Forum Chrétien Jesus est Seigneur Index du Forum
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Marc 12, 18-27


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> AVANCE EN EAU PROFONDE -> ¤0¤ Messe + Livre des Jours ¤0¤ -> Commentaires ¤ Évangile
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
eli29s
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2010
Messages: 3 591
Localisation: 29000 Quimper

MessagePosté le: Mer 6 Juin 2012 - 09:38    Sujet du message: Marc 12, 18-27

PublicitéSupprimer les publicités ?
    LES SADUCEENS ET LA RESURRECTION

   Une nouvelle controverse – la dernière (depuis 11, 27) – s’instaure entre Jésus et des représentants de la pensée juive. C’est la première fois que Jésus a affaire à des sadducéens (v. 18a). Ce sont les représentants de l’aristocratie sacerdotale. En politique, ils sont conciliants avec l’occupant. En religion, ce sont des conservateurs. Pour eux, la seule règle de foi se trouve dans la Torah écrite : les cinq premiers livres de la Bible. Ils rejettent les doctrines qui sont apparues postérieurement, chez les prophètes et les sages. C’est le cas de la résurrection des morts (cf. Dn 12, 2 ; 2 M 7, 1-23). On ne s’étonnera donc pas de les voir attaquer Jésus sur ce point majeur de la foi qu’il partage entièrement avec les pharisiens. Salon la croyance qui leur est propre, les saducéens interrogent Jésus à partir de la loi de Moïse (v.19). Il s’agit de la loi du Lévirat (de « lévir », en latin « beau-frère »). A la mort d’un homme, si son épouse n’a pas d’enfant mâle, son beau-frère se doit de la prendre pour femme afin d’assurer la descendance (Dt 25, 5-10). Cette loi, en vigueur aussi chez d’autres peuples (Assyriens, Hittites) répondait au besoin de préserver la postérité dans des populations à la survie menacée. Elle  assurait aussi la stabilité des biens par l’héritage. On la pratiquait encore largement au temps de Jésus. Mais les sadducéens en prennent occasion pour poser au Maître un curieux cas de conscience (v. 20-23). Les lecteurs occidentaux que nous sommes sont déroutés par cette cascade de « sept » cas de mariages suivis de mort sans descendance. On le voit, par cet excès même – « sept » est un nombre parfait –, cette histoire est extravagante. Elle relève d’une hypothèse d’école typiquement rabbinique, sans fondement dans la vie. Surtout elle présente la doctrine de la résurrection comme une impasse. Dans sa vive répartie, Jésus accuse les sadducéens d’être « dans l’erreur », de méconnaître à la fois les Écritures et la Puissance de Dieu (v. 24). S’ils lisaient l’ensemble des Écritures, les prophètes et les sages tout autant que la Loi de Moïse, ils verraient la foi de leurs pères en la résurrection (depuis le IIème siècle avant J.C.). Mais surtout, ils font bon marché de « la puissance de Dieu ». Et ici Jésus en profite pour attaquer vivement la conception matérialiste (assez enfantine) de l’au-delà, assez répandue de son temps. C’est faire peu de cas de « la puissance de Dieu » que de penser la résurrection comme une simple reconduction de la vie terrestre. En réalité, la vie des ressuscités n’est pas rationnellement concevable. Elle ne doit pas être imaginée sur le mode de l’existence présente. Entre autres, le problème de la procréation ne s’y pose plus. En déclarant que l’ «on ne se marie pas, mais qu’on est comme des anges », Jésus n’entend pas dire pour autant que l’homme et la femme ressuscités auront une condition « angélique ». Le « comme » est important. C’est une comparaison pour faire comprendre simplement que l’union charnelle n’est plus de mise dans l’au-delà : il y a une transformation du mode humain d’exister. Mais en parlant des anges, Jésus ne devait pas convaincre beaucoup de ses interlocuteurs. Les sadducéens ne croyaient pas plus aux anges qu’à la résurrection des morts (cf. Ac 23, 8). Cependant le Maître, en excellent rabbin, poursuit son argumentation (v. 26-27a). Il en vient à ce qui reste le fond du problème qu’on lui a posé : l’Écriture annonce-t-elle la résurrection des morts ? Pour argumenter avec ces adversaires un peu particuliers que sont les sadducéens, le Maître évite d’alléguer un texte des prophètes ou des sages qu’ils récusent. Il choisit un passage du « livre de Moïse, au récit du buisson ardent » (Ex 3, 1-6). Et il interprète ce passage, d’une manière qui nous déroute, à la lumière des écrits postérieurs. Avec la tradition pharisienne très ancienne, il tient que les patriarches Abraham, Isaac et Jacob, partenaires de l’Alliance, ne peuvent pas avoir été que des interlocuteurs éphémères de Dieu. Dans la foi des Pères, on les sait entrer dans une vie nouvelle auprès de Dieu. Le Dieu de l’alliance n’est pas « le Dieu des morts, mais des vivants ». La foi en la résurrection des morts ne peut trouver de « preuves » dans l’Écriture, mais des appuis. Elle dépasse les raisonnements humains et repose directement sur la confiance absolue au Créateur dans sa Toute-Puissance. Jésus conclut cet affrontement en règle avec les sadducéens incrédules par un retentissant : « vous êtes complètement dans l’erreur » (v. 27b).    

  

____________________
Deviens ce que tu reçois !!!! Le Corps du Christ. St Augustin.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:51    Sujet du message: Marc 12, 18-27

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> AVANCE EN EAU PROFONDE -> ¤0¤ Messe + Livre des Jours ¤0¤ -> Commentaires ¤ Évangile
Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
 Sauter vers:   

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group :: MaxiBlue V1 :: Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com