Forum Chrétien Jesus est Seigneur Index du Forum
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Le suicide


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> PARTAGES ET QUESTIONS -> ¤ 0 ¤ Questions ! ¤ Foi enflammée ¤ 0 ¤ -> Questions - Études - Recherches pour la foi Catholique.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Ven 11 Nov 2011 - 05:13    Sujet du message: Le suicide

PublicitéSupprimer les publicités ?
..d'un site catholique.

(Texte complet)
Un suicidé peut-il aller au Ciel ?

Le signe d'un désastre La plupart des sociétés ont considéré le suicide comme un désastre. Même si cet acte par exemple au Japon pouvait être accompli avec courage, ce suicide était en réalité l'acte ultime d'un échec insupportable.

Le respect de la dignité humaine Sur le plan humain, le respect de la dignité humaine, c'est le respect de toute vie humaine. Y compris la sienne. Ce qui fonde les droits de l'homme, c'est le respect de la dignité humaine ; en niant la valeur de ma propre vie, c'est le droit à la vie des plus pauvres et des plus faibles dans le monde dont je nie la valeur, la légitimité. Promouvoir les Droits de l'homme exige que l'on respecte sa propre vie.


La position des Chrétiens Les Chrétiens ajoutent à cette réprobation la question du Ciel : s'il y a une vie après la mort de bonheur qui nous est promise, le Ciel, ou le Paradis, la vie ici-bas a un but, " un sens ", une valeur, et l''on ne sen va pas comme ça.

En effet personne n'a pu se donner la vie à lui-même. La vie, c'est un don extraordinaire que l'on reçoit, et les Chrétiens donnent un nom au donateur : le Seigneur Dieu.

En y réfléchissant, il n'y a pas de raison, de motif à ce don, puisque avant de le recevoir, nous n'existions pas et ne pouvions donc avoir ni valeur ni mérite. Il n'y a donc pas d'autre raison à ce don que l'amour gratuit : en donnant l'existence à un être Dieu aime déjà celui qui n'est pas encore.

Se suicider c'est donc rejeter le don absolu de la vie, c'est rejeter l'amour. C'est refuser que la vie terrestre puisse déboucher ultimement sur une vie d'amour infinie que Dieu propose. Comme si celui qui nous a appelé du néant à la vie par amour n'était pas capable de continuer son amour pour nous au delà de la vie terrestre.

Même sil y a eu suicide, l'espérance est toujours possible Mais la réprobation du suicide ne veut pas dire réprobation de celui qui s'est suicidé. Si quelqu'un que nous aimons s'est suicidé, il est possible pour un chrétien désespéré : au temps du Curé d'Ars, au 19ème siècle, une personne s'était suicidée en se jetant d'un pont dans l'eau. A la personne qui pleurait sa mort et désespérait de son salut éternel, le Saint Curé dit : " Entre le pont et l'eau, il a eu le temps de se tourner vers la miséricorde de Dieu ".

Sépulture chrétienne ? Longtemps l'église Catholique a refusé la sépulture chrétienne aux suicidés, pour marquer une réprobation sociale et spirituelle sur cet acte. Mais aujourd'hui, on s'est rendu compte que cet acte , le suicide, est un geste effectué très souvent dans un état de détresse grave. Ce état de détresse affecte gravement les capacités de discernement et la liberté.

L'église considère donc qu'il est, le plus souvent , impossible de juger réellement ce qui s'est passé, par exemple à quel point le suicidé était malade psychologiquement. Avait-il les moyens de résister à cette pression vers un geste fatal ? Aussi, tout en continuant à réprouver fortement le geste en soi du suicide, l'église applique la miséricorde aux suicidés et accorde la sépulture dans la plupart des cas.

Le Catéchisme de l'église Catholique dit : " Lorsque des troubles psychologiques graves, l'angoisse ou la crainte grave de l'épreuve, de la souffrance ou de la torture sont en cause, la responsabilité du suicidaire est diminuée ". (CEC, 2282).

Pouvons nous prier pour un suicidé ? Bien sûr nous pouvons prier pour le salut dune personne qui s'est suicidée, que ce soit une personne de notre famille, un ami ou toute autre personne. Les indications précédentes, et l'exemple de ce que disait le Curé d'Ars nous incitent à ne pas juger, mais à espérer et à prier.

" On ne doit pas désespérer du salut éternel des personnes qui se sont données la mort. Dieu peut leur ménager, par des voies que lui seul connaît, l'occasion dune salutaire repentance " ( Cat. De L'église cath., n 2283).

Ceux qui croient et espèrent le font par la grâce de Dieu. Et ce même Seigneur Dieu qui nous a donné cette grâce nous invite à croire et à espérer pour les autres.

____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
Marie
Bienheureux
Bienheureux

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 38 455
Féminin

MessagePosté le: Mer 8 Fév 2012 - 07:17    Sujet du message: Le suicide

Ce matin, j'ai entendu au poste que 10 000 jeunes de moins de 35 ans se donnaient la mort.
Pourquoi ces jeunes sont-ils désespérés au point d'en arriver à se supprimer ?

La situation
Chaque année, plus de 10000 personnes se suicident en France ; ce qui représente un suicide toutes les 50 minutes. Encore ces chiffres sont-ils sous-estimés d'environ 20% selon un rapport du Haut Comité de la Santé Publique.
Le nombre de décès par suicide, après avoir connu une augmentation importante, baisse régulièrement depuis 1993. En France, le suicide fait deux fois plus de morts que la route.
On dénombre entre 160 et 180 000 tentatives de suicide par an ; soit plus de 15 fois le nombre de suicidés.
Le nombre de décès par suicide est sous-estimé du fait d'un défaut de déclaration ou de l'existence de suicides "cachés", inscrits dans d'autres rubriques de décès comme les intoxications ou les accidents.
Le nombre de tentatives de suicide est lui aussi sous-estimé dans la mesure où la comptabilisation se fait par l'activité des urgences hospitalières et que toutes les tentatives ne font pas l'objet d'une hospitalisation.
Il existe enfin peu d'enquêtes d'opinion de la population française sur le suicide hormis le baromètre "santé-jeunes" du CFES (Centre Français d'Education pour la Santé) et les enquêtes de l'UNPS (Union Nationale pour la Prévention du Suicide) effectuées par la SOFRES (2000 : "Les Français et le suicide" ; 2001 : " Les élus et le suicide").  L’INSERM produit et publie la statistique des causes de décès en France. Les dernières données analysées sont celles de l’année 2002.
http://suicide.ecoute.free.fr/France.html#_top

Les explications possibles
Le suicide apparaît souvent corrélé avec un autre phénomène majeur de notre société : l'alcoolisme, sans que pour autant on puisse en conclure que l'un soit la cause de l'autre ou inversement. Aujourd'hui, cette tendance semble moins probante, mais la corrélation est étroite avec le chômage, la précarité, la pression professionnelle et le relâchement des liens familiaux et sociaux.
On peut un jour être tenté par la mort, face à des difficultés qui nous dépassent.
"On se suicide parce qu'il est quelquefois plus difficile de vivre que de mourir, parce qu'une immense détresse intérieure trouve son issue dans la fuite d'un environnement devenu intolérable."

Le suicide reste, à bien des égards et dans tous les milieux, un sujet tabou dans notre société. Mais il est intéressant de constater que, d'après l'enquête de la SOFRES sur les français et le suicide, 70% de la population et 90% des adolescents souhaitent que l'on parle du suicide.
Ce désir de parole incite à penser que prévenir le suicide est possible, d'autant plus que près des 3/4 des suicidants ont montré des signes d'alerte plus ou moins perceptibles. Ces signes sont autant d'indicateurs de tentatives de suicide potentielles. Savoir les reconnaître peut aider à sauver des vies.
Le suicide est un problème majeur de santé publique, révélateur du mal être social. Depuis 1999, un plan national de prévention du suicide a été lancé par Bernard Kouchner, alors Ministre de la Santé. Onze Observatoires Régionaux de la Santé (ORS) ont lancé un plan de prévention. La mobilisation des pouvoirs publics, des professionnels et des bénévoles semblent commencer à porter leurs fruits puisque l’on constate une baisse des décès par suicide. Cependant, la prévention du suicide reste le parent pauvre de la santé publique.

http://www.doctissimo.fr/html/ [...] _lieux.htm



 
 
 

____________________
Si tu veux te tenir debout devant le monde, apprend à te mettre à genoux devant Dieu. - Mère de Joseph Guiho
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:58    Sujet du message: Le suicide

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> PARTAGES ET QUESTIONS -> ¤ 0 ¤ Questions ! ¤ Foi enflammée ¤ 0 ¤ -> Questions - Études - Recherches pour la foi Catholique.
Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
 Sauter vers:   

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group :: MaxiBlue V1 :: Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com