pour toujours. Un jour il sera aussi beau, aussi glorifié, aussi resplendissant de lumière que celui du Christ lui-même. La preuve ? Sa mère et la mienne [Marie] sont déjà là-haut avec son corps entièrement semblable au corps de gloire de son Fils, cet enfant à qui elle a un jour donné et sa chair et son sang. Et c'est ainsi que cette fervente célébration du 2 novembre est aussi guérison de la peur de ma mort. La peur viscérale demeure toujours, mais le coeur repose dans la paix de l'espérance. Cette fête me prouve qu'une brèche  a été frayée dans le mur de la mort, au petit matin de Pâques. Rien plus jamais ne le refermera. Et c'est Jésus ressuscité qui aujourd'hui comme au samedi saint, va délivrer ceux qui l'attendent et l'espèrent. C'est pourquoi elle est totale, notre certitude, : ce soir même, une foule de frères auront fait leur entrée dans la cité royale : cortège triomphal acclamé par les anges et les saints, accueilli pour toujours au coeur même des Trois. Et ceux-là, l'an prochain, nous les retrouverons, non plus le 2 novembre mais bel et bien le 1er [novembre: fête de la Toussaint].  Oui, nous fêterons désormais avec tous les saints. D'ici là, à eux d'intercéder pour nous, de nous rendre la prière que nous aurons fait peur eux. Le 2 novembre, c'est vivre et mettre en acte ce que nous clamons dans le Credo:
Je crois en la résurrection de la chair !
À la communion de saints !
À la vie éternelle !
Splendeur de l'Église ! Victoire de l'amour !
Humble triomphe de l'espérance !
Père Daniel Ange
____________________
Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire. Jean 1, 14 L'humain est un apprenti. L'histoire s'écrit avec Dieu.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Carole
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 35 735
Localisation: Canada
Féminin

MessagePosté le: Sam 3 Nov 2012 - 14:41    Sujet du message: Charitatoire (Daniel-Ange) ou Purgatoire

Excellent!

____________________
Seigneur, qu'est-ce que l'homme pour que tu en fasses si grand cas? Qu'est-il pour que ton coeur lui soit ouvert?
Revenir en haut
Martine
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2007
Messages: 40 223
Localisation: Ramillies
Féminin

MessagePosté le: Sam 3 Nov 2012 - 14:52    Sujet du message: Charitatoire (Daniel-Ange) ou Purgatoire

La lumière est plus vive, mais aussi plus ardent l'amour, nous ressentons donc comme une blessure vive combien nous l'avons blessé, l'amour, en plein coeur
____________________
Jésus tu es mon bien aimé pour l éternité!
Revenir en haut
MSN
Martine
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2007
Messages: 40 223
Localisation: Ramillies
Féminin

MessagePosté le: Sam 3 Nov 2012 - 14:56    Sujet du message: Charitatoire (Daniel-Ange) ou Purgatoire

Cette purification, cette guérison, cette délivrance, comment s'opère-t-elle? Par le feu de l'amour, qui est le feu même du Saint-Esprit. La lumière étant déjà bien plus éclatante que sur terre, nous percevons avec acuité tout ce qui, en notre coeur, n'est pas encore digne de Dieu, pas encore configuré au visage de Jésus, pour que le Père puisse s'exclamer dès la première rencontre : "Ah! Ce que tu ressembles à Yeshouah!
____________________
Jésus tu es mon bien aimé pour l éternité!
Revenir en haut
MSN
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Sam 3 Nov 2012 - 18:51    Sujet du message: Charitatoire (Daniel-Ange) ou Purgatoire

Superbe Thomas !Très beau texte du Père Daniel-Ange

Ce n'est pas le jour des morts, mais la fête des vivants:
ceux qui sont passés sur l'autre rive sont aussi, et
davantage, vivants que nous. Sinon l'Église n'y penserait même pas! Le seul fait de cette journée est attestation d'une certitude absolue: ceux qui ont quitté cette vie, sont entrés dans la Vie, sa Vie. Pour le signifier, on dépose aujourd'hui des fleurs sur les tombes: ne sont-ils pas entrés dans leur éternel printemps? En Pologne, on y allume des cierges. Les cimetières en ce soir du 2 novembre en deviennent
de brillantes constellations. (...)


Je crois en la réssurection de la chair ! 


____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
84
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 5 Nov 2012 - 15:33    Sujet du message: Charitatoire (Daniel-Ange) ou Purgatoire

woah woah!!!!!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:27    Sujet du message: Charitatoire (Daniel-Ange) ou Purgatoire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> PARTAGES ET QUESTIONS -> ¤ 0 ¤ Questions ! ¤ Foi enflammée ¤ 0 ¤ -> Questions - Études - Recherches pour la foi Catholique.
Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
 Sauter vers:   

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group :: MaxiBlue V1 :: Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com