Forum Chrétien Jesus est Seigneur Index du Forum
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Témoignagne de Soeur Laure


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> AVANCE EN EAU PROFONDE -> ¤0¤ Avance au large ¤0¤ -> Témoignages de conversions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Mar 24 Jan 2012 - 06:42    Sujet du message: Témoignagne de Soeur Laure

PublicitéSupprimer les publicités ?
Quelques jours avant son engagement définitif au Carmel, Soeur Laure a bien voulu livrer le témoignage de sa vie de foi à la suite de Jésus.     

« J’ai 32 ans, issue d’une famille originaire d’Orléans, de Bretagne, de Normandie et de Paris ( !), religieusement et socialement très contrastée. J’ai une petite sœur, avec qui je partage une grande complicité.
Bien qu’ayant été baptisée à un an, je n’ai ensuite pas reçu de mes parents d’éveil à la foi, mais néanmoins un terrain propice d’amour, de don, d’ouverture. Mes grands-parents sont probablement les premiers à avoir entretenu la graine semée à mon baptême, par le témoignage de leur foi et de leur prière. Est né en moi le désir de rencontrer Jésus, désir conjugué aux grandes questions existentielles que je me posais alors. J’ai demandé à faire ma première communion, recevant par là les bases catéchétiques, puis ma confirmation et ma profession de foi. J’allais à la messe dominicale, l’Église étant devenue la famille d’adoption en laquelle ma foi pouvait croître. Notre déménagement en Alsace a d’ailleurs fortement contribué à cet essor, le catéchisme étant intégré à l’enseignement scolaire. Bien que rejointe finalement par ma sœur, j’ai parcouru ce chemin d’abord très seule, face à l’opposition naissante de mes parents, forgeant en moi une volonté déterminée à pousser ma petite fleur, y compris au travers du rocher !      

« Oh ! ce regard, je ne l’oublierai jamais »     


Sous les apparences d’une enfance sans histoires, j’avais été très tôt blessée profondément dans mon affectivité, sans en mesurer l’impact ; c’est là que Jésus est venu me rejoindre…

La question de la vie religieuse, avec le projet de devenir médecin, trottaient déjà dans ma tête depuis la prise de conscience, vers 10 ans, de ma condition mortelle, suscitant en moi le désir de vivre une vie pleine, belle, donc donnée. Au cours de ma retraite de profession de foi, un soir dans la prière, j’ai rencontré le regard du Christ et je me suis sue infiniment aimée, désirée, de manière unique, et ce, comme toute personne. Dans son regard j’ai lu aussi une question : « Veux-tu me suivre ? », en même temps que l’annonce de la croix sur ce chemin. Je n’ai pourtant pas répondu tout de suite. J’avais 14 ans ; je rêvais de me marier et d’avoir des enfants. À 17 ans j’ai traversé une longue période de doutes, jusqu’au matin de Pâques à Taizé, où la lumière de la foi m’a été redonnée, neuve, avec la conscience de ma responsabilité à choisir la confiance de la foi. Cependant le désir de consacrer ma vie à Dieu pour tous ceux qui ne connaissent pas son Amour me travaillait, sous la forme souvent d’un combat où se mêlaient attirances et peurs. Ayant passé quelques jours à l’accueil du Carmel de Verdun, j’ai perçu une connivence entre ce qui faisait le cœur de la vie de ces femmes, l’oraison, et ce que je vivais déjà dans la prière, regardant longuement le crucifix, où Jésus me révélait la folie de l’amour de Dieu. Ont suivi plusieurs années de quête, parallèlement à mes études médicales : accompagnement par un prêtre ; rencontre d’autres jeunes en recherche de la découverte de la vie religieuse sous toutes ses formes avec le Service des Vocations ; divers engagements ecclésiaux ou humanitaires… Mais plus je cherchais, plus mon cœur revenait au Carmel, et à Verdun où une certaine pauvreté m’attirait, pour moi signe de vérité et de simplicité. La raison essentielle du choix est cependant moins rationnelle, de l’ordre de cette intuition qui fait dire aux amoureux : c’est lui ! c’est elle !... Bref, c’est là qu’il y avait pour moi un plus de vie. Et la rencontre d’un jeune homme m’a révélé qu’au fond mon cœur était déjà donné.     

Un long chemin de maturation     

Confirmée par la Parole de Dieu et celle de mes accompagnateurs, je suis entrée au Carmel de Verdun à 24 ans, après un stage d’essai, et ce malgré le désespoir de mes parents, lourde épreuve qui devait peser fortement sur toute ma formation.
Restait donc à vérifier l’Appel dans le concret de la vie du Carmel…, et je n’étais pas au bout du chemin !

J’y ai rencontré la joie du don, de la solitude habitée, le témoignage de la vie fraternelle, l’enracinement dans l’oraison, dans la prière des psaumes, dans une Église locale aussi. J’ai expérimenté combien la beauté et la joie d’une vie de pauvreté, chasteté et obéissance choisies donnent cohérence et sens aux renoncements qu’elle suppose. La parole de Dieu s’est affirmée comme mon Roc, et le Carmel comme le terreau où pouvait s’épanouir en moi la Vie de Dieu, me conduisant, après le postulat et le noviciat vécus sous le regard de mes Sœurs, à faire profession temporaire le jour anniversaire de mon baptême et fête de sainte Thérèse d’Avila.
Pourtant j’ai rencontré aussi la souffrance : le déracinement (et ce fossé entre athéisme et foi qui me traverse) ; la découverte des ambiguïtés de mon désir à laisser purifier et réajuster par Jésus ; la confrontation à mes ombres, aux frottements de la vie communautaire ; le réveil aussi de mes blessures passées qu’il m’a fallu affronter, découvrir, pour devenir capable de les assumer et d’accueillir ma fragilité comme lieu de possible ouverture à la Grâce. L’accompagnement de religieux m’a été d’un grand soutien, ainsi que la rencontre de ce maître au discernement qu’est saint Ignace de Loyola. Mais parcourir cette étape de mon chemin d’humanité a pris du temps, temps du désir et de la lente maturation d’un « oui pour toujours » suffisamment libre, jailli d’une terre travaillée…, jusqu’à la joie du oui de mes Sœurs pour cette alliance mutuelle définitive : ce « oui pour toujours » donné depuis longtemps au fond de mon cœur, j’allais enfin le prononcer en l’Église, ratifié par elle !...
L’essentiel pour moi aujourd’hui est d’avoir rencontré le visage du Christ Sauveur, descendant au creux de mes enfers pour m’en tirer ; et je crois qu’en me laissant habiter par Sa puissance de salut dans cette vie toute donnée, j’en entraîne d’autres, mystérieusement, à s’ouvrir à l’Amour Sauveur. C’est pour eux que je suis ici ! Fécondité invisible qui n’appartient qu’à Dieu… Me voici maintenant appelée à marcher allègrement de commencements en commencements, consciente de ma pauvreté, mais sûre de sa fidélité amoureuse. »    

Sœur Laure du Christ Sauveur.    

____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
magdalena
Est touché
Est touché

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2011
Messages: 134
Localisation: roissy
Féminin

MessagePosté le: Dim 13 Mai 2012 - 14:30    Sujet du message: Témoignagne de Soeur Laure

magnifique mais je pense laisser dieu faire le reste 
____________________
mon dieu aide moi à vous adorer jésus aide moi à vous vénéré marie aidez moi à vous aimez
Revenir en haut
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Dim 13 Mai 2012 - 17:34    Sujet du message: Témoignagne de Soeur Laure

Bonjour Magdalena, tu vas bien ? justement, on se demandait ce que tu deviens
es-ce que tu chemine toujours dans ta vocation ? ça se passe bien ?
raconte-nous un peu. Oui, Dieu te dirigera toujours dans ses voies
et tu auras toujours son amour et son aide !


____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
Nouvelleplante
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2009
Messages: 4 485
Localisation: 95
Féminin

MessagePosté le: Mar 15 Mai 2012 - 05:19    Sujet du message: Témoignagne de Soeur Laure

Très beau témoignage Marie.
____________________
"Bien des gens acceptent de faire de grandes choses. Peu se contentent de faire de petites choses au quotidien." Sainte Mère Térésa
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:59    Sujet du message: Témoignagne de Soeur Laure

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> AVANCE EN EAU PROFONDE -> ¤0¤ Avance au large ¤0¤ -> Témoignages de conversions
Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
 Sauter vers:   

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group :: MaxiBlue V1 :: Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com