Forum Chrétien Jesus est Seigneur Index du Forum
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Homélies 14-18 Juin Québec


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> AVANCE EN EAU PROFONDE -> ¤0¤ Avance au large ¤0¤ -> Pèlerinages
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Thomas
Frère Serviteur
Frère Serviteur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2007
Messages: 42 243
Localisation: Québec
Masculin

MessagePosté le: Sam 25 Juin 2011 - 09:31    Sujet du message: Homélies 14-18 Juin Québec

PublicitéSupprimer les publicités ?
Pèlerinage
Notre-Dame du Cap
Sainte-Anne de Beaupré
Montmartre Canadien
Oratoire Saint-Joseph

Homélie du mardi soir, 14 juin

Bonsoir chères pèlerines et pèlerins, le pèlerinage a déjà commencé ce matin. Y participer est une grâce. C’est une grâce que le Seigneur nous fait et Marie nous accueille dans son Sanctuaire. Elle qui ne cesse de nous conduire à son Fils Jésus.
Nous sommes assis près de Jésus sur la Montagne. La montagne est le lieu idéal où Dieu aime nous parler et nous instruire. C’est le moment de laisser derrière nos tracas, nos soucis, les problèmes qui prennent une partie importante de notre vie. Prenons le temps de nous libérer de ce qui encombre notre existence. Ne nous libérons pas des personnes de notre vie , mais remettons-les, tout de suite à la bienveillance de notre Mère, Marie. Que Marie veille sur eux.
Jésus est embarqué avec nous. Il semble dormir dans le banc libre de l’autobus. Il a l’air tranquille mais il est ‘toutte’ là. Nous avons une chance d’être ici, et bien des personnes dans le monde ne savent pas ce qu’ils manquent. Saint Paul, dans la lettre aux Corinthiens nous dit aujourd’hui : « Vous avez reçu largement tous les dons : la foi, la Parole et la connaissance de Dieu, cette ardeur et cet amour que vous tenez de nous, que votre geste de générosité soit large, lui aussi. » Saint Paul parle surtout de charité et d’argent. Mais ce que je voudrais en faire ressortir, c’est surtout la générosité de votre prière et de votre action de grâce. Osez entrer davantage en soi, de remercier et de louer le Seigneur et de reconnaître tout ce qu’il a réalisé pour nous.
Dans l’acclamation, il nous est rappelé : « Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. » Nous sommes les riches de la terre parce que nous savons que le Christ nous aime, qu’il nous appelle à le connaître toujours davantage et de se laisser aimer de lui. Le soleil que nous avons, c’est le Christ. Il fait lever son soleil sur tous et toutes. Heureux sommes-nous de le recevoir. S’il fait aussi tomber la pluie sur nous pendant ce pèlerinage, heureux sommes nous de recevoir sa pluie de grâces par celle qui est pleine de grâces, par les mains de Marie.
Puis Jésus nous invite à être : « parfaits comme [notre] Père céleste est parfait. » Pas facile. Pas facile, mais beau. La perfection est de suivre le Christ, d’écouter le Christ, de manger sa chair : Jn 6, 51. Je suis le pain vivant, descendu du ciel. Qui mangera ce pain vivra à jamais. Et même, le pain que je donnerai, c'est ma chair pour la vie du monde » : nous dit Jésus.
Pendant cette Eucharistie, demandons à Jésus, qui est parfait, de nous rendre parfait afin que nous demeurions en Lui. Lui qui vient de nous donner son Esprit Saint, qu’il nous rende capable de l’accueillir et de le vivre toujours davantage en se dépouillant au point de devenir toujours plus libres et responsables.

Homélie du mercredi 15 Juin 2011
Au cours de la vie, vous avez donné beaucoup avec votre cœur. Vous avez souvent été généreux, généreuses avec votre famille, au travail, dans l’Église. Parfois, vous pouvez avoir l’impression que cela n’aura pas donné beaucoup. Mais avec le Seigneur, on sait que rien ne se perd car Dieu voit tout, il sait tout même dans le plus secret de nos actions et nos prières. Ce qui plaît le plus à Dieu c’est de nous voir donner avec joie. La joie est un moyen de savoir que nous avançons dans les pas de Jésus.

Pour Jésus, il n’est pas question de donner peu ou largement, c’est avec le cœur qu’il importe de donner. La vieille dame n’avait remis que deux piécettes dans le trône et Jésus s’en réjouissait car elle avait mis plus que tous les autres : « Chacun doit donner comme il l’a décidé dans son cœur, dit Jésus, sans regrets et sans contraintes; car Dieu aime celui qui donne joyeusement. » Et Dieu donne par dessus ce que vous accomplissez dans la justice nous dit Saint Paul dans sa lettre aux Corinthiens.

La prière est aussi un don agréable à Dieu. Jésus nous dit : « Quand vous priez, ne soyez pas comme ceux qui se donnent en spectacle : quand ils font leurs prières, ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et les carrefours pour bien se montrer aux hommes. (…) Lorsque tu pries, retires-toi au fond de ta maison, ferme la porte et prie ton Père qui est dans le secret; ton Père voit ce que tu fais en secret : il te le revaudra. » La seule raison pour laquelle Jésus parle de ça, c’est qu’il y en a qui prient pour attirer l’attention de Dieu. Mais Dieu n’a pas besoin qu’on fasse des pirouettes ou des grimaces pour attirer son attention.

C’est certain, Jésus dit de prier dans le secret de notre cœur et dans notre chambre. Pourtant, on prie ensemble ici. Est-ce qu’on fait bien de prier en groupe ? Si on prend Jésus à la lettre, on ne devrait pas prier en public. Alors qu’est-ce que Jésus veut réellement dire ? Il me semble qu’il dit de prier avec notre cœur comme le répète Marie à Medjugorje : « Priez avec le cœur. » La chambre est notre cœur.

La chambre représente aussi notre corps. Et la prière représente la voix de notre corps qui prie Dieu Trinité. Entrons dans la chambre de notre corps et laissons ressortir la prière dans la joie, bien humblement, avec ce que l’on est, les pauvretés et les forces qui nous habitent.
Qu’on soit en groupe ou seul, que l’on soit n’importe où, l’important est de prier et entrer en dialogue avec la Trinité. Le meilleur exemple, Le Pape Benoît XVI va prier devant une foule immense avec les JMJ’s à Madrid au mois d’Août prochain. Les jeunes seront venus de partout pour prier. Ils sont déjà 400 000 inscrits.

La plus belle des prières est d’avoir un cœur joyeux, car la joie vient de l’Esprit Saint. Et accueillir la joie c’est accueillir la Trinité. Prier, cheminer, aller à l’Eucharistie, être croyants et pratiquants ne sont jamais des obligations. Ce sont des moyens d’entrer en relation avec Dieu. Et l’Eucharistie est le sommet de cette relation entre nous et Dieu.

Nous sommes en marche et Dieu marche avec nous. Il est présent. Notre cœur se gonfle de sa vie lors de la Messe. Nos sens sont tendus à recevoir la Parole de Dieu comme les petits oiseaux sont tendus à recevoir la nourriture. Comme l’âme se réjouit, se pacifie, se délecte, se réjouit à goûter Dieu pendant la Messe.

Nous sommes choyés et nous sommes invités à nous unir davantage en la relation qui nous garde uni à Dieu. L’Amour de Dieu et du prochain prend tout son sens dans la réception des sacrements. Nous devenons des sacrements vivants, gonflés de sève bonne à nourrir la moindre fibre, la moindre cellule de notre être. Nous recevons des anticorps spirituels en abondance. C’est la survie de notre être.

Dans un témoignage d’une personne qui vient d’un pays latino, elle nous dit que les personnes qui passent du temps devant le Saint Sacrement deviennent eucharistiés. Ces personnes se voient transformées en le Corps du Christ simplement en demeurant stationnaires devant la Présence Réelle.

Pendant cette Eucharistie, demandons à Jésus de prendre la place qui lui revient en nous. Que la Trinité déploie sa tendresse de nous retrouver en train d’Adorer l’Hostie sur l’Autel tantôt, puis dans notre corps et dans notre cœur. Ensuite, soyons en adoration devant le Christ en notre prochain. Gloire à Jésus qui nous donne sa vie ! Gloire à Jésus qui nous donne son pain et son sang pour la gloire de Dieu et le salut du monde. Gloire à Jésus !






Homélie du Jeudi, 16 juin


Aujourd’hui, nous sommes assis près de Jésus sur la montagne, le Mont des Béatitudes. Jésus nous présente le Père et il veut que nous devenions fils et filles de Notre Père. Ce qui est particulier avec notre manière de prier parfois le Notre Père, c’est que nous avons l’impression que nous devons tout lui demander et constamment, sans arrêt, comme si le Père est distrait ou occupé à réaliser une autre œuvre, qu’il n’est pas du tout attentif à nous. Comme si nous devions l’aider.

« Que ton nom soit sanctifié, » comme s’il avait besoin de notre aide pour devenir Saint. En réalité, nous sommes invités à le louer et devenir saints et saintes pour nous conformer à sa réalité.
« Que ta volonté soit faite, » comme s’il a besoin de notre aide. Mais ce qui est demandé c’est que sa volonté se réalise en nous.
« Donnes-nous aujourd’hui notre pain de ce jour, » comme si Notre Père oublie de nous nourrir. Pourtant son Pain, il le donne chaque jour

Ce n’est pas Notre Père qui a besoin de notre constant rappel, mais bien nous qui devons nous rappeler de méditer la sainteté de Dieu et de la vivre afin de devenir des saintes et saints. Prenons le chemin qui conduit à Notre Père, recevons le Pain de ce jour, l’Eucharistie afin d’obtenir la force par le don du Fils, la force qui nous soutien chaque jour.

Dieu nous aime par des marques d’Amour, des marques d’affections. Il nous aime à la folie. Dieu veut que nous soyons libres, que nous soyons responsables de la vie reçue et responsables de notre prochain tout en demeurant libres.

Le Père nous pardonne nos offenses pour nous libérer et il nous invite à faire pareil pour notre prochain. Lorsqu’une personne en blesse sérieusement une autre, lorsqu’une personne en persécute une autre, elle blesse Dieu et elle donne une fausse image de Dieu. Ça nuit au plan d’Amour de Dieu. Elle distorsionne aussi la réalité dans laquelle elle vit. Parfois, pour ne pas être blessés davantage on prend le contrôle de notre vie au point où nous pouvons perdre la lumière et devenir aveugles. Parfois on porte soi-même des fardeaux trop lourds et Jésus nous invite à lui remettre maintenant.

Puis, d’autres personnes tombent dans le piège de dire que Dieu ne peut pas être Dieu puisqu’il laisse le mal dans le monde ! C’est le mensonge par excellence. Alors on se détourne des deux plus grands commandements, aimer Dieu, se laisser aimer de Dieu, aimer notre prochain et se laisser aimer de son prochain. Dieu est Amour et il ne sait pas quoi nous donner d’autre que son Amour.

Jésus veut que sa loi d’Amour s’inscrive sur notre cœur. Il prend son temps sur la montagne et il nous enseigne les moyens de pratiquer ce qui nous conduira dans le Cœur du Père.
Quel plus bel amour que de commencer à vivre comme Dieu le veut! Laissons l’Amour de Dieu circuler dans notre vie et pour le bien-être de notre prochain. Vivons dans la paix.
Jésus nous a donné son Église et tout ce que nous recevons de l’Église est pour nous conduire au salut. Chaque fois que nous partageons notre foi, nous permettons à notre entourage de goûter l’Amour de Dieu et de suivre Jésus; le seul chemin qui nous est donné pour combler notre vie.
Donc, Jésus sur la montagne nous partage son désir que nous devenions des Christ. Nous sommes des « petits Christ ». Que nous devenions tous et toutes des porteurs de la parole, des porteurs de l’Adoration Eucharistique, que nous vivions eucharistiés, que nous devenions la parole vivante, plus encore que nous vivions la vie de Dieu.

Jésus nous invite à être conscients de nos actions. Il nous invite à entrer en nous-même et vérifier ce que nous vivons à l’intérieur de notre cœur. Observons en nous ce qui nous conduit à aimer notre prochain et ce qui peut nous en éloigner. Désirons ardemment nous unir à la volonté de Notre Seigneur Jésus Christ au lieu de demander à Dieu de se plier à Notre volonté.

Pendant cette Eucharistie, demandons à Jésus, de nous apprendre le vrai sens de la prière du Notre Père éclairés de l’Amour de l’Esprit Saint. Demandons à Jésus de nous apprendre à toujours lire les Évangiles sous le regard d’Amour de Dieu Trinité afin d’y dégager ce qui est de l’histoire, de l’humain et de Dieu.





Homélie du vendredi 17 juin

Aujourd’hui, Jésus nous met en garde contre tout ce qui peut nous détourner de notre voie vers la sainteté. Tout le Sermon sur la Montagne semble porter sur le danger qu’il y a de s’attacher trop aux biens de la terre. Rien de la terre ne subsiste. Rien n’est durable sous le soleil. Nous ne sommes pas maîtres du matériel. Le matériel qui nous entoure est pratique si ça aide à nous tourner davantage vers le Seigneur. Même internet, les messages textes et les téléphones cellulaires sont utiles s’ils servent à conduire chaque personne à aimer le prochain.
Une personne aussi peut être un empêchement sur la voie de la sainteté. Bizarre à dire, mais lorsqu’une personne devient un attachement, c’est comme si je la possédait comme du matériel. Pour vivre en harmonie avec tous, il s’agit de se détacher des personnes. Bien sûr que nous sommes créés pour aimer, mais apprendre à aimer est aussi apprendre à vouloir la liberté pour tous et toutes. Or, laisser la liberté suppose que je me détache des personnes. Combien de fois avons-nous entendu des parents dire que leur enfant ne leur appartient pas, que Dieu leur prête ses enfants. C’est ça la liberté des enfants de Dieu. Remettre à Dieu nos enfants. Alors, si nos enfants nous sont prêtés, combien plus nos parents, nos conjoints, conjointes nous sont aussi prêtés.
Il me vient souvent, et c’est d’à-propos d’en parler aujourd’hui, jour où Jésus commence à vivre sa Passion vers la mort, il me vient souvent en la pensée de remettre mes parents, frères, sœurs et amis au Seigneur. Ça fait plus de 20 ans que je pratique cette méthode.
Et lorsque mon mentor Joseph Guiho est décédé, j’avais auparavant maintes et maintes fois remis Joseph au Seigneur et dit qu’il ne m’appartient pas et que je le remets totalement à Dieu. Je vous confie que j’ai vécu son décès dans la paix et la joie dans l’espérance.

Je souhaiterais qu’il y ait des sessions sur le deuil avant que la fin de la vie ne survienne dans l’entourage des personnes. Il me semble que nous serions mieux préparés aux éventualités. Certaines personnes me disent que cela n’apporterait rien, car au jour du décès, c’est là que les sentiments vont sortir. Mais mon expérience avec Joseph tout en vivant l’instant présent et en appréciant profondément sa présence lors de son vivant, ma conduit à la paix pour le jour de son départ. Lors d’un décès, il est vital de penser aux bons moments. Je vivais donc déjà mes bons souvenirs avec Joseph de son vivant. Vous essayerez ça, habituez-vous de jours en jour, lorsque vous êtes de bonne humeur, ce sera plus facile lorsque vous êtes de bonne humeur, de remettre au Seigneur toutes les personnes que vous aimez et lui rendre grâce que vos proches soient encore près de vous. Dieu vous comblera aussi.

Le matériel et les personnes placées sur notre route pendant notre pèlerinage sur la terre sont là pour nous conduire à Dieu, mais de ne pas posséder ni l’un ni l’autre. Jésus nous invite plutôt d’amasser des trésors dans le ciel. Tous les dons et les fruits de l’Esprit Saint, la patience, la science, l’intelligence de Dieu, la force, la connaissance, la charité, l’action de grâce, la prière, la louange qui se vit d’expérience dans la joie, la paix, la persévérance, l’entraide, l’amour, nous conduisent effectivement à Dieu et nous sont offerts gratuitement. Nous n’avons qu’à accepter les grâces de Dieu. Mais Saint Jean de la Croix va nous surprendre et nous amener à réfléchir.

Saint Jean de la Croix va jusqu’à nous avertir de ne pas tomber dans le piège des biens du ciel. Qu’est-ce qu’il veut bien dire? Lorsqu’un bien nous détourne de Dieu ou de sa volonté, nous sommes en route vers la dérive. Lorsqu’on pense que la patience vient de soi, que l’amour est de soi, que la force vient de soi, nous possédons les biens du ciel. Moi je prie et le Seigneur m’exauce toujours. J’ai guéri telle ou telle personne. On entend souvent ça chez les médiums et tous les tireurs de cartes qu’ils guérissent le monde. Ils ne savent pas qu’ils ne font pas la volonté de Dieu même s’ils pensent aider le prochain, ce qui n’est pas le cas. Dieu n’est pas dans leur guérison. Nous faisons la même erreur avec le petit frère André. André a guéri telle personne ou Saint Joseph a guéri telle autre personne. Pas du tout, ils n’ont guéri personne. Ils ont intercédé auprès de Jésus afin que Jésus guérisse la personne. C’est Jésus qui guérit.

Qu’est-ce que nous avons que Dieu ne nous a pas donné nous disait un saint ? Nous avons tout reçu et grâce sur grâce. Dieu nous donne en abondance mais nous pouvons prendre notre vie en main et nous éloigner de Dieu ou bien laisser notre vie en ses mains et le laisser nous conduire, guérir, se laisser pardonner. Laissons Jésus nous aimer. Son Amour ne s’épuise pas. Son Amour est éternel et dans le présent de notre vie, en ce moment. Et lorsqu’on transmet cet Amour, notre amour grandit chaque. Notre plus grand bien spirituel c’est Jésus.

Gloire à Jésus pour tout ce qu’il nous a acquis par la mort sur la Croix et sa glorieuse résurrection ! Gloire à Jésus qui est notre Seigneur et Sauveur ! Alléluia !


Homélie du Samedi 18 juin

 – Marie - Comme un bon pédagogue, sans laisser une seule de ses brebis de côté, Jésus nous envoie maintenant en mission et il nous assure de sa présence à 100%. En devenant missionnaires dans nos milieux propres, nous devenons missionnaires aussi pour notre salut personnel. Les Paroles de notre Seigneur Jésus Christ sont dits et écrits comme ça pour l’éternité.
Jésus n’a pas cessé de vouloir nous ramener à lui : « Nul ne peut servir deux maîtres, » nous dit Jésus. Essayons de voir ce qui nous attire dans la vie lorsque nous serons de retour chacun chacune chez soi. Vérifions en nous, qu’est-ce qui attire tellement notre attention que toutes nos priorités sont centrées sur nous au lieu de nous conduire à Dieu pour le bien du prochain et du monde?

Avec toutes les grâces que nous avons recueillies, Jésus nous invite à être davantage conscients de notre existence. Il nous invite à entrer en nous-même et vérifier ce que nous vivons dans notre cœur. Observons bien ce qui nous conduit à aimer notre prochain et ce qui peut nous en éloigner.

Aujourd’hui nous fêtons Marie. Nous voulons lui dire : merci Marie d’être demeurée présente avec nous chaque jour de notre vie et merci de veiller sur nos pas afin qu’on ne s’écarte pas du chemin qui conduit à ton Fils, notre Seigneur et Sauveur Jésus.

De retour chez soi, notre pèlerinage va continuer. Jésus nous envoie en mission afin qu’il y ait plus de vocations dans l’Église, que le monde revienne à Dieu, qu’il y ait plus de reconnaissance envers Jésus, lui qui nous a enseigner les voies à suivre afin de demeurer en vie, dans l’Amour intime de son l’Esprit et sous le regard attendri du Père. Que la Trinité, dont nous allons fêter demain, nous entrent dans la réalité de celui qui est aimant, le Père, de celui qui est aimé, le Fils et celui qui est l’Amour, le Saint Esprit.
Ayons confiance en la Trinité pour que nous devenions nous aussi aimants la Trinité, aimés de la Trinité afin de devenir toujours davantage l’Amour de la Trinité.
Pendant cette Eucharistie, prions Notre Père, Abba, Papa, Maître de la Moisson, d’envoyer des ouvriers pour la moisson. Abba, Papa, viens remplir notre église de tes enfants. Abba, Papa, donnes-nous de découvrir ta richesse offerte au fond de notre cœur et de continuer notre marche à la suite de Jésus. Que Marie, l’âme épousée remplie de grâces par Dieu, veille sur nous, sur nos familles, nos proches et toutes les personnes à qui nous pensons et tout spécialement toutes les personnes à qui nous ne pensons pas assez.
____________________
Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire. Jean 1, 14 L'humain est un apprenti. L'histoire s'écrit avec Dieu.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:27    Sujet du message: Homélies 14-18 Juin Québec

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Catholique Chretien Jesus est Seigneur Index du Forum -> AVANCE EN EAU PROFONDE -> ¤0¤ Avance au large ¤0¤ -> Pèlerinages
Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
 Sauter vers:   

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group :: MaxiBlue V1 :: Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com