Forum Chrétien Jesus est Seigneur Index du Forum
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Délivrez-moi de la tentation !
Aller à la page: 1, 2, 3  >

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> PARTAGES ET QUESTIONS -> ¤ 0 ¤ Questions ! ¤ Foi enflammée ¤ 0 ¤ -> Questions - Études - Recherches pour la foi Catholique.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Philippe
Est touché
Est touché

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2012
Messages: 106
Localisation: Assas, France (dép. Hérault)
Masculin

MessagePosté le: Dim 25 Mar 2012 - 13:20    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

PublicitéSupprimer les publicités ?
Comment se délivrer de tentations et non seuleemt de tentations mais de pratiques et d'habitudes prises depuis l'âge de dix ans et qui ne font plus qu'un avec moi? J'ai tout fait de ce qui éloigne de Jésus, en matière de sexualité, sauf le viol. Mais quoi que vous imaginiez du reste je l'ai fait. Alors j'ai voulu "lutter", comme on dit. Et pour ce carême, j'ai déclaré la guerre à...ce type de satisfaction sexuelle toute personnelle, que je me donnais le matin, presque pour me dégager la tête pour pouvoir travailler, autrement j'étais possédé d'images et de fantasmes qui ne me laissaient pas me concentrer. Par amour pour le Christ descendant vers sa croix je me suis mis à porter celle-là, la privation de plaisir (vous vous demanderez pourquoi je n'en prends pas avec ma compagne - mais la réponse est que nous n'avons plus de rapports depuis dix ans, voilà). Et le résultat c'est que je suis littéralement infesté de ces images, sans possibilité de m'en défaire. Et vraiment je ne sais plus que faire. Je sais que Jésus a été tenté lui aussi. Et qu'il a bien voulu descendre jusque là pour racler, pour ainsi dire, le tréfonds de la détresse et de la pauvreté des hommes, afin de les en délivrer. Mais je ne sais pas où est la sollicitude de Dieu envers moi en m'ayant créé tenté à ce point que mes efforts mêmes me rendent bouillants de péché. C'est tout mon corps habitué depuis si longtemps qui se cabre et se révolte. Avec la foi je sais, profondément, je sais, que je ne lâcherai pas prise et que c'est une souffrance de purification (par le feu, croyez-moi!). Je le sais par la foi, mais comment dire? Le reste de mon être ne suit pas. Pourtant, j'en arrive parfois à me dire, et j'espère que c'est sans péché (d'orgueil cette fois, celui-là aussi c'est une vieille connaissance), que si notre Père m'a créé ainsi tenté c'est qu'Il m'a réservé à un amour plus fort, je ne sais pas, et qu'il m'aime plus particulièrement en me faisant souffrir la tentation la plus cuisante.
Voilà. Je voudrais pouvoir dire, moi aussi, comme Martine, "Grâce et bonheur m'accompagnent tous les jours de ma vie". Mais c'est feu, faute, tentation et tourment.

Jésus je t'aime par-dessus tout je te supplie de me pardonner et de me tourner vers toi aussi intensément que je suis tourné de tout mon corps vers des idoles qui me lassent, m'épuisent et me tuent. Je ne peux être que tout entier à toi, car tu es tout pour moi. Fais-moi passer en toi, ou tout au moins apprendre si c'est ce que tu veux pour moi à t'aimer plus que mes démons.
____________________
"Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l'avez déjà reçu, et vous l'aurez" Marc, 11, 24
Revenir en haut
Carole
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 35 735
Localisation: Canada
Féminin

MessagePosté le: Dim 25 Mar 2012 - 14:09    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

Bonjour Philippe,
C'est un péché que plusieurs ont de la difficulté à se débarrasser.
Tu ne peux pas t'en débarrasser du jour au lendemain.
C'est déjà un bon point que tu veuilles t'en défaire.
Est-ce d'un commun accord que vous en êtes arrivés là ta compagne et toi.
Mais ce n'est pas nécessairement obligatoire que je le sache.
Lorsque tu vas pouvoir communier et aller au sacrement tu vas avoir des libérations croûte par croûte.Au sacrement de réconciliation j'ai donné mes péchés bien spécifiés à Jésus par le prêtre et ça a fonctionné,un gros morceau est tombé et le reste un peu à la fois. N'empêche que tu peux le faire avec Jésus directement ,Jésus va certainement t'aider.
C'est à toi que tu fais mal quand tu le fais car tu ne te trouves pas beau, tu t'éloignes de Dieu par ces gestes et non Lui. Tu te rends compte qu'on a bien besoin de son aide , de sa miséricorde.
C'est certain qu'après plusieurs années le corps a une mémoire et il n'oublie pas facilement.
Il n'y a rien d'impossible pour Dieu.
Si tu résistes tu vas peut-être faire des rêves dans ce sens mais au moins tu n'y peux rien,et ce n'est pas un péché. Tu vas devenir plus fort d'une fois à l'autre ou tu auras résisté. L'orgueil on en souffre tous, il est là sans que l'on ne le voit parfois.
On est encore tous pécheurs et tu ne dois pas te faire une image laide de toi, tu es aussi à l'image de Dieu. Je comprends que c'est une souffrance que je partage avec toi car j'aimerais bien devenir sainte du jour au lendemain mais c'est à long terme, nous ne sommes pas dans un cloître mais dans le monde.Tu fais bien de prier Marie ,elle est une bonne mère et elle va t'aider. Dis-le avec tout ton coeur quand tu es tenté ,c'est aussi une prière d'exorcisme le« Salut à Marie»
Bon courage ,tu n'es pas seul !
____________________
Seigneur, qu'est-ce que l'homme pour que tu en fasses si grand cas? Qu'est-il pour que ton coeur lui soit ouvert?


Dernière édition par Carole le Dim 25 Mar 2012 - 15:30; édité 1 fois
Revenir en haut
Martine
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2007
Messages: 40 221
Localisation: Ramillies
Féminin

MessagePosté le: Dim 25 Mar 2012 - 14:13    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

Tu peus dire comme moi Philippe car OUI dieu t accompagne et te comble!
Nous avons tous un pécher à nos dégager demande à jésus et laisse toi faire pas de culpabilité le seigneur va t aider!
Ton corps n est pas transfiguré encore et puis logiquement tu devrais avoir des rapports avec ta femme! C aussi pour cela qu il faut prier!

Pas de panique mon frère DIEU t aime tu t humilies devant nous c beau je l ai fais aussi c pas donner à tous crois moi l orgeuil empêche la confession publique!

J
____________________
Jésus tu es mon bien aimé pour l éternité!
Revenir en haut
MSN
Martine
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2007
Messages: 40 221
Localisation: Ramillies
Féminin

MessagePosté le: Dim 25 Mar 2012 - 14:23    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

J avais aussi ce genre de pécher du a des mauvaises pratiques avec mon mari, DIEU M EN DEGAGE....
Je t envoie un lien en mp je pense que cela te donnera confiance!
Mais c vrai on se sent triste quand on déçoit jésus c à nous que l on fait le plus mal !
____________________
Jésus tu es mon bien aimé pour l éternité!
Revenir en haut
MSN
Carole
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 35 735
Localisation: Canada
Féminin

MessagePosté le: Dim 25 Mar 2012 - 15:07    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

Pour toi Philippe,


Anonyme a dit…Paradoxe qu'il faudra qu'on m'explique un jour: Pourquoi les personnes qui défendent le plus farouchement "la vie", qui défendent à la femme de planifier sa maternité, sont ceux qui contribuent le moins à la reproduction de la vie (les prêtres)?
20 août 2007 15:17


JOa dit…En réponse à ce commentaire «anonyme», voici une réponse brève et une explication à une interrogation sur ce qui est appelé ici un «paradoxe». J'espère que mon interlocuteur anonyme, qui demande cette explication, saura accueillir cette réponse comme le signe d'une discussion sincère et honnête, dans la recherche commune de la clarté sur la réalité vécue.

Il faut d'abord clarifier certaines choses.

Premièrement, il faut étudierle raisonnement qui conduit à une l' affirmation proposée en ce commentaire, soit que :

«les personnes qui défendent le plus farouchement la vie sont ceux qui contribuent le moins à la reproduction de la vie ».

Étiudions cet «axiome». Qu'est-ce qu'un axiome ? La petite encyclopédie nous rappelle que «pour certains philosophes grecs de l'antiquité cela représentait une affirmation qu'ils considéraient comme évidente et qui n'avait nul besoin de preuve.»

Donc, pour comprendre cet «axiome», disons d'emblée que le raisonnement qui pose une contradiction entre la promotion de la vie, du mariage, de la pro-création et de l'éducation des enfants et l'engagement dans la vie religieuse (donc, pas seulement les prêtres, mais tous les frères et soeurs des instituts, ordres, congrégations, mouvements apostoliques et missionnaires divers etc.), apparaît à première vue comme logique. En effet, si le prêtre (pour prendre l'exemple de cette vocation) choisit librement et volontairement de faire voeu perpétuel de chasteté, n'est-il pas un peu étrange que sans cesse il répète et enseigne la beauté de l'engagement dans le mariage, de la pro-création et de l'éducation de la famille ? N'y a-t-il pas contradiction ? Ne devrait-il pas tout simplement se marier et «Faire» des enfants ? À première vue, tout cela semble «bien paradoxal».

Allons un peu plus loin.
J'aimerais vous présenter une autre vue, en invitant à porter, quelques instants du moins, une nouvelle lunette d'approche pour sonder ce mystère.

Cet exercice permet je le crois de lever cette contradiction apparente pour comprendre la logique intrinsèque et le lien fondamental qui existe entre la Chasteté et le mariage, entre la chasteté et la pro-création. Car au fond, ce qui est au coeur de la question, c'est la chasteté.

L'Église catholique, fidèle à l'enseignement de l'écriture sainte, de la tradition des saints et saintes de tous les temps, enseigne d'une même voix, depuis toutes les contrées de la terre, dans la communion, que :

La chasteté signifie l’intégration réussie de la sexualité dans la personne et par là l’unité intérieure de l’homme dans son être corporel et spirituel. La sexualité, en laquelle s’exprime l’appartenance de l’homme au monde corporel et biologique, devient personnelle et vraiment humaine lorsqu’elle est intégrée dans la relation de personne à personne, dans le don mutuel entier et temporellement illimité, de l’homme et de la femme.

La vertu de chasteté comporte donc l’intégrité de la personne et l’intégralité du don. Cela vaut tant pour le couple marié que pour le religieux consacré ou le prêtre. La chasteté est avant toute chose disponibilité à l'autre, Présence, écoute, don intégral de la personne.

Un discours actuel réduit la vertu de chasteté en l'assimilant à un REFUS. Bien-sûr, il y a dans la chasteté une continence qui implique un refus de poser certains actes, de laisser libre cours à certaines paroles et pensées, mais la chasteté est avant tout une Réponse, un OUI, une acceptation, d'une disposition qui concerne toute la personne dans ses différentes facultés, jusqu'à sa présence aux autres dans la vie des sens.

La personne chaste maintient l’intégrité des forces de vie et d’amour déposées en elle. Cette intégrité assure l’unité de la personne, elle s’oppose à tout comportement qui la blesserait. Elle ne tolère ni la double vie, ni le double langage (cf. Mt 5, 37).

La chasteté comporte un apprentissage de la maîtrise de soi, qui est une pédagogie de la liberté humaine. L’alternative est claire : ou l’homme commande à ses passions et obtient la paix, ou il se laisse asservir par elles et devient malheureux (cf. Si 1, 22).

" La dignité de l’homme exige de lui qu’il agisse selon un choix conscient et libre, mû et déterminé par une conviction personnelle et non sous le seul effet de poussées instinctives ou d’une contrainte extérieure. L’homme parvient à cette dignité lorsque, se délivrant de toute servitude des passions, par le choix libre du bien, il marche vers sa destinée et prend soin de s’en procurer réellement les moyens par son ingéniosité " (GS 17).

Celui qui veut demeurer fidèle aux promesses de son Baptême et résister aux tentations veillera à en prendre les moyens : la connaissance de soi, la pratique d’une ascèse adaptée aux situations rencontrées, l’obéissance aux commandements divins, la mise en œuvre des vertus morales et la fidélité à la prière. "La chasteté nous recompose ; elle nous ramène à cette unité que nous avions perdue en nous éparpillant " (S. Augustin, conf. 10, 29).

La vertu de chasteté est placée sous la mouvance de la vertu cardinale de tempérance, qui vise à imprégner de raison les passions et les appétits de la sensibilité humaine.

La chasteté est une vertu morale. Elle est aussi un don de Dieu, une grâce, un fruit de l’œuvre spirituelle (cf. Ga 5, 22). Le Saint-Esprit donne d’imiter la pureté du Christ (cf. 1 Jn 3, 3) à celui qu’a régénéré l’eau du Baptême.

La charité est la forme de toutes les vertus. Sous son influence, la chasteté apparaît comme une école de don de la personne. La maîtrise de soi est ordonnée au don de soi. La chasteté conduit celui qui la pratique à devenir auprès du prochain un témoin de la fidélité et de la tendresse de Dieu.

La vertu de chasteté s’épanouit dans l’amitié. Elle indique au disciple comment suivre et imiter Celui qui nous a choisis comme ses propres amis (cf. Jn 15, 15), s’est donné totalement à nous et nous fait participer à sa condition divine. La chasteté est promesse d’immortalité.

La chasteté s’exprime notamment dans l’amitié pour le prochain. Développée entre personnes de même sexe ou de sexes différents, l’amitié représente un grand bien pour tous. Un très grand bien, et il faut le redire activement aujourd'hui, à une époque où beaucoup de jeunes sont dans la confusion face à l'engagement dans la vie de couple et les relations d'amitiés. L'amitié, élevée sur la chasteté, conduit à la communion spirituelle. C'est un trésor.

Tout baptisé est appelé à la chasteté. Le chrétien a " revêtu le Christ " (Ga 3, 27), modèle de toute chasteté. Tous les fidèles du Christ sont appelés à mener une vie chaste selon leur état de vie particulier. Au moment de son Baptême, le chrétien s’est engagé à conduire dans la chasteté son affectivité.

La chasteté doit qualifier les personnes suivant leurs différents états de vie : les unes dans la virginité ou le célibat consacré, manière éminente de se livrer plus facilement à Dieu d’un cœur sans partage. Les personnes mariées sont appelées à vivre la chasteté conjugale, ordonnée à la procréation qui est une finalité et une expression de l'Amour conjugal ; les autres pratiquent la chasteté dans la continence :

Il existe trois formes de la vertu de chasteté : l’une des épouses, l’autre du veuvage, la troisième de la virginité. Nous ne louons pas l’une d’elles à l’exclusion des autres. C’est en quoi la discipline de l’Église est riche (Saint.Ambroise, vid. 23 : PL 153, 255A).

La luxure est un désir désordonné ou une jouissance déréglée du plaisir vénérien. Le plaisir sexuel est moralement désordonné, quand il est recherché pour lui-même, isolé des finalités de procréation et d’union. Il est moralement bon, lorsqu'expression de l'Amour conjugal et de l'accueil de la responsabilité parentale dans l'accueil de l'enfant à naître.

Le voeu de chasteté du prêtre implique en lui-même une disponibilité intégrale à l'autre, qui engage toute sa vie, sexuelle, affective, morale, intellectuelle, spirituelle. La chasteté est au Service de la fécondité, sinon elle s'étouffe sur elle-même. Cette fécondité s'exprime de différentes manières selon les personnes. Je pense à cette amie, femme dans la cinquantaine, qui a choisit le célibat dans la chasteté et qui accueille et éduque chez elle plus de 35 jeunes, pour la plupart handicapés ou abandonnés. Sa maison est un véritable foyer de charité et de vie, où la joie de vivre rayonne. Sa consécration, le don total qu'elle fait d'elle-même en choisissant librement ce service de l'autre est-il opposé à la «reproduction de la vie» ? Je pose la question. Les milliers de regards de Mère Térésa étaient-ils opposés à la vie, alors qu'elle accueillait les lépreux de calcutta, après avoir prié devant la Sainte Croix ? Le prêtre qui accompagne 35 couples vers le mariage, qui célèbre les funérailles de la femme du quartier que personne n'a vu mourir, il contribue le moins à la génération de la vie !!??


On peut individuellement ne pas saisir le mystère (qu'il est grand le mystère de la Foi!) de ces millions de personnes qui ont dit OUI à vivre la Chasteté dans leur vie, que ce soit comme mari et femme, veuve, prêtre, diacre, frère dominicain ou jésuite, ursuline ou soeur de la charité de Québec ; soit : mais on peut accepter que celui qui choisit cette voie ne le fait pas pour refuser l'engagement avec l'autre sexe dans le mariage. D'ailleurs, un jeune homme qui se présenterait à la formation vers la Prêtrise en fondant sa démarche sur le dédain ou la peur de l'engagement avec une femme ou de la paternité dans la famille, serait vite invité à reméditer sa vocation... Le mariage est une belle vocation, c'est pourquoi le religieux est heureux de le célébrer avec eux et dans le souci du bien de l'Épouse et de l'Époux. Il n'y a pas de contradiction, mais comminion spirituelle, et eucharistique, de chrétiens réunis à la même table, devant le même Dieu, pour le même Salut, celui de la Croix Glorieuse de Jérusalem, qui est la Victoire de l'Amour, une fois pour toutes, sur toutes les puissances du mal.

Revenons pour conclure cette réponse à l'autre dimension de l'affirmation du commentaire, qui prétend que ces mêmes personnes (lire : les prêtres, les religieux, ou toute autre autorité parlant au nom de l'Église catholique) «défendent à la femme de planifier sa maternité». Je dirai simplement, d'abord, que la pro-création implique aussi l'Homme, et la planification de la Paternité. Je précise, car la phrase ainsi formulée pourrait sembler présenter la grossesse comme une prérogative qui ne concernerait que la femme dans son droit à l'auto-détermination. Disons simplement que l'avortement ne fera jamais partie de la planification de la maternité (ni de la paternité), mais de la planification d'un crime organisé, aux tristes conséquences (prions). Ainsi, celui qui veut promouvoir la vie est dans le devoir de s'opposer à toute initiative visant à la détruire.

La promotion de la chasteté comme vertu dans le couple s'insère dans la planification des naissances, dans le respect des processus biologiques naturels, pour le bien des époux et celui des enfants.

Merci à mon interlocuteur anonyme pour cette question qui aura permis sans doute d'aborder quelque chose de fondamental dans la vie de l'Église et la culture de ce temps. Tout cela est constructif, comme tout dialogue sincère, qui se vit dans la Paix et le respect de la vie, de la liberté religieuse, de la liberté de culte, de pensée, de conscience et de parole.

Le Québec s'accomode raisonnablement de la prédication catholique, n'est-ce pas ? Espérons que cela sera une des conclusions publiques de la Commission Bouchard/Taylor...

Dans une amitié que je souhaite partagée.. du fond du coeur, je souhaite une bonne fin de journée à mon ou mes lecteurs... et je signe mon nom, celui de mon baptême... qui signifie en Hébreux «Dieu Donne»,

Jonathan, Séminariste, Québec.

21 août 2007 21:38
____________________
Seigneur, qu'est-ce que l'homme pour que tu en fasses si grand cas? Qu'est-il pour que ton coeur lui soit ouvert?
Revenir en haut
Thomas
Frère Serviteur
Frère Serviteur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2007
Messages: 42 234
Localisation: Québec
Masculin

MessagePosté le: Dim 25 Mar 2012 - 17:19    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

Au début de la fin de semaine tu avais la réponse Philippe.

Tu disais qu'il est nécessaire de ne pas chercher
trop à combattre, mais à laisser l'Esprit Saint
éclairer ta vie.
Saint Paul avait une écharde dans la chair,
mais le Christ l'avait assumé.
Ce que nous sommes invités à faire,
c'est continuer à essayer de devenir meilleurs.

Philippe,
peut être il serait bon d'intégrer ce que tu as
reçu en fin de semaine et te détendre un peu.
Tu as beaucoup reçu.
Laisser toutes les nouveauté prendre place
et ne pas trop t'en faire que tu es pécheur.
Jésus est venu pour nous les pécheurs.
____________________
Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire. Jean 1, 14 L'humain est un apprenti. L'histoire s'écrit avec Dieu.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Carole
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 35 735
Localisation: Canada
Féminin

MessagePosté le: Lun 26 Mar 2012 - 09:56    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

Philippe pour toi et tous ceux qui se sentent concernés.
Une seule chose est nécessaire ,aimer Dieu et ceux qui se font proches,et laisser faire Jésus et Marie, ne t'agite pas à tout vent ,laisse le Seigneur te transformer.
Le Seigneur te prépare à quelque chose de beau, de bien et de grand. Il a besoin de ses enfants pour travailler à sa vigne.Il va certainement te lancer un appel lorsque tu seras prêt. Alors laisse l'Amour façonner ton coeur entre les mains du Potier de l'Humanité.Ne t'inquiète de rien ,ne te trouble pas, le Seigneur ton Dieu est avec toi et t'assure la victoire.


Voici un discours de Benoît XVI le 18 novembre 2011 en Afrique,Cotonou en la Basilique Notre Dame de la Miséricorde.


 Dans le Fils est rendu visible le «Père des miséricordes » (2 Co 1, 3), qui, toujours fidèle à sa paternité, « se penche sur chaque enfant prodigue, sur chaque misère humaine, et surtout sur chaque misère morale, sur le péché » (Jean-Paul II, Dives in misericordia, n. 6). La miséricorde divine ne consiste pas seulement en la rémission de nos péchés; elle consiste aussi dans le fait que Dieu, notre Père, nous ramène, parfois non sans douleur ni affliction ni crainte de notre part, sur le chemin de la vérité et de la lumière, car il ne veut pas que nous nous perdions (cf. Mt 18, 14; Jn 3, 16). Cette double expression de la miséricorde divine montre combien Dieu est fidèle à l’alliance scellée avec chaque chrétien dans le baptême. En relisant l’histoire personnelle de chacun et celle de l’évangélisation de nos pays, nous pouvons dire à la suite du psalmiste : « Je chanterai sans fin les miséricordes du Seigneur » (Ps 89 [88], 2).


La Vierge Marie a expérimenté au plus haut point le mystère de l’amour divin : « Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent » (Lc 1, 50), s’exclame-t-elle dans son Magnificat. Par son OUI à l’appel de Dieu, elle a contribué à la manifestation de l’amour divin parmi les hommes. En ce sens, elle est Mère de Miséricorde par participation à la mission de son Fils; elle a reçu le privilège de pouvoir nous secourir toujours et partout. « Par son intercession répétée, elle continue à nous obtenir les dons qui assurent notre salut éternel. Son amour maternel la rend attentive aux frères de son Fils dont le pèlerinage n’est pas achevé, ou qui se trouvent engagés dans les périls et les épreuves, jusqu’à ce qu’ils parviennent à la patrie bienheureuse » (Lumen gentium62). Sous l’abri de sa miséricorde, les cœurs meurtris guérissent, les pièges du Malin sont déjoués et les ennemis se réconcilient. En Marie, nous avons non seulement un modèle de perfection, mais aussi une aide pour réaliser la communion avec Dieu et avec nos frères et nos sœurs. Mère de miséricorde, elle est un guide sûr des disciples de son Fils qui veulent être au service de la justice, de la réconciliation et de la paix. Elle nous indique, avec simplicité et avec un cœur maternel, la seule Lumière et la seule Vérité: son Fils, le Christ Jésus qui conduit l’humanité vers sa pleine réalisation dans son Père. N’ayons pas peur d’invoquer avec confiance celle qui ne cesse de dispenser à ses enfants les grâces divines :


Ô Mère de Miséricorde,
Nous te saluons, Mère du Rédempteur;
Nous te saluons, Vierge glorieuse;
Nous te saluons, notre Reine !

Ô Reine de l’espérance,
Montre-nous le visage de ton divin Fils ;
Guide-nous sur les chemins de la sainteté ;
Donne-nous la joie de ceux qui savent dire Oui à Dieu !

Ô Reine de la paix,
Comble les plus nobles aspirations des jeunes d’Afrique ;
Comble les cœurs assoiffés de justice, de paix et de réconciliation ;
Comble les espoirs des enfants victimes de la faim et de la guerre !

Ô Reine de la justice,
Obtiens-nous l’amour filial et fraternel ;
Obtiens-nous d’être amis des pauvres et des petits ;
Obtiens pour les peuples de la terre l’esprit de fraternité !

Ô Notre Dame d’Afrique,
Obtiens de ton divin Fils la guérison pour les malades, la consolation pour les affligés, le pardon pour les pécheurs ; 
Intercède pour l’Afrique auprès de ton divin Fils ;
et obtiens pour toute l’humanité le salut et la paix ! Amen.

____________________
Seigneur, qu'est-ce que l'homme pour que tu en fasses si grand cas? Qu'est-il pour que ton coeur lui soit ouvert?
Revenir en haut
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Lun 26 Mar 2012 - 15:41    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

1°) Concevez beaucoup d'horreur du péché d'impureté ; considérez ses suites affreuses, les maux où il pourrait vous entraîner ; rappelez-vous souvent les châtiments terribles qu'il a fait tomber sur tant d’hommes qui s'en laissaient dominer. Regardez désormais le vice opposé à la chasteté comme une tache hideuse imprimée dans l'âme ; comme une souillure en quelque sorte sacrilège du temple de Dieu et des membres de Jésus-Christ ; comme la source féconde de péchés, de désordres et de péchés, qui conduisent à la damnation éternelle. Rappelez-vous bien que vos corps sont les membres du Christ, et que vos membres sont les temples de l’Esprit-Saint (I Corinth. VI, 15 et 19). Prenez bien garde de ne pas les souiller par le péché, qui est l'adultère, la fornication, et tout ce qui peut déshonorer votre corps et votre cœur, aux yeux de Dieu la pureté même.
2°) Examinez si vous n'en êtes point porté par ce péché, si déjà il n'a pas gagné votre cœur. Habillez-vous toujours d'une manière décente, et conservez partout cet extérieur de retenue et de modestie qui impose le respect.
3°) Veillez sur vos yeux, sur vos oreilles, sur votre langue, sur tout vous-même, afin de ne voir, ni entendre, ni dire, ni faire de propos délibéré rien qui puisse blesser la plus délicate des vertus et n'oubliez jamais que la victoire sur l'ennemi de la chasteté dépend en grande partie de la diligence avec laquelle on lui résiste dès le premier instant du combat.
4°) Ne regardez jamais la chasteté comme une vertu impraticable. Travaillez à l'extirper rapidement et à combattre avec le secours de Dieu, de peur qu'il ne croisse et ne devienne plus fort que vous ; et quand vous vous apercevrez que vous êtes tenté, détournez d'abord votre esprit et vos yeux de l'objet qui vous porte à ce péché et invoquez le secours du Ciel par quelque prière courte, mais fervente : « Mon Dieu, vous voyez mes combats, ma faiblesse, et les dangers qui m'entourent ; hâtez-vous de venir à mon aide ».
5°) Demandez-en à Dieu la grâce. Puisque la chasteté plaît tant à Dieu, ayez aussi vous-même une grande estime le reste de votre vie. Encouragez-vous par l'exemple de tant de saints qui ont portée la chasteté jusqu'à la perfection.
PRIÈRES
« Ô mon Dieu ! Je reconnais humblement ma faiblesse ; ce n'est pas de mes propres forces, mais de votre grâce que j'attends la victoire dans les combats que j'aurai désormais à soutenir contre les convoitises de la chair : aidez-moi, soutenez-moi, sauvez-moi. »
« Mon Dieu, mettez dans mon cœur un grand amour pour la chasteté, et faites-moi la grâce de ne plus rien me permettre qui puisse blesser cette belle vertu. »
« Mon Dieu, fortifiez-moi dans mes résolutions, et faites-moi la grâce d'éviter avec tout le soin possible un péché qui vous déplaît si horriblement. »
 
 









____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
Philippe
Est touché
Est touché

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2012
Messages: 106
Localisation: Assas, France (dép. Hérault)
Masculin

MessagePosté le: Mar 27 Mar 2012 - 03:24    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

Que ce jour qui chez nous se lève et chez vous se lèvera bientôt vous apporte allégresse et légèreté, que Marie vous sourie et que la grâce de Dieu vous rende diaphanes et lumineux pour ceux que vous rencontrerez.

"Nous attendons notre vie du Seigneur :
Il est pour nous u appui,un bouclier
La joie de notre esprit vient de lui
Notre confiance est dans son nom très saint"
____________________
"Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l'avez déjà reçu, et vous l'aurez" Marc, 11, 24
Revenir en haut
Thomas
Frère Serviteur
Frère Serviteur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2007
Messages: 42 234
Localisation: Québec
Masculin

MessagePosté le: Mer 28 Mar 2012 - 16:03    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

Il y a un autre truc que j'ai développé, Philippe.

Lorsque nous avons une habitude de péché,
il s'agit de découvrir les trois péchés qui
reviennent le plus souvent. Et Essayer d'en arrêter
un à tour de rôle.

Pendant que tu essaies d'en enrayer un, tu ne penses plus aux autres,
ainsi de suite. PDT_box2
____________________
Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire. Jean 1, 14 L'humain est un apprenti. L'histoire s'écrit avec Dieu.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Philippe
Est touché
Est touché

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2012
Messages: 106
Localisation: Assas, France (dép. Hérault)
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2012 - 03:40    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

Merci Thomas pour ta réponse, tous les jours ce que vous écrivez me porte, et pas seulement dans la lutte contre les péchés.

"Lutte" - Martine citait l'autre jour ce passage où il est dit que Jésus va toujours un peu plus loin qu'on ne pensait. Cela m'a fait moi-même penser à quelque chose que j'ai souvent éprouvé à propos du péché, et plus généralement de ce qu'on appelle des "blocages" (et tous les péchés sont un peu des blocages). C'est que lorsqu'il m'est arrivé de pouvoir faire un pas en avant, d'éprouver une délivrance, cela s'est toujours fait de la même manière. Dans un premier temps, lutte, batailles, refus des tentations, guerre à la tentation même d'être tenté (il faudra dire un jour quelque chose de cela, c'est je crois important, il y a en nous le désir d'être tenté, qui est antérieur aux tentations elles-mêmes et nous y prédispose - mais ce sera pour plus tard). Comme les abeilles l'été qui vont se cognant et recognant contre la vitre, voyant la liberté devant elles, insistant pour y être, et par le fait même qu'elles y insistent ainsi n'y étant pas. Puis, et c'est toujours le moment le plus pénible, l'arrêt de la bataille, la fatigue, l'amertume de la défaite, le dégoût de revenir sans cesse en vain sur la ligne de front - une triste idée de soi, en vérité, et ce mépris de soi de décevoir Jésus. On pèche - je pèche - alors contre l'espérance même. Puis, au moment où je m'y attends le moins, alors que j'ai renoncé, il arrive un matin que je suis délivré, que je suis passé de l'autre côté, que je suis l'abeille à qui l'ouverture était offerte à côté d'elle et qui ne le savait pas, qui ne la voyait pas, et par laquelle elle passe, sans même avoir conscience qu'elle y passe, par laquelle elle est passée, c'est-à-dire qu'elle est simplement tout à coup de l'autre côté, et que tout est oublié. Cela m'est arrivé parfois, encore que ç'ait été pour de petits blocages et échecs, tandis que ce que je vis aujourd'hui c'est comme la guerre mondiale par rapport à des combats d'escarmouches. La grâce de la délivrance n'arrive jamais sans nos efforts mais jamais comme le simple résultat de ces efforts. Il arrive qu'elle se produise sans le moindre effort, mais je crois que c'est là quelque chose de rare. Dieu ne veut pas que notre délivrance nous fasse sauter d'un seul coup au-delà de nous-mêmes, et quand il nous arrive de vouloir être immédiatement transfigurés, téléportés d'un coup là-bas, c'est alors moins par amour pour Lui que par une autre et subtile tentation, qui est celle d'être dispensé de soi-même, rendu autre. Au lieu que je crois qu'il nous faut passer peu à peu dans des états successifs de délivrance, précisément parce qu'il s'agit d'être tout entiers sauvés, ce qui suppose d'assumer notre péché et de le traverser comme un désert, après lequel, enfin, la mer. Mais enfin voilà : quand cette délivrance arrive, ce n'est jamais sans nos efforts, mais jamais par eux. Ni sans eux, ni par eux. S'efforcer, échouer, être délivré. Et même, j'ai aussi éprouvé parfois que quand dans la première période je me dis que c'est justement la première période, et qu'après viendra le désespoir et qu'après lui viendra la délivrance, celle-ci ne se produit pas. Il faut, ou il me faut (mais j'espère que je ne suis pas seul au mode à expérimenter ces choses) d'abord échouer dans les efforts, et que ce soient de sincères efforts et un échec presque décourageant (presque - décourageant un temps). C'est comme en ce moment où nous accompagnons Jésus dans le Carême, dans sa descente vers la mort. Pour ceux qui ont vécu cet événement pour de bon, lorsque Jésus est mort ils ne savaient pas encore qu'Il allait ressusciter, et à sa mort ils ont dû désespérer. Et nous, je me dis parfois qu'il faut que nous ne sachions pas qu'il va le faire, il faut que nous essayions d'oublier ce que nous savons, faute de pouvoir prendre au sérieux cette descente au fond de la souffrance. L'idéal, ce serait d'être désespérés le vendredi, et exultants, bouleversés, adorants le dimanche. Comme des abeilles qui sauraient que c'est nous qui leur avons ouvert la fenêtre, et qui remercieraient.

C'est le matin ici, tandis que vous dormez. Voici la parole qui m'a frappé tout à l'heure, je vous l'offre en partage : "Ils auront l'âme comme un jardin tout irrigué; ils verront la fin de leur détresse" (Jér). Pour Ruth tout particulièrement.
____________________
"Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l'avez déjà reçu, et vous l'aurez" Marc, 11, 24
Revenir en haut
Thomas
Frère Serviteur
Frère Serviteur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2007
Messages: 42 234
Localisation: Québec
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2012 - 08:09    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

  

C'est curieux, tu parles d'être désespérés le vendredi et d'être délivré le dimanche.
J'ai souvent cette impression que le vendredi j'ai peine à le traverser.
La parole est aussi pour toi, Philippe.

Ile Et la fenêtre ouverte est une belle image de Dieu qui nous laisse entrer.

Tu as touché dans le mille Philippe avec ton partage.
Et nous sommes tous et toutes dans ce dilemme entre
choisir l'Amour de Dieu ou le refuser en faite.

Mais plus nous comprenons notre foi, plus nous plaçons des mots sur
cette réalité, plus nous avons de chances d'avancer avec des petits
pas de bébé vers notre demeure en Dieu.

Merci Philippe de ton partage qui saura en aider plus qu'un, plus qu'une.

Ile
____________________
Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire. Jean 1, 14 L'humain est un apprenti. L'histoire s'écrit avec Dieu.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2012 - 08:44    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

Avec la tentation, Dieu vous donnera le moyen d'en sortir et la force de la supporter. (1 Co 10, 13)
____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
Philippe
Est touché
Est touché

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2012
Messages: 106
Localisation: Assas, France (dép. Hérault)
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2012 - 10:28    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

C'est drôle Thomas que tu éprouves cela les vendredis et les dimanches en général - si c'est bien ce que tu voulais dire. C'est peut-être que se distribuent sur toi ces jours-là, toute l'année, ce dont je parlais quant à moi pour le seul vendredi saint et le seul dimanche de Pâques. Nous devrions essayer de ne plus savoir ce vendredi-là qu'il va ressusciter, d'essayer d'oublier cela momentanément, pour concentrer tout notre être sur la seule passion, qui est un événement à part entière, et pas un simple prélude. Sinon il y aura toujours un petit quelque chose au fond de nous qui risquera de penser qu'au fond, toute cette histoire s'est arrangée d'elle-même, et que s'il a ressuscité, c'est qu'il n'était pas vraiment mort! Il faut que nous vivions sa mort comme sa mort, et sa résurrection comme sa résurrection.
____________________
"Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l'avez déjà reçu, et vous l'aurez" Marc, 11, 24
Revenir en haut
Thomas
Frère Serviteur
Frère Serviteur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2007
Messages: 42 234
Localisation: Québec
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2012 - 10:51    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

Oui, je le vis souvent le vendredi, le samedi comme passage et le dimanche ordinaire.

De fait, pour nous Jésus fût effectivement mort, mais pour Dieu il
est demeuré la vie, puisqu'il est la Vie.
C'est aussi la situation de la Transfiguration où
Jésus n'est pas encore ressuscité et Éli puis Moïse
sont bien vivants. La clef c'est que Dieu n'a pas de temps.
S'il est la Vie, il ne meurt pas aux yeux de Dieu.
Je n'invite personne à croire ce que je partage maintenant,
mais à le méditer. L'Eucharistie nous montre bien que Jésus
est Vivant, même s'il n'est plus ici. Et bien d'autres passages.

Pour un retour sur les tentations, un autre truc,
si les tentations nous coûtent de l'argent,
c'est de s'imaginer ce que nous pourrions avoir
d'utile avec l'argent perdu pendant un an.

C'est tranquillement que nous sortons des fautes et habitudes,
mais c'est en avançant et en osant avancer.
____________________
Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire. Jean 1, 14 L'humain est un apprenti. L'histoire s'écrit avec Dieu.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thomas
Frère Serviteur
Frère Serviteur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2007
Messages: 42 234
Localisation: Québec
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2012 - 10:52    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

C'est ma journée de congé,
je pars pour visiter ma famille.
____________________
Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire. Jean 1, 14 L'humain est un apprenti. L'histoire s'écrit avec Dieu.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Martine
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2007
Messages: 40 221
Localisation: Ramillies
Féminin

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2012 - 10:59    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

J ai aussi ce ressetit du vendredi samedi lourd et le dimanche un peu comme une nouvelle ouverture, mais hihi normal c le jour du Seigneur gloire à DIEU.
____________________
Jésus tu es mon bien aimé pour l éternité!
Revenir en haut
MSN
Martine
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2007
Messages: 40 221
Localisation: Ramillies
Féminin

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2012 - 11:02    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

J aime ton partage Philippe, mais avec le temps et un bon accompagnateur comme Thomas on lache prise et on sait que DIEU a sa main sur nous et Qu  il nous aura c sur on est sur le chemin de sainteté amen gloire à DIEU.
____________________
Jésus tu es mon bien aimé pour l éternité!
Revenir en haut
MSN
Martine
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2007
Messages: 40 221
Localisation: Ramillies
Féminin

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2012 - 11:09    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

LOL Marie j avais jamais fais attention à cela, donc le père Dervaux avait raison, à l été je mets souvent des décolletés car il fait chaud, mais ici c est écrit ceci!
2°) Examinez si vous n'en êtes point porté par ce péché, si déjà il n'a pas gagné votre cœur. Habillez-vous toujours d'une manière décente, et conservez partout cet extérieur de retenue et de modestie qui impose le respect.

Merci Marie TU ME FAIS COMPRENDRE MON PRETRE.
____________________
Jésus tu es mon bien aimé pour l éternité!
Revenir en haut
MSN
Philippe
Est touché
Est touché

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2012
Messages: 106
Localisation: Assas, France (dép. Hérault)
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2012 - 12:57    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

"quand vous vous apercevrez que vous êtes tenté, détournez d'abord votre esprit et vos yeux de l'objet qui vous porte à ce péché et invoquez le secours du Ciel par quelque prière"

Merci Marie pour ce texte qui aide et m'encourage. Le difficile, c'est qu'il n'y a pas seulement les objets qu'on voit, qu'on rencontre, qu'on croise dans la rue, les objets extérieurs. Il y a aussi le désir d'être tenté, que j'éprouve très fortement.
Mais toute cette guérilla, j'ai envie de la mener maintenant sur un mode plus léger, et comme vous êtes tous à le dire, sans me démener, en faisant confiance. Je crois que je vais essayer de trouver des gens à aider, autour de moi. Thomas a raison, il faut identifier deux ou trois péchés, et oeuvrer contre l'un tandis que les autres s'évaporent parce qu'on ne fait plus attention à eux.
____________________
"Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l'avez déjà reçu, et vous l'aurez" Marc, 11, 24
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:54    Sujet du message: Délivrez-moi de la tentation !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> PARTAGES ET QUESTIONS -> ¤ 0 ¤ Questions ! ¤ Foi enflammée ¤ 0 ¤ -> Questions - Études - Recherches pour la foi Catholique.
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 3

 
 Sauter vers:   

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group :: MaxiBlue V1 :: Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com